AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 boom. dead. again. PHOENIX

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar




TEACHER — guide du savoir.


☆ date d'arrivée : 01/01/2016
☆ potins balancés : 257

Voir le profil de l'utilisateur



Dernière édition par Phoenix C. Feuerbach le Ven 8 Jan - 1:31, édité 8 fois
MessageSujet: boom. dead. again. PHOENIX   Ven 1 Jan - 23:21

Phoenix Cheshire Feuerbach
une citation ici, sans trop exagérer


identification complète Phoenix Cheshire Feuerbach, l'un de ces pseudonymes, en tout cas le dernier en date. âge trente-sept ans, et encore toutes ses dents fort heureusement. lieu/date de naissance né en aôut, dans une ville proche de Berlin. études suivies et année Etudes en criminologie, et double cursus en Science de l'ingénierie. Avant de s'engager dans l'armée et d'être repéré par les services secrets. job professeur de profilage et en psychologie criminelle. orientation sexuelle bisexuel, hétérosexuel, homosexuel. Il s'en fou. statut célibataire, et c'est très bien ainsi. statut social ££££ . caractère manipulateur - génial - intransigeant - méchant - sadique - critique - impulsif - passionné - méticuleux - perfectionniste - à la recherche de la perfection - aucun humour - charismatique - moqueur - violent - dangereux. groupe HARD WORKER avatar Jared Leto.

Welcome to the jungle
C'est un être complexe que vous rencontrez parfois dans les couloirs de l'université d'Oxford. Professeur en Criminologie, un simple regard de sa part peut vous terrifier, et il le sait pertinemment. Ses allures nonchalantes cachent un professeur intransigeant et cruel envers ses élèves. Un professeur qui n'hésites pas à les remettre à leur place, les rabaisser, les critiquer ouvertement. Aucun encouragement dans ses cours, vous semblez être tous des déchets à ses yeux. Mais en réalité c'est sa manière de vous encourager, de montrer qu'il s'inquiète pour vous et votre avenir. A ses yeux rien ne vaut une critique pour permettre aux autres de s'améliorer. Sans doute à cause de son entrainement militaire, et de son passé dans les services secrets. L'impression que sa vie n'a tenu qu'à un fil durant des années.
C'est un être qui a vu la mort en face, et qui a décidé de l'emmerde. De courir après la dépravation et les interdits pour se sentir vivant. Un peu plus, ne jamais cessé de sentir ce coeur qui bat dans sa poitrine. C'est un homme qui ne respecte la loi que lorsqu'elle va dans son sens, et qui se fiche des qu'en-dira-t-on. Parfois extraverti, son style est changeant, au gré de ses humeurs. Tantôt baroudeur, tantôt chic, il n'a pas d'identité propre, habitué à être n'importe qui, et de ce fait à n'être personne. Il s'est perdu il y a longtemps à présent, et il ne sait plus qui il est aujourd'hui.
Si certains le pensent lunatique, il est plus proche de la bipolarité. Entre des instants de folies durant lesquels il peut être un véritable gamin s'amusant aux dépends des autres, il peut être un grand dépressif le lendemain, désireux de voir sa vie se terminer et restant enfermé chez lui à user de toutes sortes de drogues et d'alcool. Perdu, esseulé, c'est un homme qui ne sait plus à quoi se rattacher.
Parlons enfin de son hypermnésie. Sans doute une des choses qu'il hait le plus. Incapable d'oublier quoi que ce soit, sa vie marquée dans son esprit à jamais, et dans les moindres détails. Il n'oublie jamais un regard, une personne, ou évènement. La mort de sa mère, cette jeune fille qu'il a dépravé, ou cet homme qu'il a perdu bien trop tôt. Ses erreurs, sa stupidité et ses faiblesses humaines, qu'il garde en lui et qu'il ne peut pas oublier. Jamais. Et pourtant l'oublie pourrait le sauver de lui-même parfois...

The story of my life
Orphelin, fait de n'être personne.
« Ton père était un enfoiré. Ta mère une junkie. Tu ferais mieux de les oublier. Tu es l'un des notre maintenant. » Regard de biais de l'enfant qui semble plutôt sceptique face à la grosse dame qui lui fait face. Son visage est tuméfié par la rage - ou par la gourmandise - et elle semble incapable d'aller plus loin que sa porte d'entrée. Des femmes comme elle il en a vu plusieurs. Il ne les apprécie pas, et les respecte jamais. Il ne respecte pas grand monde. Il aurait aimé pouvoir accorder son respect à un adulte, mais forcé de constaté que ceux qu'ils rencontraient ne le méritaient pas. Il y avait bien un ou deux professeurs dans son école qui avaient son attention. Qui avaient remarqué qu'il n'était pas un enfant comme les autres. Qu'il n'oubliait rien, jamais, et que cette mémoire le rendait incroyable. Lorsqu'il lisait, voyait ou entendait quelque chose cela se gravait dans sa mémoire pour toujours. Depuis qu'il était en âge de se rappeler des choses... Il avait lu quelque part que la mémoire d'un enfant se forme à l'âge de quatre ans. Depuis ses quatre ans il n'avait jamais rien oublié. Ni la photographie de son père sur la table de chevet de sa mère. Ni le regard de sa mère avant qu'elle ne le quitte pour toujours. Ni même les regards compatissants et piteux des services sociaux qui voulaient le placer, trouver un endroit pour un enfant de huit ans. Mais à huit ans il était déjà trop âgé, lui avait-on expliquer. A Huit ans personne ne s'intéresserait à lui. « Vous habituez pas trop, je ne resterais pas. » Prévint-il en entrant dans la maison de la grosse femme. Plusieurs enfants, il trouve une place sur un lit superposé. Mais deux jours plus tard il partira. Une fugue qui coutera à cette femme sa place dans les familles d'adoption. Jamais plus elle ne sera payée pour garder un gamin. Tant pis pour sa tronche.
Peine perdue, il trouva finalement un foyer à l'âge de onze ans. Inespéré, mais quelque part il sait que c'est une chose incroyable. Etoile au dessus de son berceau qui brille enfin. Un couple de lesbienne. Deux femmes assez belles, un peu âgée qui ont dit au revoir au seul enfant qu'elles ont élevé ensemble. Une fille adorable, partie faire ses études à l'Université de Londres. Désireuses de garder un enfant, de lui offrir une chance, elles ont ouvert leur porte à Gabriel - car tel était son nom à l'époque. Déménageant pour lui permettre de vivre au calme, elles quittèrent Chelsea pour aller vivre à Gloucester. Petite ville portuaire, connue pour sa Cathédrale qui aurait été le lieu de tournage de quelques scènes d'Harry Potter. Une ville qui permit à Gabriel de grandir presque normalement. Jonglant entre les cours et une excellence tout à fait incroyable. Et les parcs publics où il allait la nuit pour rencontrer quelques dealer. Quatorze ans, première fille. Quinze ans, il touche à la drogue dure pour la première fois. Seize ans, première cuite. Dix-sept ans, premier mec dans son lit. Dix-huit ans, il quitte Gloucester, mais n'oubliera jamais celles qu'il appelle ses anges gardiennes.

L'espoir, fait de vouloir avancer.
L'Université d'Oxford lui a offert une bourse. Pourquoi ne pas profiter de cette occasion après tout ? La possibilité de faire les études qui l'intéresser, d'être celui qu'il voulait être. Alors refusant de se fermer les portes d'une nouvelle vie - comme le lui disait une de ces anges - il décida de suivre des cours en ingénierie. Cours relativement facile pour cet être à la mémoire si incroyable. Rapidement il se trouva être un des esprits les plus brillants de sa promotion, pour ne pas dire le numéro un toute catégorie . Humble et assez jemenfoutiste le jeune homme n'était dans les bonnes grâces que des professeurs assez lucides pour voir ne lui un esprit brillant mais rebelle. Refusant de se soumettre aux règles et au protocole. Un homme qui vend de la drogue à son professeur de technologie avancée ne pouvait pas être un étudiant comme un autre. Survivre, plutôt que vivre, voila comment il voyait les choses. Il se fit tatouer le terme carpe diem près du coeur. Un triangle sur le bras - symbole divin et spirituel qui l'a toujours fasciné. Outre cela il suivit aussi des cours en criminologie et en psychologie criminel. Une matière qui le passionnant tant et si bien qu'il en devint presque fou.
Le reste du temps il restait dans le parc de l'Université à fumer, boire, et rire avec quelqu'uns des amis qu'il avait pu se faire. Ses cinq années à Oxford se passèrent ainsi, vivant au jour le jour sans se poser plus de question que cela. « Tu es étudiant en psychologie non ? » La voix la fit sortir de son état second. Il sortait d'un cours particulièrement barbant sur les théories freudienne sur les enfants de trois ans. Il détestait Freud. Vraiment. Sceptique, il se tourna vers le bellâtre qui l'attendait. « Finement observé, c'est pour cela que je sors d'un cours de psychologie.  » dit-il avec un air moqueur. Rougeur sur le visage de l'autre. Adam. Il s'appelait Adam. Et c'est ainsi que leur histoire commença.
Adam était un être étrange, à la fois timide et mystérieux. Prisonnier d'une vie qu'il n'avait pas choisi. Gabriel avait toujours un regard à la fois amusé et attendri sur lui. Adam était un être terriblement séduisant, et son innocence ne le rendait que plus attirant encore. Il venait d'arriver à Oxford, et c'est avec joie que Phoenix lui fila ses cours de Psychologie pour l'aider à oublier la monotonie de l'économie et de la Gestion. Une générosité dont Adam était le seul à profité. Le reste des amis de Gabriel étaient des avortons qui préféraient fumer et boire plutôt que d'étudier. Alors, rapidement, il se tourna entièrement vers Adam. Il lui apprit à voir le monde à travers son regard. Regard biaisé par des années passé à croire que le futur était réservé aux autres. Liberté qu'il partageait avec Adam, en plus de son lit. Et quelques baisers et caresses éperdues, dans le secret d'une chambre. Jamais ils ne parlèrent de leurs sentiments. Jamais ils n'osèrent s'aimer vraiment. Alors Gabriel le quitta.

Loyauté, fait de ne jamais oublier.
« Tu n'es qu'un fils de riche, Adam. Incapable de voir le monde autrement qu'à la manière d'un immense royaume à fric où toi et ton père vous poserez vos couilles en or.  » Juin 2003. Irak. Voila une année à présent qu'il s'est engagé dans l'armée. Loyauté envers un pays qui l'avait autant détruit qu'il lui avait offert un nouvel avenir. Après quatre ans à Oxford, au cours de sa cinquième année le jeune étudiant abandonna sa vie pour s'engager. L'entrainement fut aussi rude que cruel parfois, mais le caractère intuitif du jeune homme lui permit de s'en sortir avec les honneurs. Envoyé sur le front, alors que les puissances mondiales étaient envoyés en Irak suite aux attentats du 11 Septembre 2001. Terrible monde que celui dans lequel il vivait. Bombe, mort, hurlement. Il se trouvait dans les arrières boutiques, rapidement il se mit à réparer les armes, et les bombes. Diplômé en ingénierie de l'Université d'Oxford. Un diplôme qui lui permet de servir son pays. Puis quelques missions pour retrouver des terroristes. Profilage de pointe, sa mémoire devient un atout si grand qu'il se fait bientôt remarqué par ses supérieurs. Début d'une nouvelle carrière dans les services secrets de son pays.
A l'âge de vingt-huit ans il passe les concours pour intégrer les services secrets britanniques. Deux mois plus tard il commence un nouvel entrainement, une nouvelle formation pour devenir un espion. Pour devenir un information au profit de sa Majesté. Il laisse derrière lui Gabriel, disparaissant sous des pseudonymes qui lui permettent de rester en vie. Russie, Ukraine, Japon, Chine. Espionnage industriel, terrorisme ou mafia. Ennemi de la démocratie et de la paix.  Il devient Jack, Drew, Matthew, Hunter, Aiden. Personne. Il n'a jamais été personne, et disparut à travers les manigances et la manipulation des grands de ce monde. Jusqu'à ce que tout sombre dans le chaos.
Il se trouvait en Russie, lors d'une affaire mêlant le gouvernement, la mafia, et quelques armes illégales. Intégré à un gang sous un pseudonyme stupide, il travaillait de duo avec une jeune femme du nom de Chloé. Du moins c'est sous ce nom qu'il la connut. C'est sous ce nom qu'il s'en souviendra pour le restant de sa vie. Ils se retrouvèrent lors d'un rendez-vous important. Taupe parmi le cartel, les armes se retournèrent contre eux. Le canon du flingue tourné vers lui, il garda la tête haute. La mort en face. Il ferma les yeux. Mais c'est le hurlement d'agonie de Chloé qui transperça le ciel.

Culpabilité, fait de regarder en arrière.
« Que s'est-il passé à Odessa, Gabriel ? » Il regardait dans le vide. Cela faisait des mois qu'il était gardé dans un quartier de haute surveillance Anglais. Pour les services secrets, pour les agents en rémission. Pour les cas désespérés aussi, sans doute. Il déglutit difficilement, et ferma les yeux. Il aurait aimé ne pas garder ces images en tête. Ne pas avoir à s'en souvenir encore et encore. Mais il ne pouvait pas en parler. Il était incapable d'en parler. Jamais. « Phoenix.  » Son supérieur fronça les sourcils et s'assit en face de lui, tenant dans les mains le dossier le concernant. La mort de l'agent Anderson restait sans suite. Il était le seul à s'en souvenir. Et il refusait catégoriquement d'en parler. « Excusez moi ? » Scepticisme. « Je m'appelle Phoenix Feuerbach.  » Fin de la séance. Fin d'un autre temps. Il a trente-six ans maintenant. Il ne sera plus envoyé à l'étranger, le gouvernement tient à l'avoir à l'oeil.
Il changea, terriblement. Reniant ce qui faisait de lui Gabriel, reniant les autres noms qu'il avait pu avoir, il se fit appeler Phoenix. Durant ses années de service, il revient souvent en Angleterre lors de ses permissions. A Oxford pour jouir de la décadence de la ville. A Gloucester voir ses anges. A Londres pour redécouvrir le monde. Il se perdit dans le monde, s'oublia, sans jamais pouvoir rien oublier. Ironie du sort alors que les images dans sa tête commencent à le torturer. Angoisse constante, paranoïa. Il retourna à Gloucester pour vivre chez ses anges durant quelques mois. « Que vas-tu faire maintenant Phoenix ? » Il regardait le ciel à travers la fenêtre du salon. Un intérieur à l'anglaise, kitsch, mais si réconfortant. Il y réfléchit. Il avait reçut une nouvelle lettre de mission. Un étudiant de Cambridge venait d'être tué dans une soirée Oxfordienne. Scandale que la famille royale souhaite évité, jugeant que cela relève presque de la sécurité nationale. L'élève était issue d'une famille noble écossaise. L'appel à la vengeance se faisait de plus en plus ressentir. Alors, un agent sur le terrain ne serait pas de trop. Souriant tristement, il se tourna vers la femme dont les taches de rousseurs semblaient cacher son âge. « Il est temps que je retourne à Oxford.  »

Professeur en psychologie criminel. C'est ainsi que vous le découvrirez. Arrivé au cours du second semestre il vient de poser ses valises dans la ville universitaire. Son regard glacial prouve de son passé si sombre. Tumultueux. En perdition, bipolaire, le bellâtre fait déjà parlé de lui comme un homme sans sentiment et si mystérieux. Qui est-il ? Avez-vous la réponse ?

Que répond le petit whisky à ces QUESTIONS TORDUES ?
Que représente Oxford pour toi ? Oxford est un nouveau départ, la suite logique de ma vie. Être professeur c'est une renaissance, une manière de passer à autre chose. Ou en tout cas d'essayer.
Plutôt bon verre de scotch ou shots de tequila ? Du scotch, et du bon, histoire de pouvoir terminer la bouteille.
Il parait que le sexe c'est mal, t'en penses quoi toi ? Un bon passe temps qui permet parfois de s'oublier...
As tu fait quelque chose dont tu n'es pas très fière ? Enormément de choses.
Ça te fait quoi quand l'Oxymoron publie des infos sur toi ? Qu'il le fasse. Je le retrouve et je le tue.
Je suis sûr que tu as une petite manie insupportable, laquelle? Je ne peux pas m'empêcher d'envoyer chier mes élèves. Tout le temps, et souvent sans raison. Mais ca les endurcie !

pseudo/prénom Vous le savez déjà :face: âge Encore jeune, wesh :rae:. lieu d'habitation Dans un sous-sol :gnihihi: où as-tu connu le forum On se demande :mdr: . t'en penses quoi? Je le quiche :rae: Scénario ou Inventé? Inventé :zad: Voulez-vous un parrain pour vous aider sur le forum ? Oh.Yeah. un dernier mot? Je vous aime :love:

Code:
[b]Jared Leto[/b] ✗ Phoenix C. Feuerbach






j'ai des choses à dire, peut être mais est-ce que tout cela aura du sens, certainement pas. Dans ce cas, je préfère la fermer.
Revenir en haut Aller en bas
avatar




STUDENT — l'élitisme est maitre mot


☆ date d'arrivée : 18/10/2015
☆ potins balancés : 584

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: boom. dead. again. PHOENIX   Ven 1 Jan - 23:31

T'es moche ! Pas bienvenue :fuck:


Music is the only way I can communicate.
Revenir en haut Aller en bas
avatar




TEACHER — guide du savoir.


☆ date d'arrivée : 01/01/2016
☆ potins balancés : 257

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: boom. dead. again. PHOENIX   Ven 1 Jan - 23:33

Jaloux. :fuck:
Ayé y a un mec plus beau que toi maintenant :zad:
:arrow:






j'ai des choses à dire, peut être mais est-ce que tout cela aura du sens, certainement pas. Dans ce cas, je préfère la fermer.
Revenir en haut Aller en bas
avatar




STUDENT — l'élitisme est maitre mot


☆ date d'arrivée : 18/10/2015
☆ potins balancés : 584

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: boom. dead. again. PHOENIX   Ven 1 Jan - 23:34

ou pas je le trouve affreux !

Mischatte est mieux !


Music is the only way I can communicate.
Revenir en haut Aller en bas
avatar




ASTRAL — against the system


☆ date d'arrivée : 18/07/2015
☆ potins balancés : 1083

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: boom. dead. again. PHOENIX   Ven 1 Jan - 23:36

Ouais... mais moi je suis l'homme de ta vie :zad::zad:
Cette évidence fait de moi le plus bel homme à tes yeux :zad:


mischen  On dit que la musique adoucit les mœurs, et les grands artistes amoureux de mélodie, d’harmonie, de chant et de solfège n’ont cessé au cours du temps d’être inspirés par le murmure de ce langage universel. Chanteurs, chefs d’orchestre, écrivains ou compositeurs célèbres, tous ont l’oreille musicale.


Revenir en haut Aller en bas
avatar




ASTRAL — against the system


☆ date d'arrivée : 17/04/2015
☆ potins balancés : 2573

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: boom. dead. again. PHOENIX   Ven 1 Jan - 23:37

Sois celui qui a fait d'Eden... Eden :rae:
JE TE VEUX DANS MON EQUIPE :perv:
Et puis Jared :dead:
Je le baise :fan:

RE RE RE RE BIENVENUE
ENCORE PLUS CANON
ENCORE PLUS FOU
J'AIME :rae:



- Ils vivent parce qu’ils se cherchent et les soleils tomberaient en poussières si l’un d’entre eux cessait d’aimer. -
Revenir en haut Aller en bas
avatar




STUDENT — l'élitisme est maitre mot


☆ date d'arrivée : 18/10/2015
☆ potins balancés : 584

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: boom. dead. again. PHOENIX   Ven 1 Jan - 23:37

on va dire ça ma chatte ! est perplexe quand même !


Music is the only way I can communicate.
Revenir en haut Aller en bas
avatar




ASTRAL — against the system


☆ date d'arrivée : 18/07/2015
☆ potins balancés : 1083

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: boom. dead. again. PHOENIX   Ven 1 Jan - 23:40

EDEN, déjà euh... C'est moi le plus mieux, et le plus sexy, et le plus fou :rae:
MAIS. Phoenix veut être ton FIRST, ta némésis, ton pêcher :hinhin::hinhin:
JE VEUX JE VEUX JE VEUX :fan:
(la joueuse qui se crée son propre adversaire en rp t'sais *out*)

KIKI :rae::rae:
J'te gnutgnut :lit:


mischen  On dit que la musique adoucit les mœurs, et les grands artistes amoureux de mélodie, d’harmonie, de chant et de solfège n’ont cessé au cours du temps d’être inspirés par le murmure de ce langage universel. Chanteurs, chefs d’orchestre, écrivains ou compositeurs célèbres, tous ont l’oreille musicale.


Revenir en haut Aller en bas
avatar




ASTRAL — against the system


☆ date d'arrivée : 17/04/2015
☆ potins balancés : 2573

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: boom. dead. again. PHOENIX   Ven 1 Jan - 23:42

Mischamour de ma life :rae: a écrit:
(la joueuse qui se crée son propre adversaire en rp t'sais *out*)

EFFECTIVEMENT :mdr::mdr::mdr:
Je n'y avais pas pensé :hm:

Eden se serait donc taper un homme mur :rae: (putainçamerappellequelqu'un*toussetrèsforts'arrachelagorge*)



- Ils vivent parce qu’ils se cherchent et les soleils tomberaient en poussières si l’un d’entre eux cessait d’aimer. -
Revenir en haut Aller en bas
avatar




STUDENT — l'élitisme est maitre mot


☆ date d'arrivée : 12/11/2015
☆ potins balancés : 318

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: boom. dead. again. PHOENIX   Sam 2 Jan - 9:44

Whuuuut ? Un cinquième MC ? Respect éternel :wut: Aussi ton perso dépote :skye:


Do I have to run and hide ?
If I told you what I was, would you turn your back on me ? And if I seem dangerous, would be scared ? I get this feeling juste because everything I touch isn’t dark enough. ©️ Candy Apple
Revenir en haut Aller en bas
avatar




Invité
Invité




MessageSujet: Re: boom. dead. again. PHOENIX   Sam 2 Jan - 10:05

L'image de ta fiche de présa me fait peur, genre le gros bug cérébral devant :arrow: :arrow:
REBIENVENUE AVEC CE PERSO DE FOU :danse:
Nous faut ABSOLUMENT un lien avec Bella ! Genre, tu feras pas l'impasse :rae:. Nous faut un méga lien :rae: :wut:
Revenir en haut Aller en bas
avatar




ADMIN & RIOT — sexiest teacher


☆ date d'arrivée : 08/12/2014
☆ potins balancés : 5082

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: boom. dead. again. PHOENIX   Sam 2 Jan - 20:20

Beau.

Sexy.

Miaw :bril: :bril: :bril:


Breeony I. Walsh : "Je m'enfile des gens au lieu de les prendre ... par les sentiments"
L. Alice Kensington : Ca fait très Eliakimesque comme déclaration

Revenir en haut Aller en bas
avatar




TEACHER — guide du savoir.


☆ date d'arrivée : 01/01/2016
☆ potins balancés : 257

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: boom. dead. again. PHOENIX   Sam 2 Jan - 22:30

ENVOYEZ MOI DES MPORNS POUR PARLER DES LIENS OUI OUI OUI
Je suis toujours OPEN pour des liens vous le savez bien :rae:

ELIAMOUR :love::love:
Hâte de voir mon cher et tendre débarquer à son tour :zad::zad::perv::perv:






j'ai des choses à dire, peut être mais est-ce que tout cela aura du sens, certainement pas. Dans ce cas, je préfère la fermer.
Revenir en haut Aller en bas
avatar




RIOT — rich, rotten, spoilt, filthy


☆ date d'arrivée : 12/10/2015
☆ potins balancés : 403

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: boom. dead. again. PHOENIX   Sam 2 Jan - 23:17

JAREEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEED :bave:
Re-bienvenue avec ce nouveau perso qui envoi du lourd, encore, admin chérie ! :coeur:



Sans solitude, sans épreuve du temps, sans passion du silence, sans excitation et rétention de tout le corps, sans titubation dans la peur, sans errance dans quelque chose d'ombreux et d'invisible, sans mémoire de l'animalité, sans mélancolie, sans esseulement dans la mélancolie, il n'y a pas de joie. — Pascal Quignard.
Revenir en haut Aller en bas
avatar




TEACHER — guide du savoir.


☆ date d'arrivée : 01/01/2016
☆ potins balancés : 257

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: boom. dead. again. PHOENIX   Jeu 7 Jan - 23:16

MON ALOUUUUUUUUUUUUUUUUUU :lit:






j'ai des choses à dire, peut être mais est-ce que tout cela aura du sens, certainement pas. Dans ce cas, je préfère la fermer.
Revenir en haut Aller en bas
avatar




ADMIN & RIOT — sexiest teacher


☆ date d'arrivée : 08/12/2014
☆ potins balancés : 5082

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: boom. dead. again. PHOENIX   Ven 8 Jan - 17:02

Félicitations, tu es validé !
jusqu'à l'excès
Tu connais déjà mon avis chaton, ta fiche est parfaite :love:

Vérifie que ton avatar est dans le bottin. Tu intègres, à partir de maintenant, les Hard Worker . Tu peux à présent te balader et poster dans tout le forum comme bon te semble. Tu peux aller demander des liens, des rps, ou encore intégrer un club ! Ouvres toi une page Instagram, et crées-toi un téléphone portable ! Tu peux aller flood ou discuter sur la Chatbox ! N'hésites pas à proposer un scénario ou à poster une recherche de lien important ;) Si tu as des questions n'hésite pas :coeur: Et surtout éclates toi sur Jusqu'à l'exces !


Breeony I. Walsh : "Je m'enfile des gens au lieu de les prendre ... par les sentiments"
L. Alice Kensington : Ca fait très Eliakimesque comme déclaration

Revenir en haut Aller en bas
avatar




ADMIN — les maitres du royaume


☆ date d'arrivée : 08/01/2015
☆ potins balancés : 628

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: boom. dead. again. PHOENIX   Ven 8 Jan - 17:33

Tu m'as validé à la Waleken :rae::arrow:






i wanna be your freaking unicorn
Revenir en haut Aller en bas
avatar




RIOT — rich, rotten, spoilt, filthy


☆ date d'arrivée : 26/07/2015
☆ potins balancés : 400

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: boom. dead. again. PHOENIX   Ven 8 Jan - 18:44

Killian a raison t'es moche ! :siffle: Il est intelligent ce garçon, faut l'écouter ! :arrow:


:love: je te nem quand même :love:



James Lewis Caroll
Revenir en haut Aller en bas




Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: boom. dead. again. PHOENIX   

Revenir en haut Aller en bas
 
boom. dead. again. PHOENIX
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» John Marston - Red Dead Remption ( facile )
» [FS] Sega Naomi The House of the Dead 2 cart + sense board
» Boom ! Et oui c'est le boomerang perfide !
» Inscription: Red Dead Redemption
» [Boom] WarZord! Berseker ARENA

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jusqu'à l'excès  :: Administration universitaire :: Bureau des admissions :: Inscriptions acceptées-
Sauter vers: