AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Be my Halloween Girl. MISCHEN

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar




ASTRAL — against the system


☆ date d'arrivée : 18/07/2015
☆ potins balancés : 1083

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Be my Halloween Girl. MISCHEN   Dim 8 Nov - 21:06

Le bal costumé
Dans un coin de la salle de bal, Mischa regardait les démons qui dansaient autour de lui. Ombres cruelles et terrifiantes qui l'angoissaient. Il adorait avoir peur, mais cette fois cela avait été beaucoup trop pour lui. Il avait perdu son self-controle et avait fini par tomber dans les pommes. C'était ridicule. Il était tombé dans les pommes devant Eden. Il s'était ridiculisé. Dommage. Il buvait un cocktail vampirique, et sanglant, épais et noir, alcoolisé à n'en pas douté, et au gout esquis. Il avait l'impression d'être un Salamèche zombie-vampire assez étonnant. Mais cela lui convenait en réalité. Il se sentait se détendre de plus en plus. Cette soirée n'était pas si mal finalement. Sauf qu'il était seul pour le moment. Il espérait qu'Eden allait bien. Vraiment.
Et il espérait qu'elle le rejoindrait bientôt. Il avait besoin de la sentir contre lui. Il avait besoin de la retrouver. Eden Winchester. Sa mariée cadavérique. Sa douce violoniste. Putain qu'est-ce qu'il t'arrive Dempsey ? Il en sait rien, mais il est dégouté de ne pas être encore avec elle. Il fixe la porte, et pense à elle, espérant que la force soit avec lui pour la faire venir...


mischen  On dit que la musique adoucit les mœurs, et les grands artistes amoureux de mélodie, d’harmonie, de chant et de solfège n’ont cessé au cours du temps d’être inspirés par le murmure de ce langage universel. Chanteurs, chefs d’orchestre, écrivains ou compositeurs célèbres, tous ont l’oreille musicale.


Revenir en haut Aller en bas
avatar




ASTRAL — against the system


☆ date d'arrivée : 17/04/2015
☆ potins balancés : 2573

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Be my Halloween Girl. MISCHEN   Dim 15 Nov - 14:08


   

❝Be my Hallowen Boy❞
   Mischa & Eden
J'atterris durement sur mes fesses après que cette foutue momie m'ait piégée dans la maison puis déposée dans la salle de bal, devant tout le monde. Avant qu'elle ne claque la porte, je me tourne vers cette chose et lui dis en hurlant:

"J'ai un truc de cassé je t'envoie la facture espèce de rouleau de PQ!"

Puis je me tourne vers les gens s'étant arrêtés de danser, boire ou manger de faux yeux, gênée d'une telle entrée. Mais merde, je n'ai pas à être gênée, tout est de la faute de cette foutue momie. Je me relève et scrute la salle afin de voir si je l'aperçois, lui et son costume orange fluo. Soudain je croise son regard et mon coeur rate un battement. Sans plus réfléchir, je me mets à courir, slalomer entre les danseurs ayant repris leur activité puis je me jette dans ses bras, accrochant mes bras derrière sa nuque. J'enfouis ma tête dans le creux de son cou et respire son odeur qui m'a manqué en je ne sais combien de temps. Qu'est-ce que tu fous Winchester? Après plusieurs minutes lovée contre lui, je m'éloigne sans pour autant enlever mes mains derrière sa nuque, puis je le regarde droit dans les yeux avant de lui dire:

"Tu m'as fait peur Dempsey, t'es vraiment une chochotte"
   
© Pando



- Ils vivent parce qu’ils se cherchent et les soleils tomberaient en poussières si l’un d’entre eux cessait d’aimer. -
Revenir en haut Aller en bas
avatar




ASTRAL — against the system


☆ date d'arrivée : 18/07/2015
☆ potins balancés : 1083

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Be my Halloween Girl. MISCHEN   Dim 15 Nov - 17:27

Le bal costumé
Cette put*** de momie arrive dans la salle, laissant Eden sur le palier dans un grognement mécontent - qu'il entend de là où il est. Se redressant soudainement il se demande s'il doit lui foncer dessus. Ca ferait peut être trop... Désespéré. En même temps ils sont entourés de monstres, alors il a des raisons d'avoir peur et d'être assez désespéré. Mais le temps qu'il se demande s'il devait bouger ou pas, une boule d'énergie lui saute au cou. Dans un mouvement incroyablement naturelle il encercle de ses bras - forts et musclés - la taille d'Eden et la sert contre lui.
Elle cache son visage dans son cou, et le parfum sucré de la jeune femme vient lui chatouiller les narines. Il sourit. Putain qu'il adore cela. Elle lui a manqué. Ca doit faire vingt minutes qu'il ait là, et elle lui a déjà manqué. C'est quoi ton délire Dempsey ? Fillette. Être un homme viril et macho ce n'est pas son truc. Alors merde, il profite de l'instant, serrant Eden contre lui, souriant contre sa peau, et inspirant son parfum.
Lorsqu'elle ôte son visage de son cou, ce n'est pas sans rester accrochée à lui, ce qu'il apprécie. Il la regarde avec des paillettes dans les yeux. « Tu m'as fait peur Dempsey, t'es vraiment une chochotte. » Il baisse les yeux comme un petit enfant prit en faute, et lui offre une moue digne du chat botté de Shrek. « Ok j'avoue. Je suis une grosse tapette. J'ai peur de tout c'est horrible. » Dit-il en jouant avec ses pieds comme s'il était gêné. Puis lui sourit, plus timide et joueur. « Tu resterais avec moi pour me protéger Winchester ? »  Demande-t-il en haussant un sourcil, avant de se pencher vers elle, posant son front sur le sien. « Parce que très sincèrement, j'ai aucune envie de te lâcher là tout de suite... » 


mischen  On dit que la musique adoucit les mœurs, et les grands artistes amoureux de mélodie, d’harmonie, de chant et de solfège n’ont cessé au cours du temps d’être inspirés par le murmure de ce langage universel. Chanteurs, chefs d’orchestre, écrivains ou compositeurs célèbres, tous ont l’oreille musicale.


Revenir en haut Aller en bas
avatar




ASTRAL — against the system


☆ date d'arrivée : 17/04/2015
☆ potins balancés : 2573

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Be my Halloween Girl. MISCHEN   Dim 15 Nov - 18:07


   

❝Be my Hallowen Boy❞
   Mischa & Eden
Je n'ai jamais compris ces gens qui se manquent au bout d'à peine un jour. Ces couples niais au possible qui me font vomir. Mais lorsque Mischa passe ses bras autours de bras, je me suis rendue compte qu'il me manquait. Je ne l'ai pas vu depuis au maximum une demie heure et il me manquait. Sa chaleur, son sourire, sa présence me manquaient et dans ses bras je me sens enfin en sécurité. Je me sens chez moi. Il loge sa tête dans le creux de mon cou et je fais de même, m'imprégnant de son odeur. J'étais sur la pointe des pieds et je n'allais pas tarder à avoir une crampe mais je m'en foutais comme de l'an quarante. Seul lui m'importait. Pourquoi je réagis comme ça putain. Je deviens comme toutes ces filles. On s'éloigne un peu l'un de l'autre afin de se regarder et ses yeux contiennent l'univers, mon univers et à ce moment-là, j'ai su. J'ai su que malgré  toutes mes croyances sur l'Amour, malgré la promesse que je me suis faite de ne jamais tomber amoureuse, malgré le fait que je planifie mon suicide, je suis tombée amoureuse de lui.

Je souris comme une débile devant sa moue adorable digne du Chat Potté. Je lui réponds:

"Je te taquinais. C'est normal d'avoir peur, tu n'es qu'un homme, pas un super-héros."

Lorsqu'il pose son front sur le mien, mon cœur tombe dans mon estomac et des milliers de papillons se heurtent aux parois. A ce moment j'oublie tout, mes yeux dans les siens, l'univers n'a jamais été aussi beau. Nos souffles se mélangent, sans le quitter des yeux, je lui murmure doucement:

"Seulement si tu me protèges en retour. Ne me lâche pas, reste auprès de moi Dempsey."

Puis sur ces mots, je déplace mes mains pour les mettre sur son visage, le prenant ainsi en coupe. Je me mets un peu plus sur la pointe des pieds et pose mes lèvres sur les siennes, lentement et doucement, comme si j'avais peur de le briser. Et à cet instant précis, le monde s'arrête de tourner.
   
© Pando



- Ils vivent parce qu’ils se cherchent et les soleils tomberaient en poussières si l’un d’entre eux cessait d’aimer. -
Revenir en haut Aller en bas
avatar




ASTRAL — against the system


☆ date d'arrivée : 18/07/2015
☆ potins balancés : 1083

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Be my Halloween Girl. MISCHEN   Dim 15 Nov - 20:24

Le bal costumé
Cette fille était vraiment unique. Elle était unique, différente de toutes ces pimbêches qui sautent sur tout ce qui bougent. Ces filles de riches qui se la jouent petite princesse. Est-ce que Eden Winchester est une gamine de bonne famille ? Elle était si naturelle, si pétillante quand elle était avec lui. Il ne connaissait pas ses amis, il ne savait pas grand chose de son entourage ou de son quotidien. Mais il avait l'impression de la connaitre Elle. Ce qu'elle était, ce qu'elle aimait, ce qu'elle désirait. Ses rêves. Il avait l'impression de partager tout cela avec elle et ca lui suffisait. Elle était devenue une part de son existence et elle n'en avait pas conscience. Il avait besoin de la voir, de lui parler. Elle était son alter ego, il en était sûr. Elle était un livre ouvert. Elle était angélique. Et mélancolique. Elle avait quelque chose d'inquiétant, de vulnérable dans ce regard. Qui avait marqué Mischa dés leur première rencontre. Une angoisse, impression mordante qui lui donnait envie de la prendre dans ses bras. Et de ne plus jamais la laisser.
Alors qu'ils étaient enlacés il se perdait dans son regard. Il se sentait ému, une émotion vive qu'il ne comprenait pas vraiment mais qui lui donnait envie de lui sourire et de pleurer en même temps. Quelque chose qui lui échappait, d'immuable. Quelque chose contre laquelle il ne pouvait pas se battre. Qu'est-ce qu'elle lui avait fait ? Il n'était pas un super-héros. Il n'avait pas la prétention de l'être. Mais il voulait être un homme pour elle. L'homme qu'il lui fallait. Son héros. T'es trop peureux pour ca Dempsey. Vrai. Mais au moins il en avait conscience. Mais il était un homme franc. Alors, il avoua son désire de la garder pour lui. « Seulement si tu me protèges en retour. Ne me lâche pas, reste auprès de moi Dempsey.» Une émotion étonnante perçait à travers ses mots. Un appel au secours, une exigence, une promesse qui fit perdre à Mischa son sourire. Que me caches-tu Eden ? Elle prit son visage en coupe et s'approcha. « Promis. » Murmura-t-elle.
Avant que leurs lèvres ne se joignent dans un baiser qui fit exploser son coeur. Timide, presque hésitant, ce baiser semblait improbable et pourtant si naturel. Il serrait ses bras autour d'elle pour la sentir plus proche encore, et bougea ses lèvres contre les siennes, fermant les yeux. Il s'abandonna dans cet instant. Son corps entier envelopper Eden dans une étreinte protectrice. Et le temps d'arrêta. Il se recula après quelques secondes, et garda les yeux fermés. Il ne réalisait pas. Elle ne pouvait pas être là. Elle était une muse, un mirage, un rêve. Paniqué à cette idée il ouvrit les yeux et se retrouva prit dans le regard d'Eden. Il sourit. Heureux de la voir auprès de lui. « Je vous protègerais qu'importe les dangers, Mademoiselle Winchester. Je serai votre chevalier servant... Ou votre Salamèche... » Il fronça les sourcils et se mit à rire. « Putain. Ce baiser était parfait et ... Je suis habillé en Salamèche. La vie est géniale. » Dit-elle en se mettant à rire. De bonheur ? De gêne ? Qu'importe. Il voulait recommencer. Alors, il se pencha à nouveau vers Eden et joignit ses lèvres aux siennes une seconde fois.


mischen  On dit que la musique adoucit les mœurs, et les grands artistes amoureux de mélodie, d’harmonie, de chant et de solfège n’ont cessé au cours du temps d’être inspirés par le murmure de ce langage universel. Chanteurs, chefs d’orchestre, écrivains ou compositeurs célèbres, tous ont l’oreille musicale.


Revenir en haut Aller en bas
avatar




ASTRAL — against the system


☆ date d'arrivée : 17/04/2015
☆ potins balancés : 2573

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Be my Halloween Girl. MISCHEN   Dim 15 Nov - 22:37


   

❝Be my Hallowen Boy❞
   Mischa & Eden
Il faut croire que depuis le début, je me suis voilée la face. Je refusais d'admettre la vérité. Dès qu'il m'a parlé au Deepers, dès qu'il est venu me voir, j'ai su qu'il était celui qui manquait à ma vie depuis tout ce temps. J'ai su que seul lui pouvait m'aider. Seulement, je n'osais pas me l'avouer, je ne voulais pas me l'avouer. Et je me suis de plus en plus enfoncée dans cette spirale infernale. Il est trop tard pour reculer, je le sais, mais j'ai décidé de profiter de lui avant, de profiter de nous. C'est égoïste, je le sais, mais je ne veux pas partir sans avoir profiter d'un maximum de choses avec lui. Mischa était désormais une partie de moi, la meilleure partie de moi.

Dans ses bras, je savais que ma place était avec lui, à ses côtés. Dieu qu'il me faisait me sentir bien. Je me sentais en sécurité dans ses bras, comme si rien ne pouvait m’atteindre. Rien ni personne, j'étais intouchable. On n'est pas resté séparés longtemps mais pourtant, j'ai l'impression que je ne l'ai pas vu depuis des semaines. Tout ça est trop nouveau pour moi, je ne sais pas comment réagir. Alors je me contente juste de le serrer un peu plus fort contre moi, contre mon coeur. Lorsqu'il me demande de le protéger, je ne peux m'empêcher de penser au fait que lorsque je vais quitter ce monde, je ne pourrais pas le protéger. En réponse, je lui demander à mon tour de me protéger, bien que je sache qu'il ne le pourra pas. Mais il me le promet quand même et cela réchauffe mon coeur.

Lorsque nos lèvre se joignent en un baiser, tout en moi explose. Mes terminaisons nerveuses s'excitent, les papillons de mon estomac volent et s'entrechoquent, mon corps ne loupe pas un battement mais plusieurs et j'ai l'impression de perdre pieds. S'il ne me tenait pas fermement contre lui, je me serais écroulée. Je tiens son visage en coupe, le rapprochant plus de moi. Il me rend mon baiser et je ne peux m'empêcher de sourire contre ses lèvres. Il se recule mais ses yeux reste clos. Je caresse doucement la peau de son visage, n'arrêtant pas de sourire. Ses yeux s'ouvrent et il me sourit, un sourire qui ferait pâlir le soleil. J'ai un petit rire enfantin devant ce visage si radieux. Il fronce les sourcils et je touche du bout des doigts la petite ride qui se forme.

"Du moment que tu sois toi Mischa, c'est le principal. Protèges moi envers et contre tous."

Ce qu'il me dit après me fait rire, je pense que c'est nerveux après tout ce qu'il vient de se passer. Mes mains passent de ses joues à ses cheveux et jouent avec.

"Parfait et encore, le mot est faible. Je suis habillée en mariée cadavérique, quel duo d'enfer!"

Ses lèvres retrouvent les miennes et encore une fois, le monde s'arrête de tourner. C'est comme si nous étions seuls au monde. Juste lui et moi. Je tire doucement sur ses cheveux et bouge mes lèvres au rythme des siennes. Jamais je n'aurais cru ressentir ces sensations un jour. Encore une fois je m'éloigne, ce sourire encore scotché sur mes lèvres. L'ambiance au sein de la salle se calme et les couples commencent à se former pour les slows. Je prends la main de Mischa avant de lui demander:

"Tu danses avec moi?"

J'entrelace mes doigts au sien, attendant sa réponse alors que la douce musique commence à résonner.

   
© Pando



- Ils vivent parce qu’ils se cherchent et les soleils tomberaient en poussières si l’un d’entre eux cessait d’aimer. -
Revenir en haut Aller en bas
avatar




ASTRAL — against the system


☆ date d'arrivée : 18/07/2015
☆ potins balancés : 1083

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Be my Halloween Girl. MISCHEN   Lun 16 Nov - 23:48

Le bal costumé
Je suis en train d'embrasser Eden Winchester . Son cerveau est en stand by, il ne sait pas où il est, il ne sait plus quel jour il est, ou même son propre nom. Ses lèvres se lient à celle de la jeune femme et il perd pied à la réalité. Il ne fait plus attention à cette fille avec une verrue verte sur le nez, ou ce mec qui drague son pote comme si de rien n'était. Il ne sent plus l'odeur de la fumée chimique qui est balancée dans la pièce, et la musique ne résonne plus dans ses oreilles. Il est sourd et aveugle au monde. Il ne ressent que la douceur des lèvres humides d'Eden contre les siennes. La chaleur des mains de la jeune femme qui se pressent sur ses joues. Il sent ses propres bras qui entourent le corps frêle de la jeune femme. Et l'impression que son coeur bat contre sa poitrine tant ils sont proches. Il est enivré par son parfum, qui envahit son espace et son être. Il sent sa tête lui tourner et son coeur s'emballait. Putain. Jamais un baiser ne l'avait mis dans un tel état. Ils se quittent, et il met du temps à ouvrir les yeux, à réagir.
Est-ce que c'était réel ? Sans doute pas. Il avait bu, peut être qu'il y avait des trucs pas net dans les verres. Peut être qu'il est drogué, et qu'il est en train de se la raconter. C'est possible. L'envie d'embrasser Eden il l'a eut dés leur rencontre. Mais il ne fait pas cela Mischa Dempsey. Il s'intéresse aux gens, il n'est pas un coureur de jupons. Il ne sait pas draguer, Mischa Dempsey, c'est le bon copain de tout le monde, et l'amoureux de personne. Il ne sait pas aimer, Mischa Dempsey, il sait le chanter, mais ne l'a jamais ressenti, ce sentiment qui fait tourner le monde. Et là soudainement il se sent défaillir sous la pression d'un simple baiser. Et cela le rend heureux, il sourit, et ouvre les yeux pour la regarder. Il est bien. Il est heureux. Il papillonne. « Du moment que tu sois toi Mischa, c'est le principal. Protèges moi envers et contre tous. » Il acquiesce. Cela sonne comme une promesse cachée sous un sourire innocent et joueur. Il y a quelque chose de plus chez cette fille, et il n'arrive toujours pas à comprendre ce que c'est. Un mystère, un secret. Qui l'inquiète et qu'il adore. Qui lui donne envie de rester là, contre elle.
Habillé en Salamèche. Sa vie est une éternelle blague. Toujours un détail pour le faire rire de lui-même. Tout cela est si ridicule et fantastique à la fois. « Parfait et encore, le mot est faible. Je suis habillée en mariée cadavérique, quel duo d'enfer! » Vrai. « Le meilleur des duos ! »  Répondit-il avant de venir trouver ses lèvres une fois encore. Un baiser plus fougueux, plus fous, plus instinctif. Il n'est plus surpris, il est enfiévré. Il a envie de sentir ses lèvres encore, alors il les quémande. Et il jouit de cet instant. L'alcool lui monte à la tête, et il a terriblement chaud soudainement. Elle se recule et lui sourit. qu'il lui rend. Elle prend sa main, et il se laisse guider, alors qu'une musique doucereuse s'élève dans les airs. « Tu danses avec moi ? » Il prit la main d'Eden qui tient la sienne et la monte à ses lèvres à la manière d'un chevalier servant. « Avec plaisir chère Mariée cadavérique. »  Dit-il avant de la faire venir contre lui. Ils sont dans la foule des corps qui s'étreignent. Quelques couples se mangent la bouche et d'autres sont à deux mètres l'un de l'autre. Et eux sont au milieu. Il la regarde dans les yeux, et pose ses mains sur ses hanches, se balançant au rythme de la musique. « Est-ce que tu passe une bonne soirée Eden ? Même si on a perdu tous les deux face à la Momie maudite ? »  Demanda-t-il, soucieux de la voir aller bien. De la voir sourire. Toujours. Il aimerait que ce sourire la suive partout.


mischen  On dit que la musique adoucit les mœurs, et les grands artistes amoureux de mélodie, d’harmonie, de chant et de solfège n’ont cessé au cours du temps d’être inspirés par le murmure de ce langage universel. Chanteurs, chefs d’orchestre, écrivains ou compositeurs célèbres, tous ont l’oreille musicale.


Revenir en haut Aller en bas
avatar




ASTRAL — against the system


☆ date d'arrivée : 17/04/2015
☆ potins balancés : 2573

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Be my Halloween Girl. MISCHEN   Mer 18 Nov - 20:04


   

❝Be my Hallowen Boy❞
   Mischa & Eden
Je ne sais pas pourquoi je faisais ça, pourquoi je l'embrassais devant tous ces gens déguisés. J'en avais envie à vrai dire et c'était tellement différent des baisers que j'avais eu précédents. Lorsque mes lèvres étaient sur celle de Mischa, j'avais l'impression que le monde s'écroulait sous mes pieds. Mon coeur ne battait plus régulièrement et je ressentais de drôles de sensations dans tout mon corps. Je ne sais pas ce qu'il me faisait et au final, je n'avais pas envie de me poser trop de questions. Il fallait que je profite du moment présent, lui contre moi, comme si nous étions seuls au monde, dans l'univers. Il était réel et il était avec moi, c'est tout ce qui comptait à présent. Je pourrais mourir dans ses yeux, mourir lorsqu'il m'embrasse et que tout en moi s'électrise. C'est comme si on me lançait continuellement des coups de jus. Et c'était tellement agréable comme sensation. Qui aurait pu croire que je ressente ça un jour pour quelqu'un? Mais au fond, c'était écrit depuis le début.

Son sourire illumine tout mon univers et je souris instantanément, comme si on était lier. Il sourit, je souris, c'est aussi simple que ça. Et putain je commence déjà à devenir niaise au possible, qu'est-ce qu'il m'a fait? Et pourquoi lui et pas un autre? Il a bouleversé toute mon existence et maintenant je ne peux plus faire marche arrière. Mischa. Ce n'est pas un grand prénom pourtant, six lettres, deux syllabes, il n'y a pas plus simple. Mais voilà, ces six petites lettres sont trop vite devenues importantes. Les six lettres qui ont fait tomber Eden Winchester amoureuse. Jamais je n'aurai cru ça. Lorsqu'il trouve mes lèvres pour la seconde fois, les sensations sont décuplées et tout est amplifiée autour de nous. Je perds pied une seconde fois et pour la deuxième fois, je perds la notion du temps et de l'espace. Tout ce que je sais c'est qu'il a contre moi et que je lui rends son baiser. Fougueux, passionné, il me fait tourner la tête un peu plus fort à chaque seconde.

A contre coeur, je me recule de lui et lui propose de danser sur une musique tirée d'un de mes films préférés. Une musique douce, parfaite avec des paroles lourdes de sens. Lorsqu'il m'embrasse la main, je lui souris avant de répondre:

"Eh bien très cher Sir Salamèche, vous m'en voyez ravie."

Il nous emmène au milieu de la piste et pose ses mains sur ses hanches. Ce geste me provoque des frissons sur tout le corps mais je ne montre rien, me contentant de passer mes mains autour de sa nuque. Mes yeux ne quitte pas les siens, je me perds dans son regard et je ne peux m'arrêter de sourire. Il me demande si je passe une bonne soirée.

"Je ne pourrais rêver mieux. Et au fil des secondes, ça devient meilleur. Merci de partager cette soirée avec moi Mischa."

Je quitte son regard afin de poser ma tête sur son épaule. Remember me this way. Je veux qu'il se souvienne de moi comme ça, et pas autrement. Les dernières notes résonne dans la salle et je retrouve ses lèvres, dans un baiser doux et lourd de sens. Un baiser qui veut dire merci, merci de me faire vivre une dernière fois. Je quitte ses lèvres alors qu'un autre slow commence. Ne sachant pas ce qu'il veut faire, je lui demande:

"Tu préfères peut-être qu'on quitte la piste pour manger un truc? Ou je sais pas?"

   
© Pando



- Ils vivent parce qu’ils se cherchent et les soleils tomberaient en poussières si l’un d’entre eux cessait d’aimer. -
Revenir en haut Aller en bas
avatar




ASTRAL — against the system


☆ date d'arrivée : 18/07/2015
☆ potins balancés : 1083

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Be my Halloween Girl. MISCHEN   Mer 18 Nov - 23:40

Le bal costumé
« Eh bien très cher Sir Salamèche, vous m'en voyez ravie. » Il sourit. Cette fille à de l'humour, la répartie qui le fait délirer, et elle a un sourire qui ferait tomber les anges. Il se demande soudainement comment il a bien pu passer à côté d'elle sans la remarquer plus tôt. Parce que ca lui semblait improbable qu'ils suivent le même cursus et que jamais ils se soient retrouvés l'un devant l'autre. Oxford avait beau être une grande université, il y avait toujours quelqu'un qui connaissait quelqu'un, qui connaissait quelqu'un. Est-ce qu'ils n'avaient personne pour les aider à se rencontrer ? Cela lui semblait impossible. Mais il sait aussi que la vie est taquine. Quand elle décide que les choses ne doivent pas se faire tout de suite, elle sait se mettre entre deux êtres. Il est - en outre - terriblement heureux de la rencontrer maintenant. Elle semblait arriver dans sa vie tout à coup, lui faisant découvrir des choses nouvelles sur lesquelles il ne sait pas encore poser de mots. Il découvre, il est bien, il sourit. Il l'embrasse, et il se perd.
Elle lui prend la main et le guide sur la piste de danse avec elle. Il la prend contre elle et elle se laisse aller dans ses bras. Profitant de leur proximité et de cet instant où ils sont seuls tous les deux, il lui demande comment elle va. Sincèrement, franchement. Parce qu'il ressent toujours ce je-ne-sais-quoi qui concerne Eden. Une inquiétude qui ne le quitte jamais. Elle garde tellement de choses derrières son regard clair et mélancoliques. Qui est-elle cette fille qui l'obsède tant ? Car il est évident qu'elle n'a pas quitté son esprit depuis qu'il l'avait rencontré au Deepers. Jamais il n'avait pu la faire sortir de son esprit. Il ne mettait pas de mot sur ces sensations. Il ne le faisait jamais. Mischa ne se prend pas la tête, il se contente de vivre la vie. D'en profiter jusqu'à perdre haleine. « Je ne pourrais rêver mieux. Et au fil des secondes, ça devient meilleur. Merci de partager cette soirée avec moi Mischa. » Il sent son coeur accélérer dans sa poitrine aux mots de la jeune femme. Et quand elle se colle dans son cou il sent qu'il pourrait mourir de bonheur. Alors il sourit, et sert ses bras autour d'elle, dans une étreinte protectrice. Le Slow ne dure pas assez longtemps au gout de Mischa, et il sent son coeur se serrer quand la musique s'arrête... Fort heureusement une nouvelle musique douce arrive, mais Eden s'est déjà retiré de ses bras.
« Tu préfères peut-être qu'on quitte la piste pour manger un truc? Ou je sais pas? » Serait-elle gênée ? Cela l'amuse assez en fait. Mais il n'a pas envie de la lâcher. Alors, lui saisissant les hanches à nouveau, il la sert contre lui. « Danse encore avec moi Eden. S'il te plait...  »  Il demande cela avec une voix plus inquiète qu'il ne le voudrait. Mais rapidement il retrouve son sourire, et embrasse la joue de la jeune femme. « Il y a ... Quelque chose chez toi, de mystérieux. D'inquiétant.... mais qui me donne envie de te garder contre moi et de ne plus jamais te lâcher. »  Avoue-t-il alors qu'il la prend contre lui à nouveau pour une danse. Ne serait-ce qu'une seule danse.
Et lorsque la musique s'arrête il consent à la laisser partir. Il faut dire que la chanson de Taylor Swift qui suit lui donne envie de s'arracher les yeux. « J'aime danser mais il ne faut pas pousser. Va pour quelques shooters Winchester ? Tu pense que je peux tenir la distance ce soir ? » Demande-t-il avec un air de défis sur le visage. Sachant pertinemment qu'il ne tient pas l'alcool de toute façon. Et qu'elle le sait très bien.


mischen  On dit que la musique adoucit les mœurs, et les grands artistes amoureux de mélodie, d’harmonie, de chant et de solfège n’ont cessé au cours du temps d’être inspirés par le murmure de ce langage universel. Chanteurs, chefs d’orchestre, écrivains ou compositeurs célèbres, tous ont l’oreille musicale.


Revenir en haut Aller en bas
avatar




ASTRAL — against the system


☆ date d'arrivée : 17/04/2015
☆ potins balancés : 2573

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Be my Halloween Girl. MISCHEN   Lun 23 Nov - 16:34


   

❝Be my Hallowen Boy❞
   Mischa & Eden
Tout est tellement plus simple avec lui, tellement mieux. J'oublies tout dans ses bras, c'est comme si je revivais. Lorsque ses lèvres se poses sur les miennes, mon cœur bat un peu plus vite et tout mon corps est en ébullition. Je l'ai rencontré à un moment étrange de ma vie, un moment de doute, de peur, de dépression. Il n'a suffit que d'un sourire pour que je me sente enfin en sécurité, pour que je me sente bien à nouveau. Mais quand il n'était pas là, à mes côtés, mon monde s'effondrait de nouveau et je me retrouvais seule face à mes démons. C'est pourquoi je ne peux pas renoncer à mon projet. Parce qu'une minute de bonheur avec Mischa est suivie par des jours et des jours de noirceur totale. Je sais qu'il est celui qu'il me manque depuis le début, je sais qu'il est celui qui donnera enfin un sens à ma vie. Et je suis égoïste de l'embrasse, je suis égoïste de danser avec lui alors que du jour au lendemain, tout va s'arrêter et je ne serais plus de ce monde. Le problème est que je l'aime trop pour pouvoir passer mes derniers jours loin de lui.

Je ne sais pas décrire toutes ses nouvelles sensations qui m'envahissent quand je suis avec lui. Je suis perdue dans cette vague de sentiments. Je me perds moi-même de plus en plus, je perds pied et je n'ai plus aucun contrôle sur ma vie. Il a tout chamboulé, il n'était pas censé arriver, ça ne faisait pas partie du plan. Mais il est là et il améliore un peu ma vie. Il est ce rayon de soleil que l'on attend après un hiver froid, il est ce rayon de soleil qui réchauffe l'atmosphère, qui fait briller le givre encore présent. On danse et dans ses bras, contre son corps, j'ai l'impression de planer. Puis la musique s'arrête. Ne sachant pas comment agir, je lui demande ce qu'il veut faire et il souhaite une autre danse. Alors je me replace contre lui en souriant alors qu'Ed Sheeran commence à chanter "Darling I will be loving you 'til we're seventy". Je souris contre son cou, j'aime cette chanson, j'aime les paroles. Je sens ses lèvres sur ma joue et je me recule légèrement afin de le regarder dans les yeux, gardant les bras autour de son cou. Ce qu'il me dit me fend le coeur. Il m'a percé à jour. Il sait qu'il se passe quelque chose mais il ne sait pas quoi alors je me contente de lui répondre en même temps que le chanteur dit ces paroles:

" Take me into your loving arms. Ne me lâche plus jamais Mischa, garde moi contre toi, je t'en pries."

Sur ces mots je l'embrasse doucement, puis je replace ma tête sur son épaule, pour ne pas montrer les larmes qui commencent à parle aux coins de mes yeux. Je me ressaisi vite, histoire de ne pas gâcher la soirée et continue de danser dans ses bras, espérant que ce moment dure une éternité. Mais la musique s'arrête bien trop vite et la magnifique voix du chanteur est remplacée par la voix d'une chanteuse country blonde que je déteste. Mischa m'emmène hors de la piste de danse. Il me propose des shooters et je ne peux m'empêcher de rire à sa remarque.

Ne te voiles pas la face Dempsey, on a vu ce que ça a donné au Deepers le dernier coup. Mais allons-y pour quelques shooters.

A contre cœur je lâche sa main et trouve deux verres à shoots propre sur la table. Je les remplis de téquila, découpe du citron et prépare le sel. Je tends une rondelle à Mischa en disant:

"Les teq-paf tu sais comment ça marche non? Tu lèche, tu bois, tu mords.

Je mets en oeuvre mes paroles en buvant mon premier shoot. Je lèche le sel sur ma main, je bois le shoot et je mords dans la citron. Je tire la langue en fermant les yeux. Le premier m'arrache toujours une grimace du genre, toujours.
   
© Pando



- Ils vivent parce qu’ils se cherchent et les soleils tomberaient en poussières si l’un d’entre eux cessait d’aimer. -
Revenir en haut Aller en bas
avatar




ASTRAL — against the system


☆ date d'arrivée : 18/07/2015
☆ potins balancés : 1083

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Be my Halloween Girl. MISCHEN   Lun 23 Nov - 20:40

Le bal costumé
La musique continue en sourdine derrière lui. Il n'y pense pas, l'esprit empli d'Eden. Son contact, son parfum, son souffle dans son cou. Il ne pense qu'à elle, il ne voit qu'elle. Fermant les yeux, il ressent son contact comme autant de caresses qui font battre son corps plus vite. Il a chaud, terriblement chaud. Une chaleur douce et tendre qui l'envahit, emplissant son âme d'une flamme qui l'embrase doucement sans qu'il ne puisse rien faire pour la combattre. Il n'en a pas vraiment envie, il se laisse envahir avec un sourire heureux sur les lèvres. Pauvre fou, se laissant prendre dans les bras de Cupidon, cruel dieu. « Take me into your loving arms. Ne me lâche plus jamais Mischa, garde moi contre toi, je t'en pries. » Promesse dans un sourire, lèvres posées sur celle de la douce muse. Jamais, il ne la laissera partir. Instant magique sous la lumière des spots rouges et orange. Ambiance inquiétante où les monstres surgissent de toute part pour rejoindre la fête. Soudainement il lui semble qu'ils sont beaucoup trop nombreux. Il se perd dans le regard d'Eden et sourit. L'instant passe, la musique change.
Putain de Taylor Swift pense-t-il en quittant la piste. Nouvelle activité, ils sont à nouveau deux adolescents qui aiment faire la fête. Juvéniles, ne se prenant pas la tête. Profitant de la vie comme elle vient, sans rien de plus. « Ne te voiles pas la face Dempsey, on a vu ce que ça a donné au Deepers le dernier coup. Mais allons-y pour quelques shooters. » Il hausse un sourcil et sourit. Un sourire moqueur bien qu'il doive avouer qu'elle a raison. Il ne tient pas l'alcool, et il n'y a rien à faire pour cela. Cela fait beaucoup rire les autres membres des Dingoes. Deux bières et le guitariste/chanteur du groupe se la joue grande star. Une fois, lors d'un concert dans un pub à Cambridge, les autres s'étaient amusés à re-remplir son verre chaque fois qu'il était à moitié vide. Il s'était lancé dans la foule en espérant pouvoir se la jouer grande star. Résultat ? Il s'était foulé le poignet, et un énorme bleu sur la hanche. Bravo Dempsey. Il n'y avait rien à faire. Il avait tout testé, mais l'alcool et lui ne seront jamais amis. Il devait simplement accepter cette idée et ne pas chercher plus. « Les teq-paf tu sais comment ça marche non? Tu lèche, tu bois, tu mords. » Il la regarde faire, alors qu'elle lèche le sel, boit, et croque dans le citron juteux. La grimace qu'elle lui offre le rend hilare. « On supporte pas le citron Winchester ? »  Demanda-t-il, préparant le sel sur sa main et la rondelle de citron. Les Teq-paf il connait, évidemment. Dire qu'il en boit plus que deux dans une soirée serait mentir. En général il oublie son prénom après le premier verre. « Voyons voir si j'ai tout compris. Je lèche, le bois, je mords. »  Dit-il, se préparant psychologiquement. Il lèche le sel - gout ignoble. Il boit le shoot - gout ignoble. Et croque dans le citron alors que l'alcool lui brûle la gorge - gémissement de douleur. « Bordel ! C'est horrible ce truc... »  dit-il alors que son rire trahit de la joie qu'il ressent en jouant à ce genre de chose. Finalement il se tourne vers elle et lui offre un regard de défis. « Encore ? En même temps ? » 


mischen  On dit que la musique adoucit les mœurs, et les grands artistes amoureux de mélodie, d’harmonie, de chant et de solfège n’ont cessé au cours du temps d’être inspirés par le murmure de ce langage universel. Chanteurs, chefs d’orchestre, écrivains ou compositeurs célèbres, tous ont l’oreille musicale.


Revenir en haut Aller en bas
avatar




ASTRAL — against the system


☆ date d'arrivée : 17/04/2015
☆ potins balancés : 2573

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Be my Halloween Girl. MISCHEN   Mer 25 Nov - 15:24


   

❝Be my Hallowen Boy❞
   Mischa & Eden
Plus le temps passait, plus les gens arrivait. Certains qui avaient été piégés par cette foutue momie, d'autres qui ont réussi à survivre dans cette baraque et encore d'autre qui ont abandonné et qui ont demandé de l'aide. Les monstres se retrouvaient, riaient entre eux, parlaient de leur déguisement. L'humeur était au beau fixe et tout était parfait. Mais moi je ne voyais que lui. Mischa. Pas seulement à cause de son costume Salamèche orange flashy. Depuis notre soirée au Deepers, je ne pensais qu'à lui. Je ne sais pas pourquoi mais il s'est insinué dans mon esprit et impossible de le retirer. Je souriais comme une débile devant ses SMS et je lui avais lancé le pari stupide de venir en Salamèche. Il l'a fait, il n'a pas peur du regard des autres, il se fout des autres. Là dans ses bras, à danser un slow au milieu des autres moitié alcoolisés, je ne vois que lui. C'est lui. C'est comme une évidence. Il scelle la promesse en répondant à mon baiser et nous nous remettons à danser doucement, l'un contre l'autre. Le temps n'a plus d'importance.

Mais malheureusement, la musique suivante n'est pas celle que je porte le plus dans mon coeur. et Mischa non plus apparemment. Alors il nous emmène hors de la piste de danse afin de rejoindre la table où les alcools et autres boissons sont posés. Ils ont fait ça bien n'empêcher et heureusement que je suis barmaid, je vais surement faire des cocktails pour le fun. De plus je sais mieux que personne que Mischa ne tient pas l'alcool. Mais vraiment pas et ça m'amuse assez étant donné qu'il est musicien qui joue plusieurs fois par mois dans des bars. Je souris à cette pensée alors qu'on s'approche de la table. Je repère directement la tequila et je prépare soigneusement les shots. Je bois le mien avant mon acolyte et lorsqu'il fait une remarque sur ma grimace, je lui lance un faux regard méchant de panda énervé.

"Dit-il alors qu'il ne supporte pas le houblon."

J'ai un petit sourire en croisant mes bras sur la poitrine, le défiant du regard. Puis il répète mes consignes et prends son shoot. Je l'applaudis à la manière d'un professeur fière de son élève en rajoutant:

"Pas trop de grimace. Tu mérites.... un 15/20. Parce que je suis gentille."

Il me propose d'en reprendre encore alors je re-prépare des shoots, recoupe du citron et lèche ma main pour y mettre le sel. Je lui tends après et attends qu'il soit près.

"Allez Dempsey. Un... Deux... Trois..."

Dès le "trois" prononcé, je répète les mêmes gestes et ce coup-ci, pas de grimaces. Juste une putain de bonne sensation. Les teq-paf me mettront certainement à terre mais je m'en fous. Je veux juste profiter. D'ailleurs je commence déjà l'alcool s'insinuer dans mon corps, mes veines, mon cerveau. Je regarde Mischa avec intensité, attendant la suite des événements.
   
© Pando



- Ils vivent parce qu’ils se cherchent et les soleils tomberaient en poussières si l’un d’entre eux cessait d’aimer. -
Revenir en haut Aller en bas
avatar




ASTRAL — against the system


☆ date d'arrivée : 18/07/2015
☆ potins balancés : 1083

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Be my Halloween Girl. MISCHEN   Jeu 26 Nov - 23:31

Le bal costumé
Il ne tient pas l'alcool. C'est un défaut, même une tare quand on est étudiant à Oxford. Pourtant ce n'est pas faute de faire des soirées, et de boire. Parfois de boire beaucoup, mais il n'a plus aucun souvenir pour en parler. En fait si. Il ne boit jamais jusqu'à s'oublier, ou oublier comment il s'appelle. Il peut se vanter de se souvenir de toutes ses soirées. Il boit, pas mal. Mais il arrive à sentir le point de non-retour, et il tient à ne jamais passer outre. Pourquoi ? Sans doute parce que c'était un mec bien élevé tout simplement. Non avouons-le. Il ne veut pas passer le point de non-retour parce qu'un de ses potes avaient failli finir mal suite à un coma éthylique quand il était au lycée. Il y a de quoi vous calmer. Et il est bien élevé. Il ne veut pas savoir quel genre de rustre il peut être quand l'alcool prend le dessus. Mais ca ne l'empêche pas de s'amuser. C'est une sensation grisante que de se voir faire des conneries et de n'avoir aucune envie de s'arrêter. Sa skyzophrénie prend tout son sens quand il boit.[i] C'est Génial ! /i]
« Dit-il alors qu'il ne supporte pas le houblon. » Il lève les yeux au ciel, dans une grimace désespérée. Il ne peut rien faire contre cela, alors pourquoi vouloir combattre la fatalité ? Cela ne l'empêchera pas de boire en compagnie de Winchester. Et de passer une superbe soirée à rire des déguisements des autres - comme s'il pouvait y en avoir un plus ridicule que le sien. Il est fier d'être Salamèche. Salamèche roxe.
Il boit. Un shooter comme elle lui montre. « Pas trop de grimace. Tu mérites.... un 15/20. Parce que je suis gentille. » Il sourit, fier de lui, bombant son torse de dragon d'une manière ridiculement virile. « Avoue, Winchester, t'es épatée par ma performance. » Dit-il en lui offrant un clin d'oeil exagéré. Mais finalement, joueur, sans prendre en compte le fait que l'alcool lui monte déjà à la tête - faut dire qu'il a rien mangé depuis... Il sait plus - il propose de prendre un deuxième verre tout de suite. Eden - barmaid performante - leur sert deux verres aussi rapide que l'éclair. « Allez Dempsey. Un... Deux... Trois... »  Dans un même geste, ils lèchent, boivent, avalent, mordent. Synchronisation de fou ! Il finit par exploser de rire en croisant le regard d'Eden. Pourquoi ? Il sait pas. Il a envie de rire, heureux de se retrouver avec elle pour cette soirée. Quand soudainement une révélation lui revient. « Mais c'est vrai que tu es barmaid au Deepers, Winchester ! Et quand est-ce que tu me feras un cocktail à mon nom ? Je mérite au moins cela tu ne penses pas ? » Dit-il en la regardant presque outragé qu'elle ne l'ait pas fait avant. Ta tête tourne déjà, Dempsey, tu crains. Ouais. L'alcool monte déjà. Il a le visage aussi rouge que son costume. Mais tant mieux, il rentre un peu mieux dans le rôle. Ca roxe. C'est cool. « Aller. Je te mets au défis de faire un cocktail qui me représente. » 


mischen  On dit que la musique adoucit les mœurs, et les grands artistes amoureux de mélodie, d’harmonie, de chant et de solfège n’ont cessé au cours du temps d’être inspirés par le murmure de ce langage universel. Chanteurs, chefs d’orchestre, écrivains ou compositeurs célèbres, tous ont l’oreille musicale.


Revenir en haut Aller en bas
avatar




ASTRAL — against the system


☆ date d'arrivée : 17/04/2015
☆ potins balancés : 2573

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Be my Halloween Girl. MISCHEN   Ven 27 Nov - 16:36


   

❝Be my Hallowen Boy❞
   Mischa & Eden
Lorsque je lui rappelle qu'il ne supporte pas l'alcool, il lève les yeux au ciel ce qui me fait rire. Mais c'est vrai, il faut être honnête avec lui: Il ne supporte vraiment pas l'alcool. Je pense que deux bières peuvent lui suffire et ça m'amuse tellement. On commence aux shoots de tequila. Le premier m'arrache une grimace mais lui, étonnamment, ne grimace pas tant que moi. Je lui donne alors une note sur sa performance et il renchérit aussitôt. Son clin d'oeil, bien que ridicule, me fait fondre et je lui réponds:

"Il en faut plus pour m'épater Dempsey. Beaucoup, beaucoup plus."

J'hausse les sourcils en essayant de prendre un ai hautain, en vain. Puis je nous ressers des shoots comme j'ai l'habitude au bar lorsque les Riot se ramènent avec la ferme intention de se déchirer la gueule. Le Deepers est l'un des seuls bars dont ils ne sont pas bannis et qu'ils respectent. Ça m'a toujours épaté d'ailleurs. Une fois les verres prêts, je regarde Mischa et fais le décompte pour que l'on boive en même temps. Pas de grimace pour moi cette fois-ci et lorsque je regarde mon acolyte, il explose de rire. Et son rire est contagieux. Alors je ris aussi. On a l'air de deux fous à rire comme ça mais je m'en fous, je m'en fous tellement. On se calme doucement puis Mischa met sur le tapis le fait que je sois Barmaid et qu'il souhaite un cocktail à son nom. Je ris doucement en secouant la tête. Puis il enchaîne en disant que là, maintenant, je dois faire un cocktail qui le représente. Je me rapproche de lui afin de le regarder dans les yeux puis je lui lance d'un air faussement sérieux:

"J'aime les défis, tu ne vas pas être déçu."

A contre coeur, je lui tourne le dos et m'éloigne afin de regarder la table et ce qu'ils proposent. Bon l'alcool on oublie, ça ne lui correspond pas du tout. JE pris deux grands verres qui se trouvaient là miraculeusement. j'étais dans mon élément, même s'il n'y avait pas d'alcool. Je remuais doucement des hanches au rythme de la musique derrière moi. Je mets des glaçons puis du jus d'orange, du jus de citron et du jus de pamplemousse. Je remue doucement et ajoute le jus de fraise. Pour la présentation on repassera puisqu'il n'y a ni paille, ni parapluie, ni rien du tout. Fière de moi, je me tourne vers Mischa avec les deux verres à la main et un grand sourire. Je lui en tends un et pars dans de fausses explications, dignes d'un oenologue:

"Alors tout d'abord le jus d'orange, parce que ton costume est tout ce qu'il y a de plus orange. Jus de citron et de pamplemousse parce que c'est acide et que toi, cher Mischa Dempsey, tu rajoutes ce zeste de folie dans ma vie, ce petit truc qui excite les nerfs et te fait en vouloir plus. Et puis enfin le jus de fraise, un jus doux, qui contraste avec l'acidité des agrumes. Comme toi qui est aussi la part de douceur dans ma vie. Et aussi parce que tes cheveux sont incroyablement doux. Et le tout sans alcool parce que tu ne supportes pas."

Je m'arrête à bout de souffle, rouge et la gorge sèche. Alors je lève mon verre vers lui en lançant:

"A toi Mischa et à ce cocktail!"
 
© Pando



- Ils vivent parce qu’ils se cherchent et les soleils tomberaient en poussières si l’un d’entre eux cessait d’aimer. -
Revenir en haut Aller en bas
avatar




ASTRAL — against the system


☆ date d'arrivée : 18/07/2015
☆ potins balancés : 1083

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Be my Halloween Girl. MISCHEN   Dim 29 Nov - 19:12

Le bal costumé
« Il en faut plus pour m'épater Dempsey. Beaucoup, beaucoup plus. »  Rire du jeune homme. Pourquoi il se met à rire ? Il sait pas. Parce qu'elle le fait rire, parce qu'il se sent bien, et sans doute parce que les shooters qu'il vient de prendre commence déjà lui faire tourner la tête. Ils en prennent un second, et soudainement il se rappelle qu'elle est barmaid. L'idée même qu'elle n'ait pas encore fait un cocktail pour lui l'agace un temps. Boudeur - comme un enfant - il vient lui demander de lui faire quelque chose à son image. L'idée lui vient comme un éclair, et il se penche sur la table des boissons pour la regarder faire.
Il la regarde avec un air de défis, un sourire ravi aux lèvres. Il adore passer du temps avec Eden. Mais étrangement ils ne se croisent jamais. Il ne comprend pas pourquoi, et trouve cela même triste en fait. Pour une fois qu'il rencontre une fille belle, sexy, intelligente, cultivée, qui a les mêmes centres d'intérêt que lui, et qui semble comprendre son humour bidon... Il faut qu'il ne la croise jamais. Cela fait quoi ... Cinq ans qu'il vit à Oxford. Elle aussi. Et ils se sont rencontrés il y a quoi ? Un mois ? Deux ? Il a l'impression de la connaitre depuis toujours, et de ne pas avoir encore assez profité du temps à ses côtés. Comme si le temps lui échappait, et qu'il ne pouvait rien faire contre cela. Soupirant, il décide que chaque instant aux côtés d'Eden sont précieux, uniques, et éphémères. Comme si elle allait lui échapper soudainement, disparaissant soudainement sans qu'il ne puisse la retenir. Elle est un électron libre. C'est aussi ca qui le fait sourire et le fait craquer. « J'aime les défis, tu ne vas pas être déçu. »  Il hoche la tête vigoureusement et la regarde choisir les bouteilles pour les mélanges.
Il s'approche, et regarde les couleurs qui se mettent les unes au-dessus des autres. C'est joli, pense-t-il avec un air débile sur le visage. Après quelques secondes, elle se tourne vers lui et lui tend le verre. Il se redresse, d'un air solennelle et prend le verre qui lui revient. « Alors tout d'abord le jus d'orange, parce que ton costume est tout ce qu'il y a de plus orange. »  Rire de Mischa. « Jus de citron et de pamplemousse parce que c'est acide et que toi, cher Mischa Dempsey, tu rajoutes ce zeste de folie dans ma vie, ce petit truc qui excite les nerfs et te fait en vouloir plus. »  Il sent le rouge lui monter au joue, gêné par un tel compliment. Il est touché en réalité. Il ne cherche pas à se faire aimer des autres, il est simplement lui-même. Franc. Sincère. Tout simplement. « Et puis enfin le jus de fraise, un jus doux, qui contraste avec l'acidité des agrumes. Comme toi qui est aussi la part de douceur dans ma vie. Et aussi parce que tes cheveux sont incroyablement doux. Et le tout sans alcool parce que tu ne supportes pas. »  Rire. Encore une fois. Ouais. Il supporte pas l'alcool, et ses cheveux sont doux ? Sérieusement ? C'est cool. Il passe une main dans ses cheveux d'un air caricatural. « Ok je signe ! Je kiffe ! »  Dit-il avec un sourire immense sur le visage.
Elle lève son verre. « A toi Mischa et à ce cocktail ! »  Il tape son verre contre le sien et boit. Gémissement de plaisir. « Putain c'est bon ! » Mais le mélange sucre-alcool ne fait pas bon mélange, et rapidement il sent qu'il perd un peu le contrôle de ce qu'il raconte. « Tu sais, Eden Winchester, t'es sans doute la meuf la plus sexy que je connaisse. Mais ... plus que cela, t'es comme un putain de mirage. » Dit-il, en pleine réflexion, buvant encore une gorgée de son cocktail. « Tu apparais soudainement, t'es terriblement attirante, tu es ... La perfection, le truc qu'on attend toute sa vie et pourtant... On a l'impression que tu peux disparaitre tout à coup. Alors t'sais quoi ? » Dit-il en se mettant face à elle, comme pour lui asséner un compliment ultime. « T'es une putain de femme libre, et j'adore ca ! Je t'écrirais une chanson. » Dit-il comme une promesse. Il termine son cocktail et pose le verre sur la table, avec un gémissement content. « On va danser ? J'suis sure que je suis meilleur que toi au Air Guitare ! »  Défis, défis... Alcool. Youhou, le cerveau de Mischa Dempsey vient de se mettre en veille les gars!




mischen  On dit que la musique adoucit les mœurs, et les grands artistes amoureux de mélodie, d’harmonie, de chant et de solfège n’ont cessé au cours du temps d’être inspirés par le murmure de ce langage universel. Chanteurs, chefs d’orchestre, écrivains ou compositeurs célèbres, tous ont l’oreille musicale.


Revenir en haut Aller en bas
avatar




ASTRAL — against the system


☆ date d'arrivée : 17/04/2015
☆ potins balancés : 2573

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Be my Halloween Girl. MISCHEN   Dim 29 Nov - 23:25


   

❝Be my Hallowen Boy❞
   Mischa & Eden
C'est bien la première fois qu'on me demande de créer un cocktail à l'effigie de quelqu'un. C'est ce qui me plait le plus chez Mischa: il a toujours des envies extravagantes, des idées soudaines qui rendent les moments avec lui pleins d'aventure. Enfin là certes ce n'est qu'un cocktail mais j'ai du réfléchir, et au milieu de zombie, momie et autres, ce n'était pas chose facile. J'ai opté pour un cocktail sans alcool, en me rappelant des quelques leçons de mon patron à mon arrivée à Oxford. Le mélange des saveurs, le dosage et le reste. Il fallait que je m'applique pour ce cocktail et qu'en même temps je réfléchisse à un potentiel nom. Je le sentais près de moi à observer mes faits et gestes et ça me faisait doucement sourire. Comment pouvait-on être aussi adorable? Quelques minutes après, les boissons étaient prêtes et je lui fais un speech sur le cocktail qu'il tenait entre les mains. Il n'arrêtait pas de rire, preuve de son état d'ébriété avancé. Et son rire entraînait le mien, il avait l'air si joyeux, si enfantin. Son exclamation quand il boit le cocktail me provoque un sentiment de fierté et je dis admettre que ce cocktail est vraiment bon. Je m'impressionne moi-même. Puis je perds Mischa.

Je ne le perds pas au sens physique du terme mais il part dans des phrases... incroyables. Incroyablement touchantes en fait. Il a cette voix que les mecs bourrés ont et ça me fait sourire encore plus. Il me complimente et je roule des yeux tellement c'est exagéré. Je secoue la tête puis je lui réponds:

"Mischa, Mischa, Mischa.... C'est bien beau de telles paroles mais tu ne t'en souviendras pas demain. Et puis tu sais que les filles attendent des gestes, pas simplement des mots. Et non, je sais pas quoi?"

Je ris doucement en le laissant me répondre. Ce qu'il me dit m'atteint en plein cœur et j'ouvre doucement la bouche sous le coup de la surprise. Il veut m'écrire une chanson. Jamais on ne m'avait fait ça. Une chanson. Une putain de chanson. Je me remets les idées en place afin de ne pas paraitre trop.. naïve et lui réponds:

"Une chanson? On ne m'a jamais écrite de chansons. Je... J'espère juste que tu t'en rappelleras demain. Tu devrais te le noter."

Je lui fais un clin d'oeil puis finis mon verre. Le jus de fruits ça descend relativement bien quand même. Je n'arrive pas à croire qu'il veuille m'écrire une chanson, comme si j'étais une muse... Sa muse à lui. Je suis vraiment touchée de l'attention qu'il me porte. Enfin il va surement l'oublier à cause de sa future gueule de bois mais ça me touche quand même. Parce qu'il y a cette légende urbaine qui dit que les personnes bourrées pensent tout ce qu'elles disent. Alors oui, je crois à ce qu'il me dit. Je suis tirée de ma rêverie par Mischa qui veut aller danser. Joueuse, je lui réponds sur un air de défi:

"Allons danser Mischa. T'es vraiment sur d'être plus doué que moi? C'est ce qu'on va voir! "

Puis je lui prends la main et l'emmène sur la piste de danse maintenant bondée. Je nous emmène entre les danseurs puis une fois en place, je me place face à lui, fais craquer mes doigts et mime un solo de guitare avec mes mains. Alors que la chanson qui passe ne contient pas de guitare mais juste des "poom poom". Je regarde Mischa espiègle , le défiant du regard en haussant un sourcil. Puis, alors que je riais aux éclats, je sens deux grosses mains se poser sur mes hanches et une haleine sentant le coma éthylique. J'ouvre grands les yeux, figée, ne sachant pas quoi faire. Enfin d'habitude j'aurai su, j'aurai remballé le mec vite fait bien fait ou danser avec lui. Mais ce lourd derrière moi me dégouttait et je sentais qu'il me dépassait d'au moins une tête. J'essaye d'avancer vers Mischa mais l'emprise de l'autre était trop forte sur mes hanches. Putain génial, maintenant que je suis devenue aussi épaisse qu'une crevette je ne peux plus me défendre. Bordel..
 
© Pando



- Ils vivent parce qu’ils se cherchent et les soleils tomberaient en poussières si l’un d’entre eux cessait d’aimer. -
Revenir en haut Aller en bas
avatar




ASTRAL — against the system


☆ date d'arrivée : 18/07/2015
☆ potins balancés : 1083

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Be my Halloween Girl. MISCHEN   Lun 30 Nov - 23:11

Le bal costumé
L'alcool c'est le mal. Disons les choses comme elles sont. L'alcool fait faire aux gens un tas de choses qu'ils ne feraient pas en temps normal. Pour des gens un peu classe et avec un tantinet de sensualité, l'alcool leur fait jouer un peu plus de leurs charmes. Ils dansent en tortillant des hanches, ils embrassent avec la langue, et ils sortent de grandes déclarations qui doivent les mener à avoir du sexe. En ce qui concerne Mischa, l'alcool lui fait dire tout ce qu'il pense sans qu'il y ait une quelconque voix - de la raison - pour l'arrêter. Alors quand il est en face d'Eden il dit tout ce qu'il pense. Et ce qu'il pense d'Eden c'est qu'elle est merveilleuse. « Mischa, Mischa, Mischa.... C'est bien beau de telles paroles mais tu ne t'en souviendras pas demain. Et puis tu sais que les filles attendent des gestes, pas simplement des mots. Et non, je sais pas quoi ? »  Des gestes ? Pourquoi dans sa tête cela sonne comme une invitation à la toucher, à l'embrasser, et à lui faire des choses ? Sans doute parce que quelque part c'est un peu le cas. Elle ne veut pas que des paroles, elle veut des gestes ? La coquine. Il trouve ca mignon, souriant, comme un crétin pour continuer sa déclaration avec plus de confiance encore, ne la quittant jamais des yeux. « Une chanson? On ne m'a jamais écrite de chansons. Je... J'espère juste que tu t'en rappelleras demain. Tu devrais te le noter. »  Une idée qui n'est pas bête, mais il sait qu'il n'oubliera pas cette instant demain. Il n'oublie jamais ses soirées. Il ne boit pas assez pour cela. Après tout même si l'alcool a fait tomber ses barrières il reste un homme franc et sincère. Il est lui-même mais avec sa pseudo-timidité en moins. « J'ai une excellente mémoire, Winchester. Je ne pourrais pas oublier cela. Mais tu as pas un stylo ? » En même temps qui se baladerait avec un stylo ? « Ou un rouge à lèvres ? » Propose-t-il en cas ? Ecrire sur sa peau chanson Eden avec un rouge à lèvres devrait être assez simple. Et efficace. Et en même temps c'est cool.

Rapidement il lui propose de retourner danser, un petit concours de AirGuitar à la clé. Elle est meilleure que lui en tant que buveuse d'alcool ? Fuckoff. Il est un joueur de Air Guitare de génie ! « Allons danser Mischa. T'es vraiment sur d'être plus doué que moi ? C'est ce qu'on va voir! »  Elle lui prend la main et il ne se fait pas prier pour la suivre sur la piste de danse. Face à face, sans se soucier de la musique qui passe, ils se mettent en position et commencent à mimer deux guitaristes de malade qui jouent sur leur instrument comme de beaux diables. Riant il n'arrive pas vraiment à la quitter des yeux, se penchant et sautant en rythme avec elle. Des gamins. Des grands gamins. Jusqu'à ce que le loup chope le chaperon rouge. Connard de loup ! Il ne remarque pas tout de suite qu'Eden a changé d'expression. Sans doute à cause de l'alcool. Putain d'alcool. Mais soudainement il remarque deux mains sur les hanches d'Eden et derrière elle un espèce de monstre bourré qui la colle d'un peu trop près.
En temps normal, le Mischa sobre aurait simplement demandé au gentil monsieur de lâcher Eden et de ne pas faire d'esclandres pour continuer à profiter de sa soirée. Mais Mischa est bourré. Son coeur manque un battement, et une colère sourde s'élève en lui. Sans un mot dire, il s'avance vers le mec, lève son bras, et attrapant Eden avec une violence qu'il ne se connait pas, l'attire sur le côté pour atteindre le mec. Tout va très vite, il ne comprend même pas comment il fait. Mais tout à coup son poing se retrouve sur la joue du gars. Qui recule de deux petits pas, un peu assommé. « AÏE ! Putain ça fait mal ! » Crie Mischa sous la douleur qui vrille sa main. Il ne remarque pas tout de suite le mec qui revient vers lui. Lève son poing qui vient trouvait la joue de Mischa qui part en arrière, titube et se rattrape sur la foule qui commence à râler.
Le Mischa sobre n'aurait jamais été dans cette situation. Mais Mischa est bourré. Et ca l'énerve. Prenant de l'élan, il se jette sur le mec et le pousse de toute ses forces. Enfin, emporté par son poids il s'écroule sur le sol, les mains et les pieds en l'air comme une putain de tortue. « Ca t'apprendra à approcher ma meuf ! Wesh. » Dit-il comme un cow-boy dans un film d'action. Il se tourne vers Eden. « En fait... C'est pas classe de dire un truc comme ca. Et... Aïe. »  Dit-il en regardant sa main, qui commence déjà devenir bleue.


mischen  On dit que la musique adoucit les mœurs, et les grands artistes amoureux de mélodie, d’harmonie, de chant et de solfège n’ont cessé au cours du temps d’être inspirés par le murmure de ce langage universel. Chanteurs, chefs d’orchestre, écrivains ou compositeurs célèbres, tous ont l’oreille musicale.


Revenir en haut Aller en bas
avatar




ASTRAL — against the system


☆ date d'arrivée : 17/04/2015
☆ potins balancés : 2573

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Be my Halloween Girl. MISCHEN   Mar 1 Déc - 15:42


   

❝Be my Hallowen Boy❞
   Mischa & Eden
Depuis que j'étais à Oxford, je ne cessais pas de faire la fête. Tous les soirs c'était la même chose. Les mêmes gens saoules, les mêmes boissons, les mêmes drogues et à chaque fois, le même scénario: J'arrivais sur le lieu de la fête, on me servait un verre, puis deux, puis dix, puis quinze. Et je fumais, j'avais sans arrêt une clope dans la bouche. Passé minuit, les joints remplaçaient les clopes. Et je finissais complètement torchée. Soit dans un lit inconnu seule, soit dans un lit inconnu avec un inconnu ou chez moi, rentrée par je ne sais quel miracle. Mais depuis que je connais Mischa, c'est différent. Je ne sors plus comme avant et bizarrement, il hante mes pensées depuis cette soirée au Deepers. Et là, cette soirée, elle dépasse toutes celles que j'ai bien pu faire. Il est là, à mes côtés, on danse, on boit et on rigole comme si nous étions seuls. Seuls contre le monde entier. Si seulement je l'avais connu avant, si seulement... Je sais que ma vie aurait été bien différente, bien meilleure. En si peu de temps, elle est déjà devenue meilleure. Lorsqu'il me dit qu'il m'écrira une chanson, je dois avouer que mon coeur loupe un battement. Puis je reviens à la réalité en lui disant qu'il est bourré et il demande si je n'ai pas un stylo ou un rouge à lèvre. Je fais mine de réfléchir puis lui réponds:

"Tu me vois me trimbaler avec une trousse? Ça ruinerait mon déguisement! Mais je peux faire ça par contre..."

Sur ces mots, je prends son bras et dépose un baiser au creux de son poignet. Mon rouge à lèvre violet foncé laisse une trace et je regarde Mischa, tout sourire, avant d'ajouter:

"J'espère que tu t'en souviendras avec ça. Sinon.... je t'arrache les yeux."
Je fais une fausse de tête de méchante puis nous allons danser et faire du Air Guitar comme si personne n'était là, comme si nous étions seuls au monde alors que la salle se remplit de plus en plus. Nous mimons des espèces de morceaux de guitares pendant quelques minutes mais encore une fois, quelque chose est venue tout gâcher. Quand ce n'est pas Taylor Swift et sa voix insupportable, c'est un gros lourd qui pense qu'il peut avoir toutes les filles de la soirée. Je sens ses deux grosses mains dégueulasses sur mes hanches mais impossible de bouger, de me dégager de lui. Mischa ne remarque pas de suite l'espèce de ... zombie ou je ne sais quoi derrière moi. Mais lorsqu'il le remarque enfin, son expression change. Puis tout va beaucoup trop vite. Je me trouve à côté de Mischa, hors de l'emprise du mec qui recule de quelques pas après avoir reçu un coup de poing. Je regarde Mischa, ébahit qui se plaint de sa main.

"Mischa mais.... Attention!"

Il n'a pas eu le temps de réagir que le connard revient en force vers lui pour lui rendre la pareille. J'essaye de me mettre entre les deux mais Mischa se relève aussitôt et fonce sur le gorille qui tombe sous le poids de son adversaire. Je plaque mes mains sur ma bouche et je me rends compte que les autres ont arrêté de danser et qu'ils ont formé un cercle autours de nous. Mais ce que Mischa réplique après me fait sourire plus que de raison. "Ma meuf". Enfin oui il est complètement sous l'emprise de l'alcool et tout mais je souris comme une idiote. L'autre mec est moitié K.O., alcool + coups ça ne fait pas bon ménage généralement. Mon acolyte se tourne vers moi mais je ne comprends pas ce qu'il me dit, je vois juste qu'il a mal et que sa main enfle. Ainsi que sa joue et son oeil. Sa lèvre aussi saigne légèrement. Je m'approche de lui et l'aide à se relever. Puis je nous fraie un chemin à travers la foule qui va aider l'autre connard. J'emmène Mischa dans les toilettes se trouvant à côté de la salle de bal. En entrant, dans la pièce je dis:

"Rassures toi je vais pas te violer. Juste te nettoyer"

Je l'emmène près des lavabos, tenant toujours sa main et le fait s'asseoir au sol. Je le lâche à contre coeur et va chercher du papier pour s'essuyer les mains. Je le mouille et m'agenouille devant mon preux chevalier afin de le nettoyer. J'essuie doucement le sang de ses lèvres et de sa joue en tapotant doucement pour ne pas lui faire mal. Je le souris doucement et lui dis:

"ô mon preux chevalier servant, comment pourrais-je vous remercier de m'avoir sauver la vie?"

Puis je ris doucement, en veillant à ne pas lui faire mal. Mais mes yeux ne quittent pas les siens.

 
© Pando



- Ils vivent parce qu’ils se cherchent et les soleils tomberaient en poussières si l’un d’entre eux cessait d’aimer. -
Revenir en haut Aller en bas
avatar




ASTRAL — against the system


☆ date d'arrivée : 18/07/2015
☆ potins balancés : 1083

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Be my Halloween Girl. MISCHEN   Mar 1 Déc - 18:23

Le bal costumé
« Tu me vois me trimbaler avec une trousse? Ça ruinerait mon déguisement! Mais je peux faire ça par contre... » Vrai. Question stupide, alors qu'il l'observait de haut en bas. Non, certes, elle ne pouvait pas se promener avec un stylo, et elle avait plus du violet à lèvres que du rouge à lèvres. Mais rapidement la solution coule d'elle-même quand elle prend son poignet pour y déposer un baiser. Un baiser qui reste intacte sur sa peau, lui inspirant quelques pensées poétiques, traduites par un sourire ravi. « J'espère que tu t'en souviendras avec ça. Sinon.... je t'arrache les yeux. » Il observe le baiser et sourit. Non. Non il ne pourra pas oublier cela, c'est sur. Il ne pourra rien oublier de tout cela.

Rapidement les choses prennent un tour particulier. Improbable. Mischa n'a jamais été quelqu'un de violent. Quand il était enfant, il était le jumeau calme et timide, et c'est Aedan qui le protéger envers et contre tout. Il avait toujours eut ce petit quelque chose en plus que son frère exécrer. Il n'aimait pas faire du mal aux autres, que ce soit par ses poings ou par les mots. Il a toujours été trop gentil. Vraiment trop gentil. Quitte parfois à se faire prendre pour un con par les gens qui voulaient profiter de sa gentillesse et de son côté serviable. Mais quand il s'agissait de ses proches, de ses amies, Mischa avait vite appris à montrer les dents. Jamais il n'accepterait que l'on fasse du mal à quelqu'un qu'il aime. Il s'est rarement battu, mais chaque fois c'était pour protéger un de ses proches, et bien souvent une amie. Eden était son amie. La voir au prise d'un mec bourré faisait monté en lui le cri de la justice et le désire de la protéger. Alors il s'est battu. Cela n'a duré que quelques secondes, sans doute le temps plus ou moins normale d'une bagarre entre deux mecs bourrés. Mais il a gagné.
Et il s'est défoncé la main. L'oeil. La joue. Et la lèvre. Le gout du sang s'installe dans sa bouche et il grimace. La foule s'est arrêtée de danser, et la musique en fond sonore semble ridiculement forte. Certains vont vers le gros lourd pour tenter de l'aider à se relever. Mischa retient un rire, moqueur, face à ce spectacle. Mais rapidement Eden vient le prendre par la main et lui fait quitter la pièce. Sans un mot il la suit, docile, tentant de ne pas montrer qu'il a mal. Tapette.

Il n'aime pas se battre, et déjà la culpabilité se fait sentir. Il se sent comme un gamin prit en faute. Est-ce que Eden va le gronder ? Peut être qu'elle n'a pas aimé le voir ... Agir de la sorte ? Honteux il se laisse aller jusqu'aux toilettes et s'affaisse, assis sur le sol pendant qu'elle prend de quoi s'occuper de ses blessures. « Rassures toi je vais pas te violer. Juste te nettoyer » Il hausse un sourcil, et sourit. « C'est pas du viol si je suis consentant. » Répondit-il comme si c'était une évidence, la seule chose logique qu'il devait répondre dans une telle situation. Elle pose le papier humide sur sa lèvre et il grimace.
Docile, il se laisse faire, grimaçant, le visage posé contre le mur, Eden en face de lui. La musique joue encore en sourdine dans l'autre pièce, mais il s'en fout. Il est bien là. Il regarde Eden et sourit. « Ô mon preux chevalier servant, comment pourrais-je vous remercier de m'avoir sauver la vie ? » Instant suspendu, elle le regarde dans les yeux et il s'y perd. Dans un geste tendre, il se relève, et vient poser un baiser timide sur les lèvres de sa douce. « C'est mon rôle de chevalier que de protéger ma princesse. Vous ne me devez rien, mais permettez moi de restez à vos côtés jusqu'à ce que la mort m'emporte, ou jusqu'à ce que vous ne supportiez plus ma présence. Car c'est là qu'est ma place. » Inspiration. Une déclaration qu'il dit d'une traite, sans même comprendre ce qu'il raconte. L'alcool parle à sa place, et étrangement il est plutôt poète quand il est bourré. « Je vais avoir un oeil au beurre noir ? J'devrais peut être porter un cache-oeil, comme les pirates ? T'en penses quoi ? » Demande-t-il après s'être levé, et s'être croisé dans un miroir, moqueur envers lui-même. T'as une sale gueule Dempsey.

Puis il se retourne vers Eden et lui propose de lui prendre la main. « Tu veux y retourner ? Ou on va se balader dans le Oxford halloweenesque ? »



mischen  On dit que la musique adoucit les mœurs, et les grands artistes amoureux de mélodie, d’harmonie, de chant et de solfège n’ont cessé au cours du temps d’être inspirés par le murmure de ce langage universel. Chanteurs, chefs d’orchestre, écrivains ou compositeurs célèbres, tous ont l’oreille musicale.


Revenir en haut Aller en bas
avatar




ASTRAL — against the system


☆ date d'arrivée : 17/04/2015
☆ potins balancés : 2573

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Be my Halloween Girl. MISCHEN   Mar 1 Déc - 20:00


   

❝Be my Hallowen Boy❞
   Mischa & Eden
Jamais je n'aurais pensé que Mischa puisse se battre un jour. Il a toujours l'air calme et posé, du genre à beaucoup parler avant d'agir. Mais lorsque j'ai vu son expression changée, j'ai su que l'alcool et lui ne faisait vraiment pas bon ménage. Je n'ai même pas eu le temps de réagir qu'il me retirait de l'empire du gorille pour le frapper. Et quel crochet! J'aurai jamais cru ça de lui. Le mec a été un peu assommé, aussi bien par la force que par la surprise, mais il s'est aussitôt relevé pour riposter. Et Mischa a reculé avant de bondir sur l'ennemi. Ouais bondir, en orange comme ça on aurait dit un lion. Et moi j'étais à côté, à me demander ce que je devais faire, si je devais réagir. L'autre était K.O et je savais que je devais emmené Mischa loin de tout ça, au cas où la bande de pote de l'autre viendrait pour lui casser la gueule. Je regarde vite fait la foule avant de partir. Certains ont déjà oublié ce qu'il vient de se passer alors que d'autres nous regardent partir en aidant la brute à se relever. Tête haute, j'emmène Mischa loin de tout ça et des murmures qui commencent déjà à apparaitre.

Une fois aux toilettes, il s'assoit et je peux commencer à la nettoyer. Ce qu'il répond à ma remarque me fait rire, et d'une voix presque ferme je réponds:

"Arrête de bouger ou ça va faire mal."

Puis méticuleusement et doucement, je nettoie les plaies de mon chevalier. Le mec en face devait avoir une sacrée force pour l'amocher autant et en si peu de coups. Lorsque je le vois grimacer, je retire aussitôt le papier et le re-mouille puis recommence, en essayant de ne pas lui faire encore plus mal. On peut encore entendre la musique dans la grande pièce mais je m'en moque. Tout ce qui m'importe c'est lui, seulement lui. Lorsque j'ai terminé, je lui sourit en lui demandant ce que je devais faire pour le remercier. Il sourit à son tour puis nous nous relevons. Une fois debout, il pose délicatement ses lèvres sur les miennes. Je l'embrasse en retour, un baiser timide et bien trop court à mon goût. Il part ensuite dans une autre de ses déclarations, me disant qu'il restera avec moi jusqu'à ma mort. Ma mort. Dans deux semaines. J'essaie de ne rien montrer et je lui souris chaleureusement en posant une main sur sa joue.

"Alors reste avec moi Mischa. Jusqu'à ce que la mort nous sépare. Attends je viens vraiment de dire ce truc que les prêtres disent? Bien, je suppose que nous sommes mariés, t'as plus le choix, tu peux plus reculer Dempsey."

Je ris doucement en ôtant la main de sa joue puis le grand blessé me demande son état physique. Je roule des yeux avant de lui répondre:

"L’œil au beurre noir est inévitable oui. Mais ne t'en fais pas, t'auras toujours autant une gueule d'ange, donc pas besoin de cache œil. C'est beau sur personne ces trucs là."

Il se regarde un instant dans le miroir, histoire d'évaluer les dégâts. Je ne peux pas m'empêcher de le regarder. Même le visage tuméfié il est beau. Un ange tombé du ciel. Il se retourne vers moi et je reviens sur Terre. Il me tend la main et je la saisis aussitôt, entrelaçant nos doigts ensemble. Je lève la tête vers lui puis réponds:

"Échappons nous d'ici Mischa. Et puis l'air frais te ferra du bien je crois."

Je nous emmène hors des toilettes puis me dirige vers la sortie prévue. Au moins on aura pas à refaire toute cette foutue baraque. On descend par un escalier de secours et je ne lâche pas sa main. Une fois en bas, sur la terre ferme, je me retourne vers lui et l'embrasse doucement, en faisant attention à sa lèvre. Comme ça, une pulsion, une envie. Je me détache de lui et je commence à marcher pour rejoindre les rues d'Oxford, ma main toujours dans la sienne.
 
© Pando



- Ils vivent parce qu’ils se cherchent et les soleils tomberaient en poussières si l’un d’entre eux cessait d’aimer. -
Revenir en haut Aller en bas
avatar




ASTRAL — against the system


☆ date d'arrivée : 18/07/2015
☆ potins balancés : 1083

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Be my Halloween Girl. MISCHEN   Mar 1 Déc - 21:22

Le bal costumé
« Arrête de bouger ou ça va faire mal. »  Oui madame. Il sourit. Ne bouge plus, et attend qu'elle s'occupe de lui. Tendre et attentive elle a des gestes incroyablement tendres envers lui. Et il mentirait en disant qu'il déteste cela. Bien au contraire. Si se faire péter la gueule ca peut lui permettre de se faire chouchouter par Eden, alors peut être qu'il devrait se battre plus souvent. Ou pas. Il risquerait de perdre sa gueule d'ange. LOL. Elle passe le mouchoir humide sur sa peau meurtrie, et déjà il se sent mieux. Il va avoir des bleus, et une bosse se forme déjà sur sa main, et sur sa joue. Il parait que les cicatrices ca excitent les filles.
Déclaration, sincère et franche, qui passe sans doute mieux parce qu'il est ivre. Ivre mais pas fou. Il est simplement un peu plus lui-même que d'habitude. Sans la gêne, la timidité ou l'hésitation. Il est lui-même parce qu'il ose dire ce qu'il veut, être égoïste comme il ne l'a jamais été. Parce qu'il refuse d'être égoïste en étant sobre. Il préfère faire passer les besoins et les envies des autres avant les siens en général. Mais pas ce soir. Ce soir il veut être égoïste, et il veut être avec Eden. « Alors reste avec moi Mischa. Jusqu'à ce que la mort nous sépare. Attends je viens vraiment de dire ce truc que les prêtres disent? Bien, je suppose que nous sommes mariés, t'as plus le choix, tu peux plus reculer Dempsey. »  Réflexion. « Pour le meilleur et pour le pire, Eden Dempsey. »  Dit-il finalement en prenant sa main, réfléchissant un instant... Il finit par partir dans une cabine de toilette pour en prendre du papier. Il l'enroule, pour le rendre plus solide, et le passe autour du doigt d'Eden. Il fait un noeud, le sert, et voila. Une bague en papier toilette. Fier, content il lui offre un sourire immense. « Tadam. » Dit-il en montrant le résultat.

Changement de sujet, il s'observe un temps dans le miroir pour voir le résultat de sa bagarre. Sa femme pose sur lui un regard un peu perdu, pour ne pas dire admiratif. Il fait mine de pas remarquer. « L’œil au beurre noir est inévitable oui. Mais ne t'en fais pas, t'auras toujours autant une gueule d'ange, donc pas besoin de cache œil. C'est beau sur personne ces trucs là. »  Sceptique, il se tourne vers elle. Les pirates c'est sexy. Il ne pourrait pas croire le contraire. Quand il était plus jeune il rêvait d'être un pirate. Une fois pour Halloween il avait demandé à être déguisé en pirate. Il avait trouvé un cache-oeil dans une poubelle non loin de chez lui. Il l'avait lavé, et l'avait porté toute la soirée pour trouver des bonbons. Il avait cela, une petite chemise, et une épée en plastique. Il était un pirate trop chou. Depuis il est persuadé que le cache-oeil c'est un truc cool. « Tu dis ca parce que tu m'as jamais vu en porter. Les pirates c'est sexy. Donc les cache-oeil c'est cool. Si tu penses le contraire, alors peut être que le divorce est inévitable, Femme. » Dit-il avec un air pseudo-sévère improbable.

Finalement, désireux de prendre l'air, et de sortir de la salle de bain, aussi bien tenue qu'elle soit, il lui tend la main. « Échappons nous d'ici Mischa. Et puis l'air frais te ferra du bien je crois. »  Il acquiesce, et prenant l'escalier de secours, ils sortent dans la rue pour profiter de l'air frais. Salamèche et la mariée cadavérique. Quelques étudiants sont dehors en train de se faire des blagues et de rire fort. Ils se promènent dans le parc de l'Université tous les deux, profitant du silence pendant quelques temps. Mais l'alcool continue de monter, et avec l'adrénaline, Mischa sent que sa tête est en train de tourner. « J'ai la tête qui tourne ... » 


mischen  On dit que la musique adoucit les mœurs, et les grands artistes amoureux de mélodie, d’harmonie, de chant et de solfège n’ont cessé au cours du temps d’être inspirés par le murmure de ce langage universel. Chanteurs, chefs d’orchestre, écrivains ou compositeurs célèbres, tous ont l’oreille musicale.


Revenir en haut Aller en bas
avatar




ASTRAL — against the system


☆ date d'arrivée : 17/04/2015
☆ potins balancés : 2573

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Be my Halloween Girl. MISCHEN   Lun 7 Déc - 16:40


   

❝Be my Hallowen Boy❞
   Mischa & Eden
Tout était parfait. L'ambiance était magique et à la fois terrifiante. Et c'est sous ces projecteurs, sous ces jeux de lumière que j'ai arrêté de me voiler la face. C'est dans cette ambiance que je me suis rendue compte que j'étais tombée amoureuse de Mischa Dempsey. Moi, Eden Winchester, amoureuse. La voilà la vérité, il faut croire que finalement je ne peux pas fuir Cupidon éternellement. Il fait battre mon coeur un peu plus vite, me rend folle, et je ne sais pas comment gérer ce flot de sentiment; Je ne sais pas si je dois lui avouer ou non. Je suis perdue au milieu de toutes ces sensations nouvelles. Avec Mischa, mes démons intérieurs étaient comme absents, il n'y avait que lui et moi, dans une bulle. Notre bulle. Bulle qui éclate lorsqu'un connard vient passer ses sales mains autours de moi. S'en suit une bagarre entre lui et Mischa et c'est mon héros qui gagne, mon chevalier en armure. Un peu amoché certes, mais il m'a sauvé de bien des manières.

J'emmène Mischa aux toilettes afin de nettoyer ses plaies. Je le sens légèrement sursauter lorsque je passe le papier humide sur sa peau écorchée et j'essaye de faire encore plus doucement afin qu'il ait le moins mal possible. Encore une fois, notre bulle nous enveloppe et le monde s'arrête de tourner. Je réplique avec humour lorsqu'il me fait sa déclaration et il continue dans mon jeu en m'appelant "Eden Dempsey". Il réchauffe mon coeur, je suis tellement bien avec lui.

"Je pourrais vite m'y habituer."

Je ris doucement puis je l'observe partir dans une cabine puis il revient avec une espèce de bague en papier toilette. Ce qui amplifie mon rire, bien que l'attention me touche réellement. Il est fier de lui et ça se voit. Je le prends rapidement dans mes bras afin de ne pas lui faire mal puis on vient à parler de son état physique. Il a l'air sceptique quand je lui réponds et je fais tout mon possible afin de ne pas concentrer mon regard sur lui mais c'est impossible. Lorsqu'il fait semblant de me demander le divorce, je place une main sur ma bouche afin de montrer un faux air choqué. Puis je lui montre ma main et la remuant et dis:

"Tu vois cette bague? C'est pour la vie. Elle incassable. Et disons que les caches-œils ne sont sexy que sur toi. Pour te faire plaisir."


Puis, j'ai une envie soudaine de prendre l'air et Mischa aussi. Je prends la main qu'il me tend et nous emmène dehors. L'air frais d'Oxford me fait le plus grand bien. On se promène dans le parc de l'université, profitant du calme de la ville. Seuls quelques cris résonnent. Puis soudain, je sens une légère pression sur ma main qui m'indique que Mischa s'est arrêté. Je me retourne et il me dit que sa tête tourne. Panique. Il va gerbé. Je me rapproche de lui et touche son front, ses joues, sa nuque. Puis mes mains s'arrêtent de nouveaux sur ses joues et je lui redresse le visage afin qu'il me regarde.

"Bon ok Salamèche, il est temps de rentrer, la fête est terminée. Je te ramène chez toi, t'habites loin ou on doit appeler un taxi?"

Ma voix sonne inquiète et c'est véritablement le cas.
 
© Pando



- Ils vivent parce qu’ils se cherchent et les soleils tomberaient en poussières si l’un d’entre eux cessait d’aimer. -
Revenir en haut Aller en bas
avatar




ASTRAL — against the system


☆ date d'arrivée : 18/07/2015
☆ potins balancés : 1083

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Be my Halloween Girl. MISCHEN   Lun 7 Déc - 23:39

Le bal costumé
« Je pourrais vite m'y habituer. » Sans nul doute lui aussi. L'appeler Eden Dempsey, l'embrasser, danser avec elle, et faire les cons. Regarder Eden dans les yeux, et se perdre un instant. Sourire tout comme elle sourit. Lui lancer des défis, et les relever quand elle rétorque. Rire comme des gamins, sans limite. Sans responsabilité, aucune question pour assombrir leur ciel tant être ensemble était une évidence. Il adorait cette fille, refusant de penser autrement les battements désordonnés de son coeur. Le palpitant hors d'haleine, il chercher à dire des choses intelligentes sans y parvenir. La folie guidait son cerveau quand elle était là, comme s'il était incapable d'être parfaitement maitre de ses réactions. Il était d'autant plus naturelle qu'il avait des remarques très connes, ne sachant pourquoi il parlait ainsi, et se frappant mentalement pour être aussi con. Mais elle semblait aimer cela, alors il souriait et recommencer. Allant jusqu'à lui faire une bague en papier toilettes. Romantisme au maximum.
Le ridicule ne tue pas, et même pire encore, pour une homme qui ne savait pas draguer, il semblait que le ridicule devenait une bonne technique pour faire tomber une fille dans ses bras. La preuve, Eden venait d'accepter de l'épouser, pour le meilleur et pour le pire les voila marier. « Tu vois cette bague? C'est pour la vie. Elle incassable. Et disons que les caches-œils ne sont sexy que sur toi. Pour te faire plaisir. » Il acquiesce, proposant sa main pour serrer celle de sa femme. « Les compromis sont le ciment de notre couple, Femme. » Dit-il sans même avoir conscience de ce qu'il racontait. L'alcool prenait le dessus, son corps et son cerveaux réagissaient en autonomie complète à présent.

Prenant la main d'Eden il l'invite à le suivre à l'extérieur, et un temps le vent frais lui fait du bien. Mais l'alcool qui échauffe son corps est toujours présent, et alors qu'il regarde à droite, et à gauche tout ce qu'il se passe, il voit tout tourner et s'arrête pour se réhabituer à une vision nette. Eden s'arrête à son tour, le regarde. Inquiète ? Trop mignonne ! « Bon ok Salamèche, il est temps de rentrer, la fête est terminée. Je te ramène chez toi, t'habites loin ou on doit appeler un taxi ? » Il regarde un instant autour de lui. Une vingtaine de minutes à pied, c'est ce qui le sépare de chez lui. Trois minutes de taxi. Il préfère marcher, passer le plus de temps possible avec elle. Il se tourne vers elle et lui sourit. Il n'a plus la tête qui tourne. « Faut que je bouge la tête lentement, sinon elle va tomber. »  Explique-t-il comme si c'était la chose la plus intelligente de la terre. Il reprend la main d'Eden et marche dans la direction opposée, retournant vers son quartier, et son appartement. « C'est par là. C'est un peu loin. Mais pas trop. Ca va, y a pire. »  Dit-il en la faisait quitter le parc au bout de cinq minutes pour s'enfoncer dans les ruelles pavées d'Oxford.

Petit à petit ils quittent le centre, regardant autour d'eux les monstres qui se disputent à coup de papier toilettes et de confettis. Ils se marrent, sans raison apparente. Arrivée dans le quartier - trop - populaire de Mischa, il l'invite à rentrer dans l'immeuble - dont le code de sécurité ne marche plus. Ou n'a même jamais marché. Ils montent les quatre étages, et il ouvre la porte avec la clé qu'il caché dans le ventre de salamèche. « C'est pas rangé ! »  avoua-t-il avant de lui ouvrir. Neuf mètre carré. Douze. Il sait plus. C'est pas grand, un placard à balai avec un clic-clac et une petite cuisine/douche. La folie. Il l'invite à entrer, et lui propose de s'installer sur son lit ouvert, où trône quelques partitions. « Tu veux boire un truc ? Fumer un truc ? J'me prendrais bien une clope. » Dit-il en sortant ses roulés. Il prend une bouteille d'eau qui se trouvait au frais, et viens s'assoir à côté d'Eden. Il a les yeux défoncés, mais brillant quand il la regarde. « Tu me chante une berceuse ? »


mischen  On dit que la musique adoucit les mœurs, et les grands artistes amoureux de mélodie, d’harmonie, de chant et de solfège n’ont cessé au cours du temps d’être inspirés par le murmure de ce langage universel. Chanteurs, chefs d’orchestre, écrivains ou compositeurs célèbres, tous ont l’oreille musicale.


Revenir en haut Aller en bas
avatar




ASTRAL — against the system


☆ date d'arrivée : 17/04/2015
☆ potins balancés : 2573

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Be my Halloween Girl. MISCHEN   Mar 8 Déc - 19:44


   

❝Be my Hallowen Boy❞
   Mischa & Eden
« Les compromis sont le ciment de notre couple, Femme. » C'est officiel, Mischa ne sait plus ce qu'il raconte. Je ris doucement et roule des yeux. J'aime cette situation, j'aime jouer les faux mariés avec lui, j'aime prétendre d'être sa femme, pour le meilleur et surtout pour le pire. Il rend ma vie exceptionnelle et les heures passées avec lui ne semblent durer que des secondes. Ma main ne quitte pas la sienne, jusqu'à ce que je sente que quelque chose ne va pas. Alors qu'on marchait dans le parc de l'université, j'ai sentis Mischa défaillir. Normalement l'air frais est censé le faire sentir mieux mais.... bien évidemment il faut qu'il ne soit pas comme les autres. Je le regarde inquiète et lui demande s'il habite loin afin de le ramener chez lui. Il me répond avec une voix de mec purement bourré qui ne sait plus ce qu'il dit.

"Alors ne bouge plus la tête espèce de ... Bordel Mischa t'aurais du me dire de ralentir l'alcool!"

Je suis pas énervée mais juste énormément inquiète pour cette tête brûlée. Il reprend ma main dans la sienne et se remet à marcher en m'expliquant qu'il n'habite pas si loin que ça. Je lui lance un regard perplexe car son explication est vraiment très très (très) vague mais je me décide de le suivre. Marcher va surement le faire se sentir mieux. Un peu mieux, je l'espère. Le trajet se fait dans le silence, nous marchons côtes à côtes et je ne quitte pas Mischa du regard. L'alcool me réchauffe, si bien que je n'ai pas trop froid. Peu à peu, on quitte le luxe du centre d'Oxford pour se retrouver dans un petit quartier qui m'a l'air agréable. Ou peut-être pas. Je me rapproche de Mischa, lui tenant le bras de mon autre bras. S'il tombe, il m'entraine avec lui. Puis il s'engouffre dans un immeuble sans code de sécurité -flippant- et nous montons jusqu'au quatrième étage. Je lâche son bras mais sa main tient toujours la mienne. Je me trouve derrière lui et assure ses arrières. On ne sait jamais avec l'alcool, je ne tiens pas à ce que l'on roule jusqu'en bas. La chaleur de son appartement m'entoure et il me lance que c'est pas rangé.

"Promis je ne regarde pas le bordel!"

Et c'est ce que je fais. Je me fous du bordel, étant moi-même très mal organisée et pas du tout maniaque. Mais je regarde quand même autour de moi. C'est un appartement assez modeste, il rentrerait dans ma salle à manger et c'est là que je me rends compte de notre différent social. On ne vient pas vraiment pas du même milieu. Il m'invite à m'asseoir sur son canapé/lit. Je m'installe donc au milieu des partitions que le lis. Je souris. Mischa, la musique, je ne pouvais rêver mieux comme endroit. C'est le paradis. Mon paradis. Il me propose de boire un truc et me dit qu'il a envie de fumer. Il s'assoit à côté de moi et je le vois sortir son paquet de clope et je lui prends aussitôt des mains.

"Crois moi, si tu fumes dans l'état où t'es, tu vas le regretter. Et gerber. Beaucoup."

Je balance le paquet à l'autre bout de la pièce, croisant mes bras et le regardant avec un regard faussement autoritaire. Ses yeux croisent les miens et il me propose de lui chanter une berceuse. Je ne peux m'empêcher de sourire comme une idiote et je le fais s'allonger, sa tête sur mes cuisses. Je lui masse doucement le crâne et lui réponds:

"Ok je vais te chanter un truc, laisse moi réfléchir quelques secondes...

Je réfléchis juste quelques secondes, à pein quinze, et une musique me vient en tête. A thousand years. Cette chanson est douce, parfait pour la situation. Continuant à lui masser les cheveux, je commence à chantonner doucement:

"The day we met, frozen I held my breath. Right from the start, I knew that I found a home for my heart, beasts fast...."


Puis je continue, le berçant doucement, ne chantant pas trop fort afin qu'il n'ait pas mal à la tête.

I will love you... for a thousand years

Ma voix s'atténue peu à peu et cette dernière phrase n'est qu'un murmure, comme si j'avais peur de briser Mischa.
 
© Pando



- Ils vivent parce qu’ils se cherchent et les soleils tomberaient en poussières si l’un d’entre eux cessait d’aimer. -
Revenir en haut Aller en bas




Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Be my Halloween Girl. MISCHEN   

Revenir en haut Aller en bas
 
Be my Halloween Girl. MISCHEN
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les costumes Halloween disponibles, mais... via cash shop!
» Joyeux Halloween 2010 !
» Halloween Marines
» Halloween / Zombie Walk
» GRAND DEFILE HALLOWEEN

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jusqu'à l'excès  :: Le coin des petits whiskies :: Archives Administratives :: Les RPs égarés :: Halloween :: Le bal costumé-
Sauter vers: