AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 There's nowhere else like London ~ Liloo & Sasha

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar




WORKER — vivre pour travailler.


☆ date d'arrivée : 14/10/2015
☆ potins balancés : 407

Voir le profil de l'utilisateur



Dernière édition par Sasha H. Koroleva le Dim 10 Jan - 16:02, édité 1 fois
MessageSujet: There's nowhere else like London ~ Liloo & Sasha   Dim 1 Nov - 19:36


    

❝There's nowhere else like London❞
Liloo & Sasha

Sasha est réveillée par les rayons du soleil qui percent à travers son volet mal fermé. C’est souvent comme ça le samedi matin. Elle est tellement fatiguée de sa semaine qu’elle tombe comme une masse sur son lit et s’endort jusqu’au samedi matin. Elle s’étire en mode étoile de mer et se lève enfin afin de déjeuner. Ces deux chiens, Thanatos et Hypnos, viennent lui faire la fête comme chaque matin. Elle est obligée de s’asseoir sur son canapé si elle ne veut pas tomber. La jeune russe passe bien dix minutes à câliner et jouer avec ses chiens avant d’aller à la cuisine pour prendre son petit-déjeuner. Parfois elle aimerait vivre avec quelqu’un pour que cette personne aille lui chercher des croissants ou autres viennoiseries. Mais il n’y a qu’elle et ses chiens. Alors elle se contente de croissants emballés, moins bons que ceux des boulangeries. Les malinois sont assis à ses pieds, attendant leur part. Sasha leur coupe un croissant en deux et heureux comme jamais, les chiens partent joyeusement dans le salon. La sonnerie de son téléphone termine de la réveiller complètement. Un SMS de sa meilleure amie Liloo., elle sourit immédiatement bien qu’elle ne l’ait pas encore lu. Elle veut emmener Sasha à Londres pour une soirée qualifiée d’ « extraordinaire ».  La russe aimait sortir le week-end et la plupart du temps avec sa meilleure amie, qui savait toujours rendre une soirée plus que géniale. Elle répond alors qu’elle est d’accord et qu’elle passera la chercher elle-même. Pensant à cette soirée, Sasha va se laver et s’habiller histoire de voir le temps passer plus vite.

Elle avait donné rendez-vous à sa meilleure amie à 23h histoire de faire le trajet en voiture. Lorsque 20h approche, la russe décide d’aller se préparer. Deux heures plus tard, elle est enfin prête. Elle a opté pour une robe noire moulante avec des manches en dentelle qui descend jusque mis cuisses et une paire de talon assez haut, noirs aussi. Elle a laissé ses cheveux blonds tomber en cascades sur ses épaules et s’est maquillée assez soft. Un smoky eyes, des lèvres bordeaux, ni plus, ni moins. Elle sort de sa chambre et donne à manger à ses chiens avant de partir. Elle prépare un petit sac bandoulière et elle y met tout le nécessaire d’une femme. Une fois qu’elle a tout, elle prend sa veste en cuir et sort afin d’aller dans le parking souterrain. Elle monte dans sa mini cooper noire et s’engage dans la circulation fluide d’Oxford pour aller chez sa meilleure amie. Sasha est en avance, comme à chaque fois mais elle n’y peut rien, elle a toujours été comme ça. Elle se gare devant l’immeuble de Liloo vers 22h30 et descend immédiatement de sa voiture, pressée de retrouver la retrouver. Connaissant le code de son immeuble, elle rentre directement sans sonner et se retrouve vite devant sa porte. Elle frappe jusqu’à ce que la porte s’ouvre, l’excitation ayant pris part de son corps. Cela fait longtemps qu’elle n’était pas sortie, et à Londres en plus. Sa meilleure amie ouvre enfin la porte et aussitôt, le russe se jette dans ses bras. Elle l’embrasse sur la joue avant de lui dire :

« Je suis tellement pressée de sortir ! Ça fait tellement longtemps ! Et je suis aussi tellement heureuse de te voir! Mais j’oublie mes bonnes manières. Tu vas bien ? »

Elle lui fait un immense sourire, heureuse de retrouver sa moitié, son âme sœur amicale. Une amitié comme celle-là, on n’en fait plus. Liloo est psychologue à l’université et continue ses études en parallèles. C’est comme ça qu’elles se sont rencontrées et depuis elles sont inséparables. Sasha l’aide pour ses cours et l’aide aussi à prendre son métier en main. Elle retrouve en Liloo sa petite sœur disparue et c’est pour cela qu’elle a autant besoin d’elle.

 
© Pando



- Bien que mon amour soit fou, ma raison calme les trop vives douleurs de mon cœur en lui disant de patienter, et d’espérer toujours.-
Revenir en haut Aller en bas
avatar




ADMIN — les maitres du royaume


☆ date d'arrivée : 08/01/2015
☆ potins balancés : 628

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: There's nowhere else like London ~ Liloo & Sasha   Mar 3 Nov - 22:35

There's nowhere else like London
Sasha & Liloo
Elle se faisait terriblement chier. Ce n'était pas tous les jours facile d'être Liloo Gonzales, contrairement à ce que beaucoup de personne pourrait croire. Non, ce n'était pas tous les jours facile d'être une jeune et riche psychologue dans une des plus prestigieuse université du pays, à étudier les effets d'une vie d'excès sur les jeunes et leur vie sociale. Ce n'était pas tous les jours facile d'être une bombe sexuelle, sur le point de se marier, et de vivre une vie à cent à l'heure. Et ce n'était pas tous les jours facile d'écouter des jeunes se plaindre de leur vie de petit bourgeois riches et capricieux, souriant, restant constamment compatissant et bienveillant. Alors qu'une petite blonde, aux gros seins, laissait entendre qu'elle avait encore couché avec son ex-petit ami lors d'une soirée alcoolisée à Londres, dans un des hôtels les plus luxurieux de la ville, Liloo avait du mal à garder pour elle son rire moqueur. Que c'était niais et stupide, de se poser la question de savoir si c'était l'homme de sa vie. La jeune femme avait simplement envie de la rassurer à sa façon : Non ce n'est pas l'homme de ta vie chérie, il te veut parce que tu as des obus de la taille du Texas, et un porte-monnaie qui fait le double de ta taille de soutif. Mais elle devait s'abstenir. Alors, arquant de temps en temps un sourcil de stupeur, reluquant la demoiselle qui avait eut la joyeuse idée de mettre un décolleté, la belle psychologue - et étudiante - se demanda quelle tenue elle pouvait mettre le soir-même.
Il serait faux de dire qu'elle n'était pas sortie depuis longtemps compte tenue du week-end de cuite et de gueule de bois qu'elle s'était tapée. Elle prônait l'idée selon laquelle il fallait combattre le mal par le mal. Et une autre idée selon laquelle le week-end commençait le lundi soir. Elle passait toutes ses soirées à courir les boites et les bars d'Oxford, rentrant rarement seule, mais se réveillant constamment avec ses amis Aspirine, café et eau citronnée. Elle était jeune, elle pouvait se le permettre.

Mais ce soir c'était particulier. Nous étions vendredi, ce qui signifiait qu'elle ne travaillait pas le lendemain, ce qui signifiait qu'elle pouvait très bien boire toute la nuit, et ne rentrait que dans 48h à Oxford, ne se souvenant que de brides de son week-end, elle n'avait de compte à rendre à personne. Maxime était déjà au courant : elle sortait avec Sasha ce soir. Autant dire qu'elle n'avait pas donné d'horaire de retour à son fiancé, lui faisant promettre d'appeler les flics si elle n'était pas de retour d'ici lundi matin au plus tôt. Elle s'était réveillée le matin-même avec la fervente décision de sortir avec sa meilleure amie. Ca faisait longtemps - une semaine tout au plus - qu'elles ne s'étaient pas retrouvées pour une soirée de folie, et cela manquait à Liloo. Alors, prenant son portable dés le réveil elle avait exigeait de sa meilleure amie qu'elles se retrouvent le soir-même pour faire la fête. A Londres. Parce que Londres était la base des soirées les plus réussies. Ministry of Sound, bébé pensa la jeune femme soudainement, souriant alors que la jeune femme en face d'elle semblait sur le point de pleurer. « Ca vous fait rire ? Il m'a mise enceinte putain ! »  Retour à la réalité soudaine, la psychologue inspire, et fait une moue désolée. Prenant les mouchoirs sur son bureau, elle les tend à la jeune femme qui oublie alors le sourire de tantôt pour reprendre de longues explications sur le fait que le retard de ses règles étaient inhabituelles. Peut être parce qu'elle était trop angoissée par le fait de se faire sauter par les mecs qui s'étaient payés sa tête deux mois avant. Abrutie.
Sonnerie. Libération. Et dire qu'elle n'était pas payée aux nombres d'attardées des sentiments qui se trainaient dans son bureau. Poignet de main. Elle met la jeune fille dehors. Range ses affaires, et rentre chez elle plus vite qu'il n'en faut pour le dire. Prenant sa magnifique moto pour remonter les ruelles encombrées d'Oxford.

A peine rentrée chez elle, Liloo se jette sous la douche. Il est 21h déjà - oui elle termine tard le soir il y a beaucoup de cas sociaux à l'université - et sa meilleure amie va sans doute arriver dans un peu moins de deux heures. Elle doit encore s'épiler, se re-couper sa frange, et choisir une tenue adéquate. Autant dire qu'elle en a encore pour un moment. Elle lave ses longs cheveux noirs, allant les coiffés encore humide pour pouvoir retailler une frange. Elle fait cela depuis l'adolescence, habituée à changer de coiffure assez souvent. Les franges, elle aime cela deux mois. Puis déteste. Puis ca lui manque. Puis déteste. Chieuse, elle prend les ciseaux, et taille une ligne noire droite qui cache son front. Souriante, elle laisse ses cheveux sécher naturellement sur ses épaules. Aucun besoin de plaque pour les avoir lisses, elle tient ses cheveux de sa mère l'asiatique. Allant dans sa chambre, elle ouvre grand son dressing et fouille pour trouver la tenue la plus convenable. Elle va à Londres. La ville de l'acceptation et du délire vestimentaire. Une ville où elle peut pleinement assumer son élan et son amour pour le steampunk sans recevoir un blâme pour tenue inadéquate. Une jupe courte en cuir, un haut rouge à rayure noir, et aux manches longues en dentelles. Des bottes à talons, qui montent jusqu'à ses genoux. Une ceinture en argent, cloutée. Et un collier noir, ras-le-cou avec une rose sur le côté. La voila fin prête, terminant de mettre ses bottes quand on frappe à la porte. Encore et encore avec une excitation folle. Sautillant, presque prête, la jolie brune va ouvrir à sa tornade blonde favorite. « Je suis tellement pressée de sortir ! Ça fait tellement longtemps ! Et je suis aussi tellement heureuse de te voir! Mais j’oublie mes bonnes manières. Tu vas bien ? » Etreinte amicale qui décroche un rire joyeux et excité à Liloo. « Si je vais bien !? Putain je pète le feu 'Sha ! Si tu savais ! » Elle se recule un peu, regarde sa meilleure amie de haut en bas et en bave presque d'admiration. « T'es trop bonne putain ! Mais je t'en pries entre. Je n'ai pas encore totalement terminé, laisse moi dix minutes. Tu veux boire un truc ? Sers toi, tu connais la maison ! » Dit-elle en la laissant entrer dans son appartement. Elle se jette alors dans la salle de bain, et méthodique et rapide, elle se maquille les yeux avec un effet Smocky qui fait ressortir leurs couleurs bleue. Un peu de rouge à lèvre sombre. Une pointe de parfum, et la voila prête, prenant une pochette clouté, rouge et noire dans son placard pour y glisser ses clés, ses clopes, et son portable. Elle rejoint sa meilleure amie et lui sourit.
« Je suis prête ! Allons-y pour London !! Ca va être d'enfer ! » Dit-elle en laissant passer Sasha devant elle, fermant la porte derrière elle. Maxime est sorti pour la soirée. Elle lui a quand même envoyé un sms pour lui rappeler sa sortie, et descend rejoindre la voiture de sa meilleure amie. C'est elle qui conduit pour l'aller ! Pour le retour, qui peut savoir après tout ? Entrant dans la voiture, Liloo se tourne vers sa meilleure amie, un grand sourire au lèvre. « Et toi alors, comment vas-tu ? Ca te dit le Ministry ce soir ? Ils ont sorti un nouveau cocktail qui déboite il parait ! »






i wanna be your freaking unicorn
Revenir en haut Aller en bas
avatar




WORKER — vivre pour travailler.


☆ date d'arrivée : 14/10/2015
☆ potins balancés : 407

Voir le profil de l'utilisateur



Dernière édition par Sasha H. Koroleva le Dim 10 Jan - 16:06, édité 1 fois
MessageSujet: Re: There's nowhere else like London ~ Liloo & Sasha   Lun 23 Nov - 15:08


    

❝There's nowhere else like London❞
Liloo & Sasha

Londres, la ville où tout est possible. Sasha adorait cette ville, elle s’y sentait bien et aimait la diversité qu’il y avait. Les quartiers de cette ville étaient tous les plus emblématiques les uns que les autres. Ses monuments faisaient briller les yeux de la jeune russe et dès qu’elle peut y aller, elle fonce, qu’elle soit seule ou avec une amie. Il faut dire que toute cette ambiance la change de la Russie qui n’est que froid, autant au sens propre qu’au sens figuré. Dans la capitale du Royaume-Unis, tout le monde se parle. Il n’y a pas de différence, on est libre d’être qui on a envie d’être et c’est ça le plus important. Il n’y a pas besoin de mettre de masque, ce sont les gens tels qu’ils sont. Ce soir, la belle russe avait décidé d’aller à Londres avec sa meilleure amie, Liloo. Une vraie pile électrique que rien n’arrête, c’est pour ça qu’elle l’aimait tant. Elles étaient inséparable et la brune savait comment dévergonder Sasha, la faire vivre comme s’il n’y avait pas de lendemain. Elles étaient opposées mais c’est leurs différences qui les rassemblaient. Rien de mieux qu’un week-end avec son double maléfique pour finir la semaine en beauté. Lundi allait surement être difficile pour les deux jeunes femmes mais elles s’en foutaient comme de l’an 40.

Ce samedi avait été plutôt calme pour la russe. Elle a passé sa journée dans son appartement à préparer ses notes pour la semaine qui vient, relire d’autres notes sur ses patients afin de préparer de nouvelles approches, de nouvelles questions pour les aider au mieux avec leurs problèmes. Elle adorait aider les autres, depuis toujours. Elle donnerait sa vie pour celle de quelqu’un d’autre sans hésiter. Sasha se démenait pour aider ses patients au mieux. Elle faisait tout pour qu’ils se sentent mieux, en paix avec eux-mêmes. Elle croit aux capacités de chacun, elle croit en la rédemption et autres trucs du genre. Elle a foi en l’humanité et est toujours optimiste. C’est surement pour ça qu’on ne fait plus sa réputation au sein d’Oxford et alentours. Mais voilà, parfois elle retire la casquette de psychologue pour s’amuser comme les jeunes adultes, comme les gens « normaux ». Lorsque les semaines sont trop dures, trop longues, elle a besoin de décompressée, de se sentir revivre à nouveau. Alors elle sort, avec un ou plusieurs amis. Elle boit, elle se met à l’envers pendant un week-end entier. Elle fait la tournée des bars pour finir en boite jusqu’à six heures du matin. Puis elle rentre, déambule jusque chez elle ou trouve un motel pas cher qui pourrait l’accueillir. Elle passe son dimanche à décuver, dans son canapé, entourée de ses deux chiens qui la protègent. Et le lundi est tout aussi difficile. Sasha a toujours eu du mal à se remettre de ses soirées, c’est pourquoi elle a encore la gueule de bois le deux jours après. Mais elle aime trop son travail pour ne pas y aller. Alors elle se drogue à l’aspirine et à l’eau citronnée pour tenir le coup.

Une fois sa semaine préparée, elle peut enfin aller sous la douche afin de se préparer. Le plus difficile sera certainement de dompter le halo blond qui entoure son doux visage. Parfois ses cheveux se laissaient faire. Parfois non et il y avait des tas et des tas de nœuds. Deux heures plus tard la russe est enfin prête et elle décide de partir en avance pour retrouve Liloo, sa folle de meilleure amie. Alors qu’elle se glisse dans le trafic oxfordien, elle augmente le volume de la radio et chante à tue-tête sur des musiques de groupes pop. Elle aime bien la pop, ça la détend et puis les paroles sont tellement débiles qu’elles sont faciles à retenir. Sasha lance des regards gênés aux autres automobilistes qui la voient mais quelques secondes après, elle recommence son concert solo, par elle et pour elle. Elle arrive enfin devant la maison de son amie et se gare grossièrement, histoire de. Elle est tellement excitée à l’idée de passer une soirée avec Liloo qu’elle court limite pour atteindre sa porte d’entrée. La porte s’ouvre sur une brune affreusement sexy avec un style qui lui va à merveille. Sasha parle vite, son accent ressort, preuve qu’elle est contente de retrouver sa moitié amicale. Liloo rit et Sasha aussi, c’est toujours comme ça entre elle. La blonde salue la brune chaleureusement et la dernière lui répond avec la même excitation dans la voix. Puis elle se recule et admire son invitée, ce qui la fait rougir. Elle la complimente et Sasha rétorque aussitôt :

« Moi je suis bonne ? Tu t’es vu toi, t’as des jambes de malheur ! Et elle te va bien cette frange ça faisait quoi… deux mois ? Un peu moins ? »

Sasha se moque doucement de sa meilleure amie et ses coups de tête capillaires. Puis elle entre et continue :

« Dix minutes pas plus ! Tu veux que je nous fasse des cosmo vite fait ? T’as tout ce qu’il faut pour ? »

La russe se dirige vers la cuisine où elle trouve ce qu’elle cherche. Vodka, Grand Marnier, jus de citron et jus de canneberge. Elle mélange ces ingrédients vite fait en attendant que sa meilleure amie finisse de se préparer. Celle-ci arrive pile dix minutes après et Sasha lui tend son verre. Elles boivent le cocktail rapidement puis la tornade brune tire limite Sasha hors de l’appartement pour aller à Londres. Elles montent dans la mini de Sasha et la conversation continue avec Liloo qui lui demande si elle va bien. La russe tourne les clés et la voiture rugit doucement. Elle s’engage à nouveau dans le trafic et répond à sa meilleure amie :

« Ça va super bien ! J’ai déjà préparé ma semaine ce qui veut dire que je vais pouvoir mourir demain. »


Elle rit doucement avant de reprendre :

« Evidemment que ça me dit ! J’adore ce bar, il déboite. Alors si en plus il y a un nouveau cocktail ! »

Sasha dépasse légèrement les limites de vitesse et grille même quelques feux orange. Les oranges ce n’est pas grave. Il faut juste espérer qu’il n’y ait pas de flics. Le reste du trajet est pimenté par la radio beaucoup trop forte diffusant les mêmes musiques de pop. Les deux meilleures amies chantent à tue-tête, l’une répondant à l’autre par des paroles niaises et sans aucun sens réel. Puis environ une heure après, elles arrivent devant le Ministry. En sortant, Sasha lance ses clés à un voiturier et prend sa meilleure amie par le bras afin de l’emmener à l’intérieur. Elle se tourne vers elle et lui dit :

« Prête à enfin faire la fête ? Ce soir on se met à l’envers ‘Loo ! »

Puis elle rentre dans le bar et Sasha les emmène au carré VIP. Car après tout, elles seront des reines ce soir..

 
© Pando



- Bien que mon amour soit fou, ma raison calme les trop vives douleurs de mon cœur en lui disant de patienter, et d’espérer toujours.-
Revenir en haut Aller en bas
avatar




ADMIN — les maitres du royaume


☆ date d'arrivée : 08/01/2015
☆ potins balancés : 628

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: There's nowhere else like London ~ Liloo & Sasha   Mer 30 Déc - 21:53

There's nowhere else like London
Sasha & Liloo
Sa mère est londonienne. Autant dire qu'elle avait vécu entre le Mexique, la Chine et l'Angleterre. Elle était à Londres comme chez elle. Elle était chez elle partout. Il était vrai que Liloo avait une capacité incroyable à s'adapter à tous les milieux de vie. Elle pouvait aller faire le tour du monde sans se soucier de trouver sa place. Elle était à l'aise, constamment. En France, en Suisse, en Chine, au Japon, en Russie, elle avait tellement d'assurance que les gens venaient lui demander de l'aide pour trouver leur chemin. Son métissage exacerbé rendait presque impossible la reconnaissance de ses origines. Même elle se définissait comme une femme du monde. Elle était partout chez elle, mais chez elle c'était avant tout à Oxford. C'est ici qu'elle était devenue véritablement elle-même. Elle était une fille du monde, mais c'est Oxford qui avait fait d'elle Liloo. Oxford et toutes les rencontres qu'elle avait pu y faire. Dont Sasha.
La belle russe était véritablement une femme fantastique. Si elle était diamétralement opposée à Liloo de prime abord, la belle asia-britannique-hispano-américaine avait bien comprit qu'elle avait une flamme de folie dans le regard qui ne demandait qu'une bonne excuse de s'enflammer. Elles s'étaient trouvées, et elles formaient un duo incroyablement qui rendait Oxford complètement fou. Lorsque les jeunes femmes se retrouvaient dans une boite de nuit tous les regards se tournaient vers elles - oui Liloo vit dans un film hollywoodien dont elle est la star - et elles étaient mise sous le feu des projecteurs. Jalousaient des autres femelles, désiraient de tous les hommes, c'étaient les nouvelles icones, parfaites. Ou pas. « Moi je suis bonne ? Tu t’es vu toi, t’as des jambes de malheur ! Et elle te va bien cette frange ça faisait quoi… deux mois ? Un peu moins ? » Rire de la belle typé asiatique - on va simplifier les choses hein !? - qui tourne sur elle-même comme pour se faire admirer de sa douce et tendre. Avant d'avouer qu'elle doit encore terminer sa préparation par un peu de maquillage. Regard désapprobateur, mais elle en a rien à foutre, elle sortira pas comme ca. Et sans elle Sasha peut aller nul part. Echec et Mat Meuf ! « Dix minutes pas plus ! Tu veux que je nous fasse des cosmo vite fait ? T’as tout ce qu’il faut pour ? » « Tu vois que j'ai une bonne raison d'être à la bourre ! » Dit-elle en partant en courant dans sa salle de bain. Dix minutes EASY ! Crierait-elle si elle avait le temps. Un peu de blush, du mascara, et elle se retrouve rapidement prête, dans la cuisine pour boire le fabuleux Cosmo que sa meilleure amie lui a préparé. Quasiment cul sec, les deux femmes terminent les cocktails et Liloo tire sa belle amie vers l'extérieur. « Faut partir maintenant, avant que l'alcool ne fasse effet sinon on sera dans l'illégalité ! »  Dit-elle avec un air calculateur.

Elles montent dans la voiture, et alors que la musique hurle dans l'habitacle - combat de bruit avec le moteur qui gronde - elles discutent dans une ambiance démentielle. Question basique, mais elle a l'impression de ne pas avoir vu Sasha depuis un siècle au moins ! Si ce n'est plus ! Il faut dire qu'elles sont pas mal occupées, mais c'est cela d'être grande, elles ne peuvent rien faire contre cela. « Ça va super bien ! J’ai déjà préparé ma semaine ce qui veut dire que je vais pouvoir mourir demain. » Bonne chose. Vraiment une très bonne chose. Ravie par cette réponse, Liloo en profite pour regarder où elles peuvent se rendre, et propose - bien évidemment - de se rendre dans la boite la plus en vue de toute la capitale. Question stupide pour avoir le consentement de sa moitié : « Evidemment que ça me dit ! J’adore ce bar, il déboite. Alors si en plus il y a un nouveau cocktail ! » « Avoue que je sais trouver les mots pour te convaincre ! »  Même si c'était pas très compliqué.

Plusieurs infractions au code de la route plus tard, les voila dans la rue, toute brillante de beauté et de sensualité, se rendre dans la boite. Riches - et surtout parce que cela se voit - elles rentrent en passant devant le videur, laissant derrière elle les pauvres diables qui font la queue depuis des heures. Petit clin d'oeil et baiser volé par Liloo qui prend sa meilleure amie par la taille, ondulant des hanches pour exciter les sentiments de ceux qui s'énervent déjà contre elles. Saloperies de bourges qui se croient tout permis . Sois pas dég'.
La salle est déjà bondée, mais elles se hissent jusqu'au carré VIP où une table les attend. Oui parce que c'est la table qui les attend, ce ne sont pas les filles qui trouvent la table. C'est ça la classe. « Prête à enfin faire la fête ? Ce soir on se met à l’envers ‘Loo ! » Bien évidemment. Main levée, le serveur arrive vers elle, alors que les deux jeunes femmes sont assises autour de la table. « Nous prendrons deux Sex in Paradise , bien dosée. Très bien dosée. »  Dit-elle avec un clin d'oeil entendu. Réponse du serveur tout aussi joueur, avant qu'il ne parte pour ramener les deux verres de l'alcool rosé - comprendre qu'il est bien rose à paillette genre pet de licorne - dont s'empare les deux jeunes femmes. « A notre soirée de débauche ! »  Dit-elle avant de gouter à ce nouveau cocktail. Tout à coup : DRAME. EXCITATION. ILLUMINATION. Elle montre une chose qui se trouve un peu au-dessus de la salle, et sautille sur sa chaise : « PUTAIN !! AVANT LA FIN DE LA SOIREE JE DANSE DANS LA CAGE BORDEL !! » Rêve qui deviendra réalité. Oui, peut être. Seul l'avenir pourra le dire. « Putain il est bon ce cocktail ! Tu aimes ? Evidemment que tu aimes. Viens on en prend un deuxième direct ! Et après on va mettre le feu à la piste. J'ai envie d'un beau black ! » 







i wanna be your freaking unicorn
Revenir en haut Aller en bas
avatar




WORKER — vivre pour travailler.


☆ date d'arrivée : 14/10/2015
☆ potins balancés : 407

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: There's nowhere else like London ~ Liloo & Sasha   Dim 10 Jan - 15:57


    

❝There's nowhere else like London❞
Liloo & Sasha

Sasha n’avait jamais vraiment eu d’adolescence à proprement parlé. Elle a passé cette partie de sa vie à chercher sa petite sœur ou à étudier, jour et nuit, nuit et jour. Elle était toujours le nez dans des livres afin de se perfectionner, afin d’avoir un diplôme. Elle voulait être la meilleure, elle voulait avoir sa revanche sur la vie et montrer, prouver, au monde entier qu’une fille issue d’un milieu (trop) modeste pouvait réussir et faire des miracles. Parce que c’est ce qu’elle avait fait, des miracles. Elle était devenue une psychologue réputée en Allemagne puis en Angleterre, dans les alentours de Londres. Elle était fière de ça, fière de s’être construite seule, sans personne. Enfin si, il y avait eu son tuteur en Allemagne qui l’a lancée et aidée pendant deux ans. Mais après, elle était comme lâchée dans les airs et elle a dû se débrouiller toute seule. Mais sa réputation s’est faite un chemin à travers les frontières et c’est grâce à cela qu’elle a rapidement eu des clients et qu’elle a pu s’installer confortablement. Et c’est après s’être installée qu’elle a réellement commencé à vivre, à profiter de sa vie sans se poser de question.
Pour profiter, elle pouvait bien évidemment compter sur sa meilleure amie, Liloo, qui était la première à pousser la Russe dehors, la pousser à s’amuser, à profiter, à crier, chanter, danser. A vivre, tout simplement. Et Sasha l’adorait comme une sœur, une sœur de cœur et elle sait qu’elle ne pourrait pas se passer d’elle. Jamais. Les deux femmes s’avaient comment faire la fête, elles savaient comment s’amuser et mettre un lieu à feu et à sang. Elles rendaient les hommes fous, se laissaient jalouser des femmes. Les personnes qu’elles croisaient voulaient soit les embrasse, soit les tuer, soit être comme elle. Chaque fois qu’elles sortaient, elles se retrouvaient en première page de l’Oxymoron avec des photos d’elles les mettant toujours à leur avantage. Personne n’aurait pu croire que deux psychologues puissent autant être dévergondées. Elles représentent le parfait contre-cliché des psychologues, elles ne sont en rien comme ceux que l’on peut croiser habituellement et c’est surement à cause de ça que l’on parle d’elles si souvent. Et ce soir, elles vont prendre Londres d’assaut.

Une fois arrivée chez son amie, Sasha la salue en la prenant dans ses bras. Elles se complimentent et rient, déjà. Ça a toujours était simple comme ça entre elles et Sasha adore cette complicité. Elle sait qu’elle peut être elle-même avec sa meilleure amie, elle n’a pas besoin de porter un masque ou de jouer un rôle. Une fois entrée, Sasha fait se dépêcher sa meilleure amie et prépare des cocktails rapidement. Les cosmos sont les cocktails qu’elle réussit le mieux. Elle entend son amie s’affairer dans la salle de bain de rigole toute seul. Elle est tellement heureuse à ce moment précis qu’elle pourrait en mourir, mourir de bonheur. Pile dix minutes après, la brune ressors et vient retrouver son amie dans la cuisine. Dès qu’elles ont fini de boire le fameux cocktail rouge, Liloo tire Sasha vers l’extérieur, ce qui fait rire cette dernière.

« Je sens qu’on sera dans l’illégalité de nombreuses fois ce soir ! »

De toute façon, ça se finissait toujours en anarchie, ou pas loin. A peine sont-elles montées, qu’un karaoké se met en place. C’est à savoir de laquelle connaitra mieux les paroles que l’autre. Et puis elles parlent, enfin non, elles hurlent tant l’excitation est grande. Londres quand même, la meilleure ville pour faire la fête. Et ce soir, cette ville leur appartiendra. Liloo propose directement un des bars les plus chics de la ville. Bar qui en plus a un nouveau cocktail, il n’en fallait pas plus à Sasha pour directement accepter. De toute façon, peu importe l’endroit, elles sauront le mettre sens dessus-dessous. Sasha ne fait pas attention quand elle roule et grille plusieurs feux, dépasse largement la vitesse autorisée. Mais elle s’en fout, elle s’en fout tellement. Mais par chance, la Police n’a pas l’air d’être de sortie ce soir, ça lui évitera des amendes ou une nuit en cellule. Elles arrivent enfin devant le bar et passent devant tout le monde. Pas besoin de faire la queue quand on est comme elles, des privilégiées. Surtout qu’elles vont surement dépenser une somme folle ce soir, alors elles méritent bien de passer première. Liloo attrape la russe par la taille et toutes deux ondulent des hanches en entrant dans le bâtiment respirant la richesse, l’alcool et la fête.

Elles se dirigent aussitôt à la table qui leur est réservée sous les regards lubriques et envieux d’hommes et de femmes. Il faut vous y faire, qui que vous soyez, vous passerez inaperçu puisqu’elles viennent d’arriver. Liloo lève une main et le serveur accourt aussitôt. Liloo passe commande et Sasha l’écoute, regardant le serveur avec un regard joueur. Avant qu’il ne parte, la blonde ajoute :

« Et ramènes nous aussi une bouteille de champagne, une bonne bouteille de champagne. »

Clin d’œil, sourire aguicheur, le serveur est tout aussi joueur qu’elles. Il revient quelques instants plus tard avec les cocktails et le seau contenant la bouteille de champagne. Il pose les cocktails, ouvre la bouteille et repart en regardant bien les deux meilleures amies. Elles lèvent leurs verres en l’air et Sasha répond avec son accent russe bien prononcé dû à l’excitation:

« A nous, à toi, à cette soirée, à ce serveur mignon ! »

Une gorgée. Euphorie. Ce cocktail a un goût d’étoile, de paradis, de sexe au paradis. Sasha ouvre grand ses yeux et imite sa meilleure amie en sautillant sur sa chaise tant cette boisson est délicieuse.

« ET MOI AVANT LA FIN DE LA SOIREE J’EMBRASSE CE SERVEUR DANS LA CAGE ! »


Deuxième gorgée. Troisième. Quatrième. Encore l’euphorie. Cette sensation est délicieuse, pure, volcanique, mieux que n’importe quoi. Sa meilleure amie est déchainée, excitée et Sasha est exactement pareil. On peut entendre la même excitation dans sa voix, la même euphorie, frénésie.

« Bien évidemment que j’aime bordel ce truc à un goût d’étoiles ! C’est partie pour un deuxième ! Et on va leur montrer qu’on bouge mieux que quiconque. »

Ce coup-ci, c’est Sasha qui appelle le serveur. Le regardant droit dans les yeux elle lui dit d’une voix mielleuse et sensuelle :

« Tu nous en remettras deux s’il te plait ? Bien dosés ? Et dès la fin de ton service tu nous rejoins, d’accord ? »

Elle sait comment s’y prendre avec les hommes, c’est certains. Le brun sourit lui aussi et acquiesce à la proposition de la russe. Il repart et revient, apportant les deux cocktails. Sasha ne cesse de lui sourire. Ce soir, c’est lui qu’elle veut. Elle finit son deuxième verre en vitesse, en deux-trois gorgées, et lance à sa meilleure amie :

« Allez ‘Loo ! Dépêche-toi ! Surtout qu’il y a un beau black là-haut ! »

Elle pointe du doigt l’homme en question, souriant de toutes ses dents à sa meilleure amie et en tapant des mains d’impatience. Ce soir, elle était déchainée. Plus que jamais.


 
© Pando



- Bien que mon amour soit fou, ma raison calme les trop vives douleurs de mon cœur en lui disant de patienter, et d’espérer toujours.-
Revenir en haut Aller en bas
avatar




ADMIN — les maitres du royaume


☆ date d'arrivée : 08/01/2015
☆ potins balancés : 628

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: There's nowhere else like London ~ Liloo & Sasha   Sam 16 Jan - 23:53

There's nowhere else like London
Sasha & Liloo
« Je sens qu’on sera dans l’illégalité de nombreuses fois ce soir ! » Pour ne pas changer en réalité ! Les deux copines étaient de véritables furies, des folles que rien n'arrêtait. Que ce soit les feux rouges, les lois ou les flics. La dernière fois qu'elles avaient fini derrière les barreaux après s'être faites arrêter pour ivresse sur la voie public, elles avaient fini par faire une blind test avec leur gardien de cellule, et leurs camarades, avant de prendre un selfie tous ensemble pour immortaliser l'instant. Au final, Liloo s'était endormi sur les genoux d'une prostituée androgyne, et Sasha n'avait rien trouvé de mieux à faire que de tenter d'embrasser le plus beau des flics qu'elle ait jamais vu à travers les barreaux de la cellule. Une soirée mémorable, parmi tant d'autres. Tout cela pour dire que rien ne pouvait les arrêter. Absolument rien.
Et dés leur arrivée dans la boite de nuit elles se firent remarquer (par le beau serveur) en commandant des cocktails et ... « Et ramènes nous aussi une bouteille de champagne, une bonne bouteille de champagne. » Liloo sourit, et se laissa tomber sur un fauteuil HYPEEEEER confortable dans lequel ses fesses rentraient parfaitement. Sasha avait des putains de gout de luxe, et Liloo n'allait pas s'en plaindre. Elle aimait dilapider l'argent que ses parents gagnaient durement dans des soirées de dépravation totale avec sa meilleure amie. Pour l'heure elles en vinrent à finir leur verre, et à faire des plans sur la comète en regardant les beaux mecs qui les entouraient. Liloo voulait s'amuser. S'amuser vraiment. Faire des choses stupides comme danser dans une cage à un mètre du sol. « A nous, à toi, à cette soirée, à ce serveur mignon ! » GRAVE !! Elle trinqua avec la belle russe et termina son verre bien vite. « ET MOI AVANT LA FIN DE LA SOIREE J’EMBRASSE CE SERVEUR DANS LA CAGE ! » Répondit sa meilleure amie lorsque Liloo lui fit par de son désire de vouloir s'amuser dans la cage. Cela provoqua une immense crise de rire chez la belle asiatique qui reconnaissait bien là sa meilleure amie. Elles buvaient leur cocktail en s'extasiant du gout qu'il pouvait avoir. « Bien évidemment que j’aime bordel ce truc à un goût d’étoiles ! C’est partie pour un deuxième ! Et on va leur montrer qu’on bouge mieux que quiconque. » Pire que cela encore ! La couleur rose de l'alcool allait de paire avec les paillettes qu'il laissait dans la bouche des deux jeunes femmes. C'était vraiment un délice, et Liloo se sentait déjà prête à s'envoler vers d'autres horizons.
Elle se tourna vers Sasha qui regardait vers le bar. Elle termina rapidement son verre et fit un geste de la main pour convier le sexy-serveur (nous l'appellerons ainsi à présent) à les rejoindre pour les resservir. « Donne tout c'que ta ma poule ! » Conseilla Liloo en se penchant vers elle alors que le serveur venait pour leur demander ce qui leur ferait plaisir. Liloo lui sourit poliment, alors que Sasha s'avança vers lui, présentant son décolleté qui la mettait à son avantage. « Tu nous en remettras deux s’il te plait ? Bien dosés ? Et dès la fin de ton service tu nous rejoins, d’accord ? » Pas mal... Pas mal. Vraiment. Liloo vit le bellâtre partir en offrant un clin d'oeil à la belle blonde. Il revint presque en courant avec les deux verres qu'elles avaient demandé. Liloo prit le sien sans se faire prier. Sa tête lui tournait déjà, et elle avait terriblement chaud. Vraiment, très très chaud. Sasha le boit en quelques gorgés, alors que Liloo n'en est encore qu'à la moitié. Sasha avait une putain de descente de fou ! C'est un truc que Liloo a toujours trouvé terriblement sexy et hallucinant chez elle. C'était improbable de boire aussi vite pour une fille aussi distinguée. « Allez ‘Loo ! Dépêche-toi ! Surtout qu’il y a un beau black là-haut ! » Elle lui montre un beau mec dans l'assemblée ce qui pousse Liloo à terminer son verre cul sec.
Elle se lève, baisse sa robe pour faire ressortir sa poitrine, et se tourne vers Sasha. « LET'S GO BABE ! »  Dit-elle en lui prenant la main pour la pousser à la suivre. Elle entre sur la piste de danse en ondulant des hanches. Rapidement, elle amène sa meilleure amie au centre de toutes les attentions, non loin du beau black, et se met à danser à ses côtés, collée-serrée évidemment ! La musique est assourdissante, et elle a du mal à suivre le rythme. Elle a même du mal à savoir s'il y a une rythme à cette putain de musique. Elle s'en tape cela dit, elle danse. Elle roule des hanches, et rapidement, elle sent quelqu'un qui vient se caler dans son dos. Elle se tourne et voit un beau black vers elle. Elle sourit. C'est cooooooooool les soirées avec Sasha. Elle reste cependant face à sa meilleure amie, et fait une chose qui marche toujours en soirée.
Se rapprochant de Sasha, elle la prend contre elle, et vient embrasse la commissure de ses lèvres. « On est les reines de la nuit ma poule ! Même ton serveur nous dévore des yeux ! » Dit-elle avant de venir lui donner un coup-de-cul (une manière de se tenir chance) et d'aller danser avec son black.







i wanna be your freaking unicorn
Revenir en haut Aller en bas
avatar




WORKER — vivre pour travailler.


☆ date d'arrivée : 14/10/2015
☆ potins balancés : 407

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: There's nowhere else like London ~ Liloo & Sasha   Lun 8 Fév - 14:30


    

❝There's nowhere else like London❞
Liloo & Sasha

Lorsqu’elle était avec sa meilleure amie, Sasha devenait incontrôlable. Elle se lâchait complètement, oubliait tout et profitait tout simplement de la vie. Et Liloo savait parfaitement comme lui faire lâcher prise, elle avait ce don. La russe était une maniaque du contrôle, elle contrôlait tout et n’aimait pas quand quelque chose allait de travers. Mais avec Liloo, son double maléfique, elle faisait les 400 coups et ne réfléchissait même pas aux conséquences. Elle s’en foutait, elle était libre d’être elle-même, libre de vivre, libre d’avoir une ‘jeunesse’. Elles étaient intouchables ensemble. Beaucoup de fois elles se sont retrouvées derrière les barreaux mais pour elles, ce n’était que la suite de la soirée. Ce qu’il y a de mieux avec les deux compères, c’est qu’elles n’ont pas besoin de boire pour être comme ça. Elles pourraient tout autant s’amuser et se déchainer sans une seule goutte d’alcool et c’est ce qui rendait leur amitié si magique, si particulière. Au diable les normes sociales et les qu’en dira-t-on. Les meilleures amies sont libres, libres d’être qui elles veulent, quand elles veulent. Et ce soir, elles comptaient bien profiter pleinement de leurs retrouvailles après une dure semaine à l’université. Elles allaient danser jusqu’à ne plus sentir leurs pieds, se perdre dans Londres, marchant pieds-nus, rigolant des passants, rigolant d’elles-mêmes. Cette soirée allait rester dans les annales.

A peine étaient-elles arrivées qu’elles se firent remarquer. Elles se fichaient complètement des plaintes venant des gens qui faisaient la queue. Elles avaient une table VIP de réservée et allaient foutre le feu à cette boite de nuit. Sasha n’était pas du genre condescendant mais elle avait de l’argent et elle ne comptait pas le laisser pourri sur un compte en banque. Alors elle dépensait sans compter, surtout dans des soirées comme celle-là. Elle avait des goûts de luxe, c’est vrai, elle adorait le champagne et les bons cocktails. Elle ne faisait que rattraper son adolescence perdue, adolescence qu’elle n’a pas eue. Liloo s’assoit en première laissant Sasha commander une bouteille de champagne. La russe rejoint sa meilleure amie peu de temps après, s’asseyant à côté d’elle dans un siège des plus confortables. Les verres arrivèrent bien vite devant les deux jeunes femmes et elles trinquèrent. A elles, à cette soirée, à la vie. Liloo rit lorsque la russe d’exclama que ce soir, elle voulait ce serveur et son rire entraina celui de sa comparse. Tel un miror, Sasha riait, se rendant compte à quel point elle est heureuse d’être à la Capitale avec la personne qui lui rend sa vie meilleure.

Elle n’avait jamais bu un tel cocktail et elle l’adorait. Si bien qu’elle en recommanda deux sous les conseils de sa meilleure amie. Le serveur dès que les jeunes femmes l’appelaient, prit les commandes et revint aussitôt, apportant à nouveau deux cocktails au goût d’étoiles. Le blonde boit rapidement son cocktail, le termine, alors que sa meilleure n’en est qu’à la moitié. L’avantage d’être russe, ils sont nés pour boire, nés pour la dépravation et nés pour tenir l’alcool. Sasha tenait beaucoup mieux l’alcool que Liloo et pour être vraiment ivre, elle devait boire plus que sa meilleure amie. Enfin, ça ne la dérangeait pas, pas du tout même. Elle aimait boire, elle ne le cachait pas. Sasha devint vite impatiente et s’empressa de montrer un ‘beau black’ tant recherché par sa meilleure amie. Ni une, ni deux, elle finit son verre et se leva puis prit la main de la blonde qui se leva aussitôt, tout excitée à l’idée d’enfin danser.

« LET’S GOOOO ! Bordel ce que j’aime être avec toi ! »

Elles se firent vite une place sur la piste de danse et ondulèrent des hanches, dévoilant tout leur charme. Elles savaient danser, elles savaient comment user de leurs corps afin de rendre la gente masculine folle. De les rendre tous fous. Elles dansaient collé-serré, ensemble, leurs mouvements se synchronisant à la perfection. Sasha ne quittait pas son serveur des yeux. Elle le cherchait, elle allait le trouver. Peu de temps après, elle remarqua un homme derrière sa meilleure amie. Son beau black. Sasha sourit malicieusement puis Liloo l’attrapa par les hanches afin de la ramener contre elle pour l’embrasser au coin des lèvres. Ça, ça rend les hommes fous, ça les excite plus que n’importe quoi.

« Les reines de la nuit, tu m’étonnes ! Et il a intérêt à nous regarder ! »


Sasha entra dans le jeu de sa meilleure amie et l’embrassa vraiment, plus longuement avant de la relâcher afin qu’elle aille dans les bras de son beau black. Puis elle se dirigea vers le comptoir pour retrouver son cerveau, faisant un clin d’œil à sa meilleure amie en passant. Arrivée devant lui, elle le regarda dans les yeux, jouant de son regard et de son décolleté avant de lui dire :

« Allez. Je suis sure que ton service est terminé et s’il faut, je ferais taire ton patron... Jared.»

Elle avait réussi à lire le nom sur son badge. Le serveur se mordit la lèvre avant de faire un signe à un collègue et de faire le tour afin de retrouver la russe. Elle lui prit la main et l’emmena à travers la foule afin de retrouver sa meilleure amie et son compagnon pour la soirée. Elle les retrouva rapidement puis se plaça face à Jared, mettant ses mains autours de son cou, le laissant mettre les sienne sur ses hanches.

« Au fait, moi c’est Sasha. Et avant que tu ne poses la question, oui je suis russe. »

Elle était entreprenante, ça ne faisait aucun doute. Jared rigola doucement et lui dit qu’il était enchanté de la connaitre avant de la rapprocher de lui, collant leur corps. Sasha pinça la fesse de sa meilleure amie afin qu’elle se retourne vers eux.

« Liloo mon amour je te présente Jared, Jared voici Liloo, l'amour de ma vie »

Elle pouffa doucement puis rajouta :

« N’oubliez pas qu’il nous reste une bouteille de champagne là-bas ! »

Elle n’avait pas de cesse. Jamais. Mais pour l’heure, elle était occupée à onduler des hanches contre ce brun affreusement sexy.


 
© Pando



- Bien que mon amour soit fou, ma raison calme les trop vives douleurs de mon cœur en lui disant de patienter, et d’espérer toujours.-
Revenir en haut Aller en bas
avatar




ADMIN — les maitres du royaume


☆ date d'arrivée : 08/01/2015
☆ potins balancés : 628

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: There's nowhere else like London ~ Liloo & Sasha   Dim 21 Fév - 20:34

There's nowhere else like London
Sasha & Liloo
Aucune limite. Voila sa manière de voir les choses. Se poser des limites, suivre les règles, c'est bon pour les peureux. Ces personnes qui pensent avoir plus à perdre à faire n'importe quoi qu'à y gagner. Mais depuis des années maintenant Liloo avait bien compris qu'elle gagnait plus à se laisser aller. Elle avait vécu des choses improbables, rencontrée des gens extravagants et extraordinaires qui lui avaient bien plus apporté que tous ceux qui lui avaient imposé des règles. Elle ne suivait pas les règles, et si jamais elle en donnait l'impression c'est qu'elle avait trouvé un moyen de passer outre. De contourner le système sans en avoir l'air. Depuis son adolescence elle a compris que les règles ne sont faites que pour être ignorées ou contournées. Fumer, boire, se droguer, alors que la loi lui interdit, quelle importance ? L'interdit rend la vie bien plus excitante. Depuis alors, la jeune femme refuse de s'imposer la moindre règle. Elle vit dans le monde comme dans une air de jeu. Elle s'impose avec ses grands airs, son corps de rêve et son langage peu soutenu. Elle a cet air ironique, et ces remarques sarcastique. Elle a ses désirs qu'elle suit à la lettre. Rien ne l'arrête, strictement rien. Et elle a la fâcheuse tendance à amener ses amis dans son sillage. Ezeckiel a depuis quelques semaines abandonné l'idée de la suivre dans ses soirées londoniennes. On ne sait jamais quand ou comment cela va se terminer. Yani est occupé, et de toute façon Liloo ne désire qu'être auprès de Sasha ce soir. Son alter égo, si différente et pourtant aux désirs si semblables. Parce qu'elle le voit dans le regard de Sasha, sa soif de liberté équivaut au moins la sienne.
Les voila parties sans savoir quand elles vont en revenir. Hystériques, le ton monte aussi rapidement que l'alcool les rend folles. Les voila qui s'extasient de tout, regardant la foule d'hommes qui les entourent avec engouement et envie. « LET’S GOOOO ! Bordel ce que j’aime être avec toi ! » Sourire immense qui s'affiche sur le visage de Liloo. Pire que cela encore ! C'est le pied intégrale de se retrouver ici avec Sasha. Sexy, délirante et fantastique, la jeune femme est au moins aussi folle qu'elle, et sans aucune doute a-t-elle plus de succès auprès de la gente masculine. Et ce petit serveur qui lui fait de l'oeil n'échappera pas à la règle. Il va se faire bouffer tout cru, haha. Et il en a sans doute déjà conscience. Quant à Liloo, son désire se place sur un beau black  qui danse plus loin.  

Les voila partant sur la piste de danse pour se faire remarquer. Deux jolies filles, terriblement riches et bien foutues qui se collent pour les exciter. La musique bat aux oreilles de Liloo, exaltant son coeur et son corps entier. Ca la rend folle, frénétique et ivre de désir. La voila qui vient chercher un baiser à Sasha, sentant les regards intrigués qui se tournent vers elles. Ca l'excite, ca l'éclate, c'est pour cela qu'elle vibre, et qu'elle se sent vivante. Elle s'amuse, riant aux éclats. Femme-enfant sans limite. « Les reines de la nuit, tu m’étonnes ! Et il a intérêt à nous regarder ! » La voila qui revient quémander un baiser à Liloo, qui lui rend avec plaisir. Un baiser langoureux, comme elles en ont échangé plusieurs, excitées par le contexte, sans que ce désir ne soit l'une pour l'autre. Jamais elles n'avaient rien vécu de ce genre, et étrangement elles n'en avaient pas vraiment encore. De toute façon là tout de suite, Liloo avait d'autres idées en tête.  
Notamment ce black qui vient la chercher. Il se colle à elle alors que Sasha la quitte rapidement, et Liloo n'en ait que trop heureuse. La voila qui se laisse aller contre le bel inconnu dansant avec lui sur des chansons qui n'ont strictement aucun sens. Danser, sauter, tourner, la vie, la pluie, elle sait pas, elle s'en fout. Elle se retourne, face à lui, collée-serrée et continue de bouger, levant son visage pour venir quémander un baiser qui n'arrive que trop tôt. Enivrée par l'alcool, sans désir d'en savoir plus sur lui. Elle s'en fout, quelle importance, elle demande pas le mariage. Juste une soirée pour s'amuser. Un coup, pour le plaisir. Tout simplement. Le temps passe, elle ne l'entend pas arriver. Jusqu'à ce qu'une voix vienne s'extasier dans son dos. Et une main sur ses fesses. Elle sourit, et se tourne face à sa meilleure amie, et le serveur. « Liloo mon amour je te présente Jared, Jared voici Liloo, l'amour de ma vie » La Liloo en question s'approche pour smacker le Jared, sans voir que cela peut être mal perçue. Une salope, ouais et alors ? Elle sourit, et lui fait alors face. « Salut Jared ! Enchantée ! » Dit-elle avec un immense sourire, sentant les bras de son black qui vient la chercher à nouveau pour la faire danser (ou lui rappeler qu'il existe). Ouais, mais elle aime pas les mecs qui quémandent. Ca l'agace. « N’oubliez pas qu’il nous reste une bouteille de champagne là-bas ! » Liloo sourit et se tourne vers le Black à nouveau qui vient chercher une danse avec elle. Elle reste, le chauffant au maximum pour le simple plaisir de savoir qu'il n'est pas celui qu'elle veut. Non, finalement non.

La danse suivante arrive, et elle l'ignore. Elle se colle au beau Black et lui murmure quelques mots à l'oreille. « Tu m'emmerde, je me casse. Bonne soirée. » Dit-elle avant de pincer (à son tour) les fesses de Sasha et de lui faire un geste d'ivrogne. Elle avait soif, définitivement, et prenant la main du serveur elle le guide à leur table, où se trouve la bouteille de champagne. « Alors Jared ? Tu aurais pas un collègue capable de venir faire la fête avec nous ? » demanda-t-elle en ouvrant la bouteille qui explose entre ses mains alors qu'elle se met à rire, et sert les trois coupes, en donnant une à sa meilleure amie et une autre au serveur. « Si, ca devrait pouvoir se faire. Y a Derek, j'pense qu'il devrait te plaire. Il finit dans une heure. On pourrait... Sortir tous les 4 pour un after ? » Ne pas suivre les règles. Pourquoi ne pas suivre deux inconnus dans les rues de Londres. Liloo se tourne vers sa Sasha et lui sourit. « Qu'en dis-tu ma chérie ? »







i wanna be your freaking unicorn
Revenir en haut Aller en bas
avatar




WORKER — vivre pour travailler.


☆ date d'arrivée : 14/10/2015
☆ potins balancés : 407

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: There's nowhere else like London ~ Liloo & Sasha   Dim 20 Mar - 21:14


    

❝There's nowhere else like London❞
Liloo & Sasha

La jeune russe avait pour habitude de toujours s’imposer des limites. Chacune de ses journées était parfaitement chronométrée, organisée à la minute près. Elle savait exactement où elle devait être à telle heure et elle aimait ça. Elle avait avoir ce total contrôle sur sa vie, sur elle-même. Sasha ne perdait jamais le contrôle, elle savait toujours quand ça allait ou pouvait déraper et à ce moment-là, elle reprenait tout et la situation s’arrangeait aussitôt. Mais lorsqu’elle était avec sa meilleure, Liloo, elle se lâchait totalement pour quelques heures. Plus de limite, plus aucun contrôle, elle laissait l’alcool prendre possession de son corps et de ses gestes. Cela n’était possible qu’avec Liloo, elle seule avait ce don de lui faire perdre le contrôle qu’elle avait sur sa vie et sur son corps, sur son esprit. Ça a toujours été comme ça entre elles. Aucune prise de tête, aucune limite, rien ni personne ne pouvait les arrête lorsqu’elles avaient décidé quelque chose. Sasha et Liloo avaient déjà enfreint plus d’une règle pour être honnête. Mais grâce à leurs physiques ravageurs et à leur argent (surtout grâce à leur argent), elles s’en tiraient toujours bien avec en prime les numéros de trois-quatre policiers qu’elles supprimaient aussitôt reparties en riant. Elles savaient qu’elles pouvaient compter l’un sur l’autre et des amitiés comme ça, ça devenait rare. Elles étaient uniques. Les femmes les jalousaient, les hommes les voulaient pour une nuit, pour deux ou voire pour toute une vie. Elles savaient tout ça et elles en jouaient souvent. Trop souvent.

La musique les possède, les étreint, parcourt leurs veines. Elles ressentent la musique et dansent sur des rythmes endiablés. Elles sont sueur, l’une contre l’autre, s’embrassant afin de rendre fous plus d’un homme. Elles aiment ce qu’elles provoquent chez la gente masculine. Mais lorsque la blonde remarque un homme venir se coller contre sa meilleure amie, elle s’éclipse afin d’aller chercher l’homme qu’elle convoite depuis qu’elles sont entrées. Ce serveur au regard charmeur qui ne cesse de l’observer. Elle ne compte pas rentrer avec lui, enfin elle ne compte même pas sortir d’ici avec cet homme. Elle veut juste le chauffer, l’embrasser afin qu’il ne l’oublie pas de sitôt. Les faits et gestes de Sasha sont contrôlés par l’alcool qui coule dans son corps, dans son sang. Elle est saoule et elle adora ça. Le pied, quel bonheur de ne plus avoir de barrières, de limites. Le fameux serveur à son bras, elle retourne sur la piste de danse afin de retrouver sa chère et tendre. Elle s’occupe des présentations et Liloo smack Jared, le serveur. Sasha rit, beaucoup trop fort d’ailleurs, surement à cause de l’alcool.

« Tu vas me le payer ma vieille ! »

Elle tape doucement sa meilleure amie, ne lui en voulant pas le moins du monde. Elle s’en fout de ce mec, elle ne se mariera pas avec de toute façon. Sasha repasse les mains autour du cou de son serveur alors que le ‘black’  de tout à l’heure revient chercher Liloo. La russe connait sa meilleure amie, cet homme ne passera pas la soirée avec la brune, elle a horreur qu’on vienne la rechercher. Liloo est le genre de femme libre comme l’air, hors de question de venir la chercher comme un chien viendrait chercher son bout de viande quotidien.  Mais Liloo danse quand même avec lui alors Sasha fait de même, jouant avec le corps de son Jared, faisant tout pour l’exciter. Pas de limites. Elle se fout royalement des gens autour d’eux. Mais alors que la jeune russe était à fond avec son beau serveur, sa meilleure amie revient vers eux et lui pince les fesses. A charge de revanche.  Sasha sursaute et foudroie, pour de faux, sa meilleure amie. Puis elle lui sourit en mode « je savais qu’il ne ferait pas long feu l’autre ». Elle les entraine ensuite à leur table, signe qu’elle a soif, qu’elle veut boire. Liloo ouvre la bouteille, enfin elle l’explose et sert trois coupes de champagne. Sasha rit comme une enfant et regarde malicieusement la brune à ses côtés lorsque celle-ci demande après un autre serveur. Jared propose un after à quatre et Liloo se tourne vers Sasha qui est légèrement saoule. Hochant la tête comme un de ses chiens que l’on trouve à l’arrière des voitures, elle réplique aussitôt :

« Bien-sûr que ça me dit attend ! Mais je choisis l’endroit. Camden Town. Je veux y aller cette nuit. »

Elle lance ceci en direction de ses deux acolytes, pour l’instant et elle siffle sa coupe de champagne d’une traite avant de s’en resservir une qu’elle finit aussitôt. Il faut qu’elle boive comme ça si elle veut être un tant soit peu bourrée, éméchée. C’est dans les gênes des russes de tenir incroyablement bien l’alcool de toute façon. Peu de temps après, le collègue de Jared, Derek, arrive à leur table et Sasha s’empresse de lui filer une coupe dans les mains. Bavarde comme à son habitude, elle lui dit :

« Ah te voilà, le fameux collègue ! Alors moi c’est Sasha, la brune canon c’est ma femme, Liloo, et tu connais déjà Jared ! Bois vite, qu’on sorte d’ici ! »

Elle tape des mains, aussi impatiente qu’une enfant qui va à Disneyland. Derek rigole doucement avant d’ajouter :

« Bien si cette demoiselle le désire, je me dépêche ! Enchanté de faire votre connaissance les fillesl. »

Sasha se retourne vers son copain pour la soirée, et l’embrasse langoureusement, laissant Liloo avec le nouveau venu. Le serveur passe les mains sur le corps de la blonde et avant que ça n’aille trop loin, elle s’éloigne et se lève. Elle prend la main de Liloo et la soulève elle aussi. Puis en quelques secondes, le petit groupe est déjà dehors.

« Bon ! Camden Town ! Liloo, je veux qu’on se fasse des tatouages. Tu sais les matching tatoos, les tatouages qui se complètent ! Ou alors on se fait le même tatouage… »

Elle fait mine de réfléchir et entrelace ses doigts à ceux de sa meilleure amie. La russe est une vraie pile électrique lorsqu’elle a bu. Et elle est affreusement impatiente. Elle se tâche de mettre le petit groupe en route et bientôt, les voilà tous les quatre dans les rues londoniennes, riant pour un rien comme s’ils connaissaient depuis toujours. L’alcool, créateur de liens sociaux depuis Jésus Christ.



 
© Pando



- Bien que mon amour soit fou, ma raison calme les trop vives douleurs de mon cœur en lui disant de patienter, et d’espérer toujours.-
Revenir en haut Aller en bas
avatar




ADMIN — les maitres du royaume


☆ date d'arrivée : 08/01/2015
☆ potins balancés : 628

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: There's nowhere else like London ~ Liloo & Sasha   Sam 16 Avr - 21:59

There's nowhere else like London
Sasha & Liloo
« Tu vas me le payer ma vieille ! » Menace qui glisse sur Liloo comme de l’eau – ou une bonne bouteille de champagne – alors qu’elle se met à rire. Elle aime ces soirées, qui commencent sans qu’elle ne sache comment cela va terminer. Quand elle est avec Sasha elle ne sait jamais comment les choses vont se terminer. Elles commencent par sortir à Londres, dans une boite, pour ensuite aller ailleurs, rencontrer des gens, se laissaient porter par la fièvre et l’envie, l’alcool et le désir. Elles ont été dans des jets privés, dans des soirées de star, et dans des palaces. Elles ont connu des choses dont elles ne gardent aucun souvenir tant l’alcool qui coulent en elles les enivrent. Elle s’en fout, Liloo, elle a toujours vécu ainsi. Elle ne sait vivre qu’ainsi, du reste. Et pourquoi s’en priverait-elle ? On ne vit qu’une fois.
Les voilà qui filent entre les danseurs, dans cette boite où il fait beaucoup trop chaud. Liloo se débarrasse de son « ami » bien trop présent – et bien trop peu à son gout finalement – avec une violence qui le frustre. Elle s’en fout, elle en veut pas. Il pourra trouver une autre asiatique à sauter – sans doute – ce n’est pas ce qu’il manque dans le coin. Elle, elle veut autre chose. Elle veut s’amuser avec sa meilleure amie, finalement, et les quelques serveurs qu’elles ont invité à leur table. Un beau gosse du nom de « Jared » qui semble déjà bien se faire à l’idée de sortir avec les deux jeunes femmes si on en croit sa proximité avec Sasha. Jalouse – mais pas trop – Liloo lui demande s’il n’aurait pas un collègue pour venir avec elles. Elle ne veut pas rester ici, l’autre mec l’a refroidit, et de toute façon elle veut faire autre chose. Elle ne sait pas quoi, mais autre chose. Quelque chose de risible, de ridicule, de stupide. Elle sert trois coupes de champagne, boit la sienne rapidement, et se ressert. L’alcool lui monte rapidement à la tête, elle sait que bientôt elle ne pourra plus se contenir. Et demande à sa meilleure amie si elle est partant pour se laisser aller… Ailleurs. « Bien-sûr que ça me dit attend ! Mais je choisis l’endroit. Camden Town. Je veux y aller cette nuit. » Pour toute réponse, Liloo se met à sautiller sur place – renversant du champagne – avec un immense sourire sur les lèvres. Camdem Town c’est LE quartier qu’elle aime à Londres. Elle y a trouvé la majorité de ses fringues, elle y a fait faire tous ses piercings, et elle y a rencontré des gens d’enfers. Des punks, des pseudo-mangas-filles et des drogués. Des bons dealers aussi, mais ce soir elle n’a pas envie de ce genre de soirée. Ce soir elle veut faire la fête, comme une adolescente puérile et un peu givrée. « Ca roule ma poule ! – elle est nulle cette expression non ? » Regarde vers Jared qui semble se demander si la question est sérieuse avant de l’ignorer. Elle hausse les épaules, et termine son verre – à moitié plein à cause de son excitation.

Et plus tôt que prévu, soudainement, un beau mec arrive. Il est affreusement sexy, et Liloo ne peut pas s’empêcher de le reluquer comme une morte de faim. Grand – plus grand qu’elle – avec des cheveux noirs qui lui tombent sur les yeux, et un regard – apparemment – brillant de malice, elle se lève, pour le saluer. « Ah te voilà, le fameux collègue ! Alors moi c’est Sasha, la brune canon c’est ma femme, Liloo, et tu connais déjà Jared ! Bois vite, qu’on sorte d’ici ! » Liloo se marre en prenant un autre verre, qu’elle remplie et tend rapidement au nouveau venu, toujours debout – ouais ils vont partir bientôt n’est-ce pas ? « Bien si cette demoiselle le désire, je me dépêche ! Enchanté de faire votre connaissance les filles. » « La laisse pas te donner des ordres, c’est son côté Russe qui ressort. » Dit-elle en tirant la langue à Sasha, et venant se placer à côté de Derek – that’s it ? – qui boit rapidement son verre, alors que Liloo lui sourit, attendnat qu’il ait terminé pour venir le smaker. « Et c’est moi la plus heureuse de te rencontrer, crois le. » Dit-elle en lui offrant un clin d’œil aguicheur – et entendu. Pendant qu’elle fait connaissance avec Derek, échangeant quelque mots, et quelques baisers rapide, Sasha et son « ami » s’amusent joyeusement sur le canapé. Avant que la blonde ne décide qu’il est temps de partir.

Son côté dominateur fait rire Liloo qui se laisse emporter sans trop montré de résistance. « Bon ! Camden Town ! Liloo, je veux qu’on se fasse des tatouages. Tu sais les matching tatoos, les tatouages qui se complètent ! Ou alors on se fait le même tatouage… » Elle se met à rire, alors qu’elles marchent dans les rues de Londres, les deux mecs derrière elle, les suivant en parlant entre eux. Liloo et Sasha sont prises dans une intense réflexion jusqu’à ce qu’elles arrivent dans LE quartier tant désiré – fort heureusement ce n’était pas si loin – et qu’elles marchent jusqu’au premier salon de Tatouage – ouvert toute la nuit – qui est à leur porté. Elles y entrent, alors leur deux amis. « J’veux un truc genre… Euh euh euh… » elle regarde autour d’elle, parlant fort mais s’en fichant complètement. « Vous êtes sûres de vouloir vous faire tatouer les chatons ? » Illuminations. Elle se tourne vers Sasha et lui sourit, immense sourire, lui prenant les deux mains comme pour lui faire une promesse. « On devrait faire… Genre là - elle lui montre son avant-bras « J’écris un S. Et y a des traces de chat qui se baladent, arrivent sur ton bras jusqu’à un … L ? » Proposa-t-elle, parce que les chatons c’est mignons, et c’est elle. « Parce qu’on est des chattes ! » Logique absolue. Elle va vers le comptoire devant un tatoueur qui se moque ouvertement – mais elle prend cela pour de la bonne humeur. « On veut se faire tatouer, toutes les deux, parce que c’est ma femme de ma vie, et que je l’aime !!! Et eux là ils peuvent regarder, parce qu’ils aiment ca ? Hein que vous aimez ca ?! Ouais ils aiment ca, c’est comme des préliminaires. Puis après on ira faire la fête ailleurs, j’sais pas où. Vous pouvez nous faire des chattes ? »








i wanna be your freaking unicorn
Revenir en haut Aller en bas
avatar




WORKER — vivre pour travailler.


☆ date d'arrivée : 14/10/2015
☆ potins balancés : 407

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: There's nowhere else like London ~ Liloo & Sasha   Mer 18 Mai - 14:17


    

❝There's nowhere else like London❞
Liloo & Sasha

Sa meilleure amie était déjantée, folle à lier. Et c’est pour ça que Sasha l’aimait tant. Elles avaient les quatre-cent coups ensemble et la plupart du temps, aucune d’elles ne se souvenait de ce qu’elles avaient fait la vieille. Elles se réveillaient vers deux heures de l’après-midi, l’une écrasant l’autre, l’autre bavant sur l’une. Ça donnait un tableau à voir au moins une fois dans sa vie tant il était épique. Et demain, elles regretteront surement cette soirée. Sasha avait une idée bien précise en tête. Elle voulait aller à Camden Town, la nuit. Et dieu sait que ce quartier est le quartier où tout est permis la nuit. Là-bas, il n’y a aucun tabou. Aucun chuchotement. Rien. Vous pouviez faire votre vie comme bon vous semble sans que l’on vous juge. Et c’était tellement bon, Sasha adorait ce quartier. Elle n’était ni punk, ni rockeuse, mais bordel que c’était bon de se sentir vivre en dehors de toutes ces règles sociales qu’on vous impose. Enfin bref, cette idée de sortir à Camden ce soir trottait dans la tête de Sasha depuis le début de la soirée. Elle avait tout prévu. Lorsqu’elle dit à ses amis qu’elle voulait sortir de la boite, Liloo fait une remarque sur son côté russe et Sasha se contente de lui tirer la langue en retour. Puis la russe laisse sa meilleure amie se mettre en marche pour draguer son beau serveur, son mec d’un soir. Parce que ça n’ira pas plus loin qu’un soir. C’est comme ça qu’elles vivaient. Sans prise de tête. Sans mec, sans meuf, sans attaches. Juste elles deux contre le reste du monde.

Sasha a ce côté autoritaire qui plait à beaucoup. C’est une russe et par conséquent, l’autorité est le point fort de son caractère. Elle sait comment mener les gens et elle sait comment les convaincre de faire une chose ou l’autre. C’est pourquoi tout le joyeux l’a suivi en dehors de cette boite guindée. Elle avait besoin d’espace, d’air, de liberté. Ouais, la liberté. Menant les deux mecs avec Liloo, elles rient, parlent fort et chamboulent dans les rues de Londres. Mais elles s’en foutent. Elles sont libres. Une nouvelle idée traverse l’idée de la russe. Des tatouages. Avec sa meilleure amie. Rien de mieux pour sceller une amitié comme la leur. Liloo semble hésiter, elle ne sait pas ce qu’elle veut mais Sasha sait, elle. Elle a une idée bien précise en tête. Les serveurs ayant entendu la conversation entre les deux jeunes femmes leur demandent si elles veulent vraiment se faire tatouer. Liloo semble avoir une illumination et se tourne vers Sasha avec toute l’excitation du monde dans son regard. Elle déballe son idée à Sasha. Idée qui la ravie aussitôt.

« OH MON DIEU OUI ! J’approuve, j’adhère, je veux ça !! Des pattes toutes mignonnes qui se rejoignent ! Mais pas de chattes. Ça fait trop cougar de 50 ans ça. »

Elle sautille sur place et tape des mains, faisant écho à la bonne humeur et à la folie de sa meilleure amie. Puis elle se tourne vers le mec derrière le comptoir, mec recouvert à 90% de tatouages, mec qui se nomme Albus. C’est rigolo. Elle aime bien. C’est le prénom d’un grand sorcier. Ouais, elle aime ce gars.

« Salut Albus ! Tu nous as entendues ? Tu pourrais nous faire un croquis vite fait s’il te plait ? »

Il lui sourit de toutes ses dents. Elle l’apprécie déjà.

« Mais bien-sûr mes jolies, je vous fais ça ! Asseyez-vous en attendant »

Souriante, Sasha entraine Liloo sur le canapé et se vautre sur elle. Mais vraiment. Derek et Jared les regardent en souriant et viennent s’asseoir sur le canapé d’en face. Sasha se lève et va s’asseoir sur les genoux de son Jared. Elle jette un regard aguicheur à sa meilleure amie avant d’embrasser le jeune homme sui lequel elle est assise. Puis la voix du tatouer les fait sursauter. Sasha saute des cuisses de Jared et cours vers le comptoir, entrainant Liloo au passage. Et les tatouages sont parfaits. Les pattes de chats ne font pas enfant et ont un côté limite diabolique. Des petites pattes de démon. La patte qui relie les tatouages est en forme de yin & yang. Une moitié sur Sasha et l’autre moitié sur Liloo. Et les lettres sont tellement belles aussi. C’est parfait.

« Wow… C’est parfait ! On prend ça ! Ça nous correspond »

Sasha est impatiente et elle pétille d’impatience. Elle se dirige directement vers la table de tatouage sans même attendre le tatouer. Il rigole avant de répondre :

« Content que ça vous plaise les filles ! Et en voilà une qui est impatiente »

Il rit encore avant de faire un signe à Liloo pour qu’elle les rejoigne. Une fois le petit groupe autour de la table, Albus va chercher une autre table qui colle à celle où est assise Sasha.

« Bien mes demoiselles. Mettez vos bras l’un à côté de l’autre et surtout ! Ne bougez plus. Il faut que ça soit symétrique. »


Sasha pouffe avant de coller son bras à celui de sa meilleure amie. Une fois en place, le tatoueur commence sur le bras de Sasha. Elle est fascinée par l’aiguille qui rentre sous sa peau. Fascinée. Elle ne cesse de sourire. Elle est heureuse d’être ici, avec sa meilleure amie. Sa vie.

 
© Pando



- Bien que mon amour soit fou, ma raison calme les trop vives douleurs de mon cœur en lui disant de patienter, et d’espérer toujours.-
Revenir en haut Aller en bas
avatar




ADMIN — les maitres du royaume


☆ date d'arrivée : 08/01/2015
☆ potins balancés : 628

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: There's nowhere else like London ~ Liloo & Sasha   Jeu 9 Juin - 15:12

There's nowhere else like London
Sasha & Liloo
Se tatouer, marquage à vie pour lui signifier combien elle peut l'aimer. Pourquoi au départ ca n'aurait pas dû être ainsi entre elles, parce que Sasha était prof et que Liloo était élève. Et que de toute évidence ce n'est pas un truc normal d'aller se bourrer la gueule avec son prof, de dire des conneries, draguer des mecs, et noter ses anciens amants sur une échelle de 1 à 10; avant de lui signifier que peut être elles devraient se foutre ensemble pour régler le problème du manque d'expérience de ceux qui ne les font pas jouir. Sasha était devenue sa meilleure amie sans qu'elle ne sache trop pourquoi, et sans qu'elle se pose la question. Elle la prenait comme elle était : russe, blonde, et bonne. « OH MON DIEU OUI ! J’approuve, j’adhère, je veux ça !! Des pattes toutes mignonnes qui se rejoignent ! Mais pas de chattes. Ça fait trop cougar de 50 ans ça. » Les chattes c'est cool. Mais qu'importe, elle aura au moins réussit à faire accepter la moitié de son idée - ce qui revenait à l'idée entière dans son esprit embrumé par l'alcool. Elle a pas vraiment conscience du monde qui les entoure, alors que Sasha s'excite - s'éclate - s'excentrise en regardant le mec derrière le comptoir que Liloo connait mais dont elle ne retient pas le nom - « Salut Albus ! Tu nous as entendues ? Tu pourrais nous faire un croquis vite fait s’il te plait ? » Ouais voila, Albus; comme le vieux barbu de 200 ans qui meurt en sautant de la tour d'Astronomie dans Harry Potter. Elle aime bien Harry Potter, Liloo, bien que ce ne fut pas son délire premier. Elle était bien plus du genre à baver sur Aragorn quand il soulève son épée magique menant l'assaut avec une bande de fantôme maudit sur les berges de la Terre du Milieu. Putain elle a envie d'une soirée Seigneur des Anneaux. « Mais bien-sûr mes jolies, je vous fais ça ! Asseyez-vous en attendant » Chouette.

Elles s'extasient, s'assoient, se regardent, discutent, le temps passe, il dessine, Liloo s'amuse à jouer avec la lèvre inférieur d'un des deux mecs qui les accompagnent, sans savoir si c'est le sien ou celui de Sasha. Elle s'en fout, l'autre aussi, c'est cool. Avant que Albus ne revienne avec le dessin qui représente ce qu'elle pensait - bien qu'elle ne soit plus en mesure de penser à grand chose. « Wow… C’est parfait ! On prend ça ! Ça nous correspond » « Ouais ! » Déclaration inutile, un peu stupide, ses joues rouges, et sa lèvre gonflée, elle se marre. Elle prenne place dans une des salles pour se faire tatouer alors que la conversation et les exclamations de joie continue. « Content que ça vous plaise les filles ! Et en voilà une qui est impatiente » Elles sautillent, les deux, et Liloo se demande un temps de qui il parle. Avant de se rendre compte qu'elle ne fait qu'un avec Sasha de toute façon alors cela n'a pas d'importance. Pas vraiment. Pas du tout. « Bien mes demoiselles. Mettez vos bras l’un à côté de l’autre et surtout ! Ne bougez plus. Il faut que ça soit symétrique. » Elles se placent, collées l'une à l'autre, alors que la machine se met en branle, à peine rendu sourde par les rires des deux amies.
Liloo supporte la douleur - qu'elle sent à peine avec l'alcool - mais saigne beauocup - toujours à cause de l'alcool - et ca la fait grimacer. Qu'importe, le S finit par être imprimée sur sa peau, avec ses pas de chattes, et quelques soins lui sont donnés avec une ordonnances et des produits - qu'elle aura oublié le lendemain sans aucun doute. Alors qu'elle sombre peu à peu dans la dépravation, les substances ingérées faisant leurs effets, elle paye, se retourne, prend Sasha dans ses bras, et lui assure qu'elle est sans aucun doute ce qu'il importe le plus dans son existence, sa meilleure amie, sa confidente. Sa petite chatte. Et qu'à présent elle est sur sa peau jusqu'à sa mort.


the end.






i wanna be your freaking unicorn
Revenir en haut Aller en bas




Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: There's nowhere else like London ~ Liloo & Sasha   

Revenir en haut Aller en bas
 
There's nowhere else like London ~ Liloo & Sasha
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Grand Prix London
» London Epidemic
» 12/01 Trier Grand Prix Trial - London 2013 Sealed Deck
» Pray for London
» 23/04 - GPT London - OPB

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jusqu'à l'excès  :: Oxford, Royaume-Uni :: The United Kingdom :: Londres-
Sauter vers: