AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 The new born is coming (Ana & Seysey)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar




TEACHER — guide du savoir.


☆ date d'arrivée : 03/09/2015
☆ potins balancés : 695

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: The new born is coming (Ana & Seysey)   Lun 9 Mai - 16:03

The new born is coming
Ana & Seyrah

La première échographie ✻✻✻
Elle n'avait quasiment pas dormi de la nuit, bien trop excitée à l'idée de participer à la première échographie. Sa meilleure amie allait donner naissance à un petit être, et toutes les deux, elles avaient appris la nouvelle, Seyrah était excitée comme une puce, dans l'attente de cette naissance, Lily allait l'être aussi, de toute évidence. Tant et si bien, que la belle blonde n'avait presque pas dormi, bien trop impatiente à l'idée de voir ce petit être bouger dans le ventre de son amie. Ca allait être un grand moment ! Et pour sûr, qu'elle allait s'en rappeler une éternité. La professeure se leva vers 8 heures du matin, allant acheter des pains au chocolat pour le donner à Ana. Elle avait rendez-vous à 11 heures à l'hôpital. L'ancienne avocate avait proposé de passer une heure avant histoire de papoter et de manger un morceau. Ces pains au chocolat sentaient bons, ils titillaient les narines de la jeune femme qui commençait à avoir terriblement faim.

Après être passée à la boulangerie, elle rentra chez elle afin de prendre une bonne douche et de s'habiller pour ensuite se rendre chez sa meilleure amie, il était environ 9h30. Elles prirent le petit-déjeuner ensembles. Vint ensuite l'heure de partir. Lui tenant le bras, Seyrah affichait un grand sourire, toute contente.

- On va savoir le sexe alors ?

Soufflait-elle d'une voix enjouée tandis que l'imposant hôpital Radcliffe apparaissait dans leur champ de vision. La blonde serrait le bras de son amie récemment enceinte, et à qui la vie allait changer du tout au tout avec cet enfant ! Et Seyrah allait être ravie de l'aider à s'adapter à cette nouvelle. Et oui, un enfant, ça chamboulait tout, même un deuxième. Dans un sens, elle l'enviait un peu, elle avait réussit à fonder une famille en peu de temps. Sey était encore seule et ne pensait absolument à avoir de gosses. Oh non, l'instinct maternel, ce n'était pas son truc.

Les deux amies pénétrèrent dans l'enceinte du bâtiment et s'installèrent sur les chaises de la salle d'attente. La professeure se pencha sur la table basse pour choper un magasine. Il s'agissait d'un magasin people, et elle ne se gêna pas à montrer une horrible photo de Beyoncé lors d'un de ces concerts (http://theuggly.net/wordpress-1/wp-content/uploads/2013/06/Beyonce-looking-unflattering.jpg), histoire de détendre l'atmosphère. Seyrah éclata de rire.

- Oh la vache, elle est réellement pas sur son meilleur jour.

✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.



I am not nothing. I was never nothing.
Revenir en haut Aller en bas
avatar




ADMIN — les maitres du royaume


☆ date d'arrivée : 03/07/2015
☆ potins balancés : 608

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: The new born is coming (Ana & Seysey)   Mar 10 Mai - 20:02

The new born is coming
Seyrah & Anastasia
« On va être en retard, Lily ! »  Elle se trouve dans sa salle de bain, encore enroulée dans une serviette immense qui recouvre son corps. Une brosse à cheveux passe dans ses boucles blondes dans l'espoir de les démêler, alors qu'elle se concentre sur le bruit provenant du couloir. Lily était encore en train de dormir - sans aucun doute - mais elle ne pouvait pas se le permettre. Elle voulait venir avec sa mère à l'hôpital aujourd'hui, pour être là lors de sa première échographie. Ezeckiel était parti à Londres pour régler un problème important avec l'un des membres de DNA aux premières lueurs du jour. Agacé par la nouvelle il lui avait assuré qu'il serait rentré pour être présent. Mais elle en doutait à présent, puisqu'elle n'avait pas de nouvelle et qu'il ne restait que vingt minutes avant qu'elle ne retrouve Seyrah. Fort heureusement elle ne vivait pas loin de l'hôpital, Lily avait encore le temps de faire enrager sa mère.
Elle sortie de sa chambre alors qu'Anastasia avait passé une robe lui arrivant aux genoux, et des sandales. Les beaux jours étaient revenus sur Oxford et la chaleur douce l'accompagnait. Elle voulait en profiter pour porter ce genre de vêtement plus amples qui cachaient à peine la peau tendu de son ventre. On commençait à percevoir l'arrondit de son ventre, alors qu'elle entrait dans le second semestre de sa grossesse. Sa fille entra dans la salle de bain; Ghost à sa suite, qui s'assit devant la porte en attendant que sa jeune maitresse lui revienne. Ce chien était vraiment unique.

Habillée, elle se retrouva avec une tasse de thé chaude lorsque Lily entra pour prendre un verre de jus d'orange, et une crêpe au chocolat qu'Ezeckiel avait cuisiné la veille. Il faisait cela, parfois, quand il était sujet à ses insomnies. Sans doute l'approche de la tournée de Mischa, ou du relancement de DNA. Ou alors ces journalistes qui passaient leur temps à harceler chaque membre du groupe à la recherche du moindre scandale. Ils avaient été la première cible, mais pas la dernière à en croire le départ soudain d'Ezeckiel. Apparemment une histoire sordide d'homophobie, ou de Coming Out forcé qui risquait fort d'être mal interprété. Le groupe devait être soudé, elle comprenait. Elle espérait simplement qu'il reviendrait à temps. Il tenait à être présent. Elle ne lui en voudrait pas, mais elle savait combien cela comptait pour lui. Sur ces pensés elle quitta l'appartement avec sa fille, laissant Ghost seul avec lui-même.

Elles arrivèrent devant l'hôpital où Anastasia ne mit pas longtemps à repérer sa meilleure amie. Elle n'avait rendez-vous que dans une heure mais elle tenait à passer du temps avec Seyrah avant. Et cela permettait à Lily de profiter de sa marraine. Après l'étreinte de Lily, et la bise d'Anastasia, Seyrah lui saisit le bras, et elles se mirent à marcher dans le parc de l'hôpital, marchant tranquillement. «  On va savoir le sexe alors ?  » Elle sourit, et posa une main sur son ventre - un geste qui lui était revenu naturellement. « Normalement oui. J'espère simplement qu'Ezeckiel pourra être là. Il y tient tellement... Pour ma part je ne sais même pas si je veux le savoir !  » Murmura-t-elle alors qu'elles entrent dans le hall où peu de personne se trouvait encore. Sans passer par l'accueil, elles trouvent rapidement des places dans la salle d'attente, s'asseyant avec Lily qui se saisit d'une viennoiserie pour la mordre goulument, jouant avec son portable.  Seyrah fit de même, alors qu'Anastasia se contenta de prendre son téléphone pour s'assurer qu'elle n'avait pas de message. «  Oh la vache, elle est réellement pas sur son meilleur jour.  » Elle se tourne vers le magasine de son amie pour découvrir une photographie véritablement hideuse de Beyoncé ! « Elle ne m'a jamais parue aussi humaine ! Enfin la preuve qu'elle a des défauts. HAHA. » Dit-elle avec mesquinerie, avant de se tourner vers sa meilleure amie pour lui prendre une viennoiserie à son tour. « Merci d'être là Sey. Ca me rappelle la première écho pour Lily. Eliakim était venu tu t'souviens. C'était terrifiant. » Dit-elle en caressant les cheveux de sa fille, plongée dans une partie de Candy Crush. « Comment tu vas toi ? Tu dois me raconter plein de trucs non ? Concernant ton frère, ce genre de choses... » Proposa-t-elle décidant qu'elle devrait passer le temps en attendant son rendez-vous.




Salvation
Revenir en haut Aller en bas
avatar




TEACHER — guide du savoir.


☆ date d'arrivée : 03/09/2015
☆ potins balancés : 695

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: The new born is coming (Ana & Seysey)   Dim 22 Mai - 19:52

The new born is coming
Ana & Seyrah

La première échographie ✻✻✻
La vie semble sourire à sa meilleure amie Anastasia, et la jeune femme ne peut qu'en être heureuse de la voir aussi épanouie. Ezeckiel est un bon gars qui la comble de bonheur, et c'est là le principal pour la professeure de droit. En tant qu'amie, il s'agit là de son souhait pour sa meilleure amie qu'elle connaît depuis des années maintenant. Lily et elle sont sa nouvelle famille, elles peuvent compter l'une sur l'autre. Cette amitié est infaillible et inébranlable malgré les années passées. Rien ni personne ne peut les séparer. Pas même une histoire d'amour ou quoi. Elles s'aiment trop pour s'abandonner au moindre obstacle. Leur amitié est sincère, forte et intense. Seyrah a trouvé une amie digne de confiance. Dieu sait à quel point c'est rare pour la jeune Fallen qui est plutôt farouche. Sa trop grande méfiance l'empêche d'agrandir son cercle d'amis. Mais c'est sans doute mieux ainsi. Au moins, elle sait que ses amis sont des gens dignes de confiance et qui seront toujours là en cas de besoin. Ana n'est pas une hypocrite, oh non. Elle avait su gagner la confiance de la blonde tout comme Sey avait gagné la sienne. Elles n'ont pas un caractère facile. Elles se sont bien trouvées, c'est une évidence. On a la sensation qu'elles se connaissent depuis toujours.

Aujourd'hui est un grand jour, et c'est avec fierté que Seyrah s'y rend. Elle est ravie d'être là pour connaître le sexe du bébé, comme avec Lily. Elle se rappelle des moindres détails. Et évidemment, quand son tour viendra d'avoir un gosse, Ana sera la première invitée. Enfin, pour l'heure, avoir des enfants n'est pas dans son agenda. Elle n'a pas la fibre maternelle, pour l'heure, Lily suffit amplement. Bras dessus bras dessous, les deux jeunes femmes prennent la direction de l'hôpital, Sey est excitée comme une puce tandis qu'elle bougonne et secoue la tête.

- Ah il faut savoir ! Sinon tu ne sauras pas quoi acheter comme vêtements au bébé !

Un grand sourire aux lèvres, elle pénètre dans l'établissement en compagnie de son amie et Lily. Rapidement, elles s'installent dans la salle d'attente, Seyrah propose des viennoiseries. La fillette saute sur l'occasion avant de se replonger dans son jeu vidéo. La blonde fait de même avant d'attraper le magazine et tomber sur une photo peu avantageuse de la star Beyoncé. Grand dieu. Elle est affreuse, et Sey ne peut se retenir de pouffer aux dires de sa meilleure amie.

- C'est pas faux. Comme quoi, le maquillage et les coups de bistouris ne font pas tout.

Reposant le magazine, elle se tourne vers son amie, esquissant un doux sourire en se rappelant de l'échographie pour Lily. Oh oui, elle s'en rappelle comme si c'était hier.

- Oh oui je m'en souviens. Et c'est normal, je serai toujours là pour toi et Lily ma chérie, et tu le sais. Sinon ça va plutôt bien. J'ai rencontré mon frère, on apprend à se connaître, c'est encore timide entre nous... Et euh..Tu vois cet élève, Killian ? Hé bien il va m'apprendre à jouer de la guitare !

Dit-elle sur un ton enjoué.
✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.



I am not nothing. I was never nothing.
Revenir en haut Aller en bas
avatar




ADMIN — les maitres du royaume


☆ date d'arrivée : 03/07/2015
☆ potins balancés : 608

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: The new born is coming (Ana & Seysey)   Sam 28 Mai - 21:58

The new born is coming
Seyrah & Anastasia
Lorsqu'elle était enfant, Anastasia s'imaginait tombée amoureuse d'un véritable prince charmant, se marier, avec des enfants - deux : un garçon et une fille - et avoir une grande maison avec un chien. Elle avait le chien, bien qu'il eut un caractère exécrable. Elle avait un prince charmant, la peau marquée par des tatouages, rockeur dans l'âme, et sans doute n'était-il pas sa vision de l'homme parfait. Pas celle qu'elle avait quand elle était enfant. Elle s'imaginait un blond aux yeux bleus, gentil, beau, intelligent... Ezeckiel n'était pas blond. En y repensant, Néo ne l'était pas plus. Apparemment son idéal masculin était bien loin de ce qu'elle avait imaginé durant son enfance. Du reste, elle n'avait pas l'argent pour avoir une maison, se contentant d'un appartement qu'elle louait depuis des années - et qu'Ezeckiel avait racheté pour eux - et elle attendait son second enfant. Deux pères différents. Finalement, elle prenait conscience que la vie était loin d'être un putain de conte de fée. Mais elle n'en changerait sans doute pas. Elle était heureuse auprès d'Ezeckiel, et elle était prête à s'abandonner dans cette relation, qu'importe qu'elle prenne le risque de souffrir - encore. Elle aurait ses enfants pour la maintenir éveillée, et la pousser à avancer encore. Et elle aura Seyrah et Eliakim. Finalement, elle avait des choses bien plus précieuses qu'un conte de fée dans sa vie.

Passer sa première échographie auprès de sa meilleure amie la rendait euphorique. Elle arborait un sourire rayonnant qui aurait étonné plus d'un étudiant à Oxford. Après tout la Gorgone n'était pas du genre à sourire. Ou à être humaine. Mais Seyrah était une des rares à connaitre une Anastasia souriante, taquine, moqueuse, et joviale. Une adolescente encore, auprès de sa meilleure amie. Elle faisait ressortir ce qu'il y avait de plus infantile chez elle. Elles discutent dans la salle d'attente, Lily ne faisait pas cas de leur conversation, sur le futur sexe du bébé. « Ah il faut savoir ! Sinon tu ne sauras pas quoi acheter comme vêtements au bébé ! » Anastasia la regarde en souriant, un rire léger lui échappant. « Tu as bien raison ! Je veux pouvoir lui fournir une garde-robe immense ! On ira faire du shopping, ca sera une bonne excuse, n'est-ce pas ? » Proposa-t-elle. Lorsqu'elle avait eut Lily elle n'avait pas énormément d'argent, bien qu'elle eut tout fait pour accueillir sa fille comme elle le devait. Elle avait fait du shopping avec Seyrah à l'époque - d'autant plus qu'elle en serait la marraine - pour lui préparer toutes les petites tenues qu'elle porterait. Elle ne pouvait pas priver sa meilleure amie de ce nouveau plaisir.
Ca lui fait penser qu'elle doit parler avec Ezeckiel du futur Parrain et de la future marraine. Hum.

Elles en viennent à se moquer d'une chanteuse sur un magasine, légèrement cruelle. Clairement méchante. Et fières de l'être à entendre le ton sarcastique de leurs voix. Elles ne s'en cachent pas, ignorant les regards intrigués des autres femmes autour. « C'est pas faux. Comme quoi, le maquillage et les coups de bistouris ne font pas tout. » « Quand tu as pas de classe naturelle ça se voit toujours. » Lâche-t-elle sur le même ton. Elles, elles avaient une classe naturelle, et aucun coup de bistouri ne pourrait le leur enlever, n'est-ce pas ? HAHA. Seyrah repose le magasine, et Anastasia observe Lily avec tendresse, sa main caressant son ventre arrondit.
Elle se sent d'humeur nostalgique, se souvenant de la grossesse de Lily, de son angoisse, de cette expérience unique. L'attente de sa fille avait été partagé entre l'allégresse, la peur, le stress. Le fait que Néo n'ait pas pu être là pour elle ne l'avait pas aidé. Elle s'était reposée sur Seyrah et Elia. Heureusement ils avaient été là. Cette expérience avait été la leurs à tous les trois. « Oh oui je m'en souviens. Et c'est normal, je serai toujours là pour toi et Lily ma chérie, et tu le sais. Sinon ça va plutôt bien. J'ai rencontré mon frère, on apprend à se connaître, c'est encore timide entre nous... Et euh..Tu vois cet élève, Killian ? Hé bien il va m'apprendre à jouer de la guitare ! » Killian O'Sullivan. Oui elle s'en souvient, et Seyrah lui a déjà parler de ces cours de guitare auparavant. Elle y revient à présent, preuve qu'elle est distraite sur ce sujet. Un sourire en coin nait sur les lèvres d'Anastasia. « J'aimerai rencontrer ton frère. C'est... étrange entre vous ? Comment est-il ? » demanda-t-elle, inquiète sur ce sujet, sachant que cela comptait pour la jolie blonde.
Avant de devenir plus taquine, lui donnant un petit coup de coude sur le flanc, et lui offrant un clin d'oeil. « Dis moi, ce Killian... Il est mignon ? Sexy ? Doué avec ses doigts ? »





Salvation
Revenir en haut Aller en bas
avatar




TEACHER — guide du savoir.


☆ date d'arrivée : 03/09/2015
☆ potins balancés : 695

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: The new born is coming (Ana & Seysey)   Jeu 2 Juin - 11:34

The new born is coming
Ana & Seyrah

La première échographie ✻✻✻
L'idéal masculin. Seyrah n'en a pas vraiment. A dire vrai, elle n'a jamais cru à l'existence d'un prince charmant. Dès son enfance, ses parents ont bien fait attention à ne pas éveiller un esprit rêveur à la fillette. Ils ne lui lisaient pas de contes mais des romans, parfois des romans policiers. C'est donc bercée dans un monde fade, sans couleur, qu'elle a grandit. Et aujourd'hui, cela n'a franchement pas changé. La vie n'a rien d'un conte de fée, elle est difficile, chiante et emplie d'embûches qui nous empêchent d'avancer. Elle l'a compris à ses dépens. Mais finalement, les mésaventures que l'on vit sont peut-être là pour nous rendre plus fort et nous permettre de résister plus facilement face à de mauvaises nouvelles. Fort heureusement, la blonde a désormais des amis qui l'entourent, elle peut désormais compter sur eux, extérioriser et appréhender tout ça plus sereinement. Ana est sa petite exception. La seule et unique personne avec qui elle ne garde pas son masque. Elle est sa meilleure amie, sa famille finalement, celle qui lui manque depuis tant d'années et qu'elle a retrouvé auprès d'Ana et Lily. Ses deux petits trésors.

Telles deux adolescentes, elles en profitent pour rire, parler de tout et de rien comme elles le faisaient auparavant. Toutes les deux sont euphoriques, et pour cause, ce jour est important, elles vont connaître le sexe de l'enfant ! Seyrah est excitée comme une puce depuis hier, et ce n'est pas prêt de se calmer. Lors de la première échographie avec Lily, elle avait presque cassé la chaise. Une pile électrique. La jeune femme éclate de rire avant de poser ses prunelles claires sur la petite bouille de la fillette, assise à leurs côtés.

- T'inquiète, on lui achètera tout ce qu'il faut. Attention, elle va être jalouse.

Un sourire malicieux apparaît tandis qu'elle rit légèrement, se souvenant de leur session shopping lors de la naissance de la fillette. Elles s'étaient amusées comme deux gosses dans les magasins. Parfois, on se demande bien quels âges elles ont tant elles agissent étrangement...Hé puis merde, la normalité, c'est chiant. Ce petit grain de folie permet de rendre la vie moins maussade et d'enjouer les coeurs. La professeure de droit repose le magasine et se tourne vers Ana, arborant un faux air fier, pédant.

- Comme nous quoi.

Evidemment, elles ne sont pas parfaites, mais de toute évidence, elles restent de belles femmes naturelles. Le maquillage, les robes, ce n'est franchement pas le délire de la trentenaire qui préfère un bon jean et ses bottes. Les paillettes, non merci. Alors, revient le sujet de Killian et de son frère sur la table. Sans s'en rendre compte, Sey raconte exactement la même chose que la dernière fois. Elle s'en rend compte maintenant et se sent terriblement conne. Merde.

- C'est étrange ouais..Il ressemble beaucoup à mon père, tu sais, grand, blond, costaud et un regard assez sombre.

L'ancienne avocate ne manque pas de rire nerveusement aux paroles de son amie, le sujet de l'élève est épineux. Très épineux, et instinctivement, elle s'empourpre légèrement bredouillant.

- Euhm..hum..Il est mignon ouais. Enfin non, trèèès mignon. Elle arbore un sourire niais avant de reprendre son sérieux. MAIS. J'ai pas le droit de penser à des trucs pareils, c'est un élève.
✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.



I am not nothing. I was never nothing.
Revenir en haut Aller en bas
avatar




ADMIN — les maitres du royaume


☆ date d'arrivée : 03/07/2015
☆ potins balancés : 608

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: The new born is coming (Ana & Seysey)   Jeu 2 Juin - 20:07

The new born is coming
Seyrah & Anastasia
Anastasia avait toujours été la plus idéaliste d'elles deux. Ce n'était pas vraiment difficile au départ, parce qu'elle avait absolument tout ce qu'elle voulait pour être heureuse: Néo. La simple présence de son premier ami, son confident, son meilleur ami et amant à ses côtés la comblée d'une joie qu'elle pensait être sans égale. Elle aimait avec toute la naïveté et la folie de son adolescence, et elle était persuadée que cet amour durerait pour le restant de son existence. Comme souvent quand il s'agissait du premier amour. Comme souvent lorsque l'on a dix-sept ans et que l'on est dans les bras de l'homme pour lequel votre coeur bat. Homme ou femme d'ailleurs, qu'importe. L'amour n'avait pas de regard, selon Anastasia, réagissant à un instinct bien trop ancré en l'être pour pouvoir être expliquer consciencieusement. L'amour poussait les êtres à aller à l'encontre des règles, à l'encontre des lois. Et pouvait-on considérer que c'était mal si c'est l'amour qui mouvait les êtres ? Une question à laquelle elle n'avait pas la question.
Après le départ de Néo, et la naissance de Lily elle avait vu sa vision du monde s'assombrir, et elle répondait que l'amour était une foutaise qui ne valait pas la peine de prendre des risques inconsidérés. Qu'il fallait savoir faire la part des choses entre son coeur et sa raison, et que la raison devait souvent l'emporter. Son coeur lui disait que Néo lui manquait. Son corps réclamait une attention que seuls quelques étrangers de passages pouvaient lui accorder. Sa raison lui disait de ne pas faire confiance aux hommes à nouveau. Mais une fois encore l'amour était entré dans sa vie sans qu'elle ne s'en rende compte, réduisant à néant son équilibre précaire pour tout faire s'effondrer. Et lui offrir une existence de conte de fée. Ezeckiel Bennett était son prince, et à nouveau elle se mettait à être idéaliste, avec - malgré tout - la maturité de dix années à se battre contre la vie.

A présent elle vivait son conte de fée, avec son homme et un second enfant. « T'inquiète, on lui achètera tout ce qu'il faut. Attention, elle va être jalouse. » Souriant, Anastasia se tourna vers Lily qui avait reporté son attention sur elle durant quelques instants. Réfléchissant quelques instants l'adolescente haussa finalement les épaules nonchalemment. « Je pourrais venir ? » Sans doute pour trouver quelques affaires pour elle aussi. Une bonne. « Evidemment, ta marraine sera ravie de te faire quelques cadeaux. » Lâche-t-elle en offrant un sourcil arqué à Seyrah comme pour la mettre dans la confidence.

Elles en arrivèrent à parler du frère - nouvellement retrouvé - de Seyrah. Anastasia l'écoutait parler avec toute son attention, tournant de temps en temps le regard vers l'horloge pour voir quand son rendez-vous aurez lieux, et vers son portable pour s'assurer qu'elle n'avait pas de nouvelles d'Ezeckiel. Aucune. « C'est étrange ouais... Il ressemble beaucoup à mon père, tu sais, grand, blond, costaud et un regard assez sombre. » Toute le charme qui appartenait à sa famille en somme. Sans doute un garçon charmant. Mais Anastasia secoue la tête et lâche un rire. « Ravie d'apprendre que c'est un canon, mais je me demandais comme il était lui, pas à quoi il ressemblait. » Lâche-t-elle, moqueuse, en passant une main dans ses cheveux châtains, le regard rieur.
Jusqu'à ce que sa meilleure amie parler de Killian O'Sullivan, séduisant étudiant en musique qui avait accepté de lui donner des cours de guitare. Et le visage de Seyrah s'illumina d'une lueur qu'Anastasia n'avait pas vu depuis des années. Encore ce putain d'idéalisme qui lui fait dire que sa meilleure amie aussi à été happée par quelque chose qui lui échappe encore. « Euhm..hum..Il est mignon ouais. Enfin non, trèèès mignon. » Vraiment ? Ha. Mais son regard s'assombrit soudainement, et son enthousiasme retombe presque aussitôt, au grand désarroi d'Anastasia qui ne comprend pas cette réaction. « MAIS. J'ai pas le droit de penser à des trucs pareils, c'est un élève. » Merde. Encore cette question du bien et de l'amour. La jeune femme grimace, et se renfrogne dans son siège. « Il te plait alors. Tu arrives à être attentive durant tes cours au moins ? Sinon il ne sert à rien de juste le voir sous prétexte d'appendre la guitare. » Moquerie encore assez caucasse, sans méchanceté aucune. Avant de soupire et se passer une main sur la joue de Seyrah, tendrement. « Je devrais sans doute te dire d'oublier ça, parce que c'est mon job de protéger les élèves d'Oxford, et la réputation de nos professeurs... en même temps tu n'es pas vraiment son professeur je me trompe ? » Putain d'idéalisme soudain. Putain d'Ezeckiel Bennett et son amour de conte de fée.




Salvation
Revenir en haut Aller en bas
avatar




TEACHER — guide du savoir.


☆ date d'arrivée : 03/09/2015
☆ potins balancés : 695

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: The new born is coming (Ana & Seysey)   Mar 14 Juin - 0:31

The new born is coming
Ana & Seyrah

La première échographie ✻✻✻ Seyrah a toujours été la plus terre à terre entre les deux. Une évidence, car c'est elle qui essayait de ramener son amie à la raison. Lorsqu'elle a rencontré Néo, Ana pensait finir sa vie avec lui, une triste pensée car celle-ci s'était fourvoyée. L'avocate avait toujours émis des réserves mais, ne voulant froisser sa meilleure amie elle s'abstenait de le lui répéter trop de fois. La perdre serait sans doute la pire des choses. Elle est trop précieuse à ses yeux, cette éventualité est tout bonnement inenvisageable. Ana et Sey sont inséparables et comptent bien le rester malgré les années. Elles ont affronté des choses, dont le départ de Néo ensembles. Détruite par ce départ, Ana a manqué de plonger gravement. A la naissance de Lily, son rêve d'idéalisme s'effondre aussitôt, au grand dam de Seyrah qui regrette de la voir dans un tel état. Puis, toutes les deux, elles ont décidé de répudier l'amour, de ne laisser place à personne dans leurs vies. Jusqu'au jour où Ana tombe de nouveau amoureuse de ce professeur de musique. Elle prend de gros risques, c'est une évidence. D'abord réticente, l'ancienne avocate a finalement suivi le mouvement. Et si Ana a trouvé réellement son âme-soeur ? Alors, ces histoires existent-elles vraiment ? Elle ne sait pas trop, elle n'a été foudroyé qu'une fois, et ça ne s'était pas bien terminé. Ayant appris de sa mauvaise expérience, elle vit une vie de célibataire depuis, enchaînant quelques histoires sans lendemain. Ce mode de vie ne lui déplaît pas. Pas d'attache, pas de souffrance. C'est aussi simple que ça.

Alors, Sey est heureuse pour son amie. Elle a retrouvé l'amour et semble épanouie. Entourée de sa famille, Ana rayonne de bonheur et cela ne peut que faire sourire la professeure. Ana mérite tellement tout ce qui lui arrive. Face à la remarque de la fillette, la française éclate de rire en ébouriffant les cheveux de celle-ci, gentiment.

- Bien sûr, tu nous feras un défilé.

Lily lui adresse un grand sourire, accompagné d'un petit rire et d'un geste imitant une diva. Cela ne manque d'amuser les deux trentenaires. Puis revient sur la table le sujet de son frère. Physiquement, il est la copie conforme de son père.

- Ah ! Hé bien, c'est un dur à cuir, le genre de type qui veut se la montrer caïd mais qui est un grand sensible, comme mon père. Il est plutôt franc. Enfin pour l'instant, je le trouve intéressant.

Elle esquisse un sourire moqueur en lui tirant discrètement la langue, du genre "tu n'as rien entendu". La vengeance est un plat qui se mange froid ahaha. Lorsqu'elle parle de Killian, le visage de la jeune femme se teinte de quelque chose de méconnu, tandis que son regard est brusquement plus vivant. Elle ne s'en pas compte, évidemment, elle ne sait pas encore par quoi elle vient d'être happée. Néanmoins, cette idée est vite balayée par le problème de son statut. Elle se renfrogne dans son siège, retrouvant cependant son sourire à sa question, un sourire amusé.

- Bien sûr va ! Je suis hyper attentive tu sais. Et non, je suis pas son prof, il est dans la filière musicale, donc y'a aucune chance qu'il soit mon élève directement...Enfin voilà quoi, c'est juste un élève qui m'apprend la guitare.

Elle hausse les épaules en baissant un peu les yeux, comme peu convaincue par elle-même.
✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.



I am not nothing. I was never nothing.
Revenir en haut Aller en bas
avatar




ADMIN — les maitres du royaume


☆ date d'arrivée : 03/07/2015
☆ potins balancés : 608

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: The new born is coming (Ana & Seysey)   Mar 21 Juin - 11:18

The new born is coming
Seyrah & Anastasia
Durant des années Anastasia a vacillé entre des périodes de féminité exacerbée, et d'autres où elle portait uniquement des jeans trop larges et des t-shirts de foot. Paradoxe étonnant, la jeune femme ne sait pas assumer sa féminité sauf lorsqu'elle en ressent le besoin intense, alors elle est capable de passer des heures dans les magasins ou dans sa salle de bain à se maquiller, se coiffer, et choisir LA tenue parfaite. Il faut dire que son armoire est en bordel, des fringues s'y amoncellent depuis des années, et elle n'est pas vraiment une mordue du rangement par le vide. Elle possède encore des tenues de ses quinze ans, et elle n'est pas prête à les voir disparaitre de sa vie. Mais le pire reste sans doute les chaussures et les sacs. Elle en possède de toutes les sortes, de toutes les tailles de talons, et de toutes les couleurs. Ezeckiel la moque largement à ce sujet mais elle n'en a cure. Le bon côté de tout ceci, c'est qu'elle possède encore les vêtements de sa première grossesse, ainsi elle garde plus d'argent pour les affaires de naissances. Et pour faire plaisir à sa fille qui ne perd pas le nord et voit là l'occasion de se faire offrir quelques tenues par sa marraine et sa mère. La marraine en question la regarde avec un sourire joviale : « Bien sûr, tu nous feras un défilé. » Evidemment, Lily la regarde avec un grand sourire, lui offre un clin d'oeil complice avant de replonger dans son jeu, au grand amusement d'Anastasia. Elle se rend compte que sa vie n'a jamais été aussi douce, et elle se sent bien mieux.

Elle se sentirait presque insouciante. Alors qu'elles continuent de discuter de tout et de rien - surtout de Seyrah en réalité dont la vie commence à se remplir de fantôme du passé, et de possibilités d'avenir. Elle en est ravie, du reste, de voir sa meilleure amie allait mieux. Elle est bien loin de la jeune femme terne et coupable qui était revenue à Oxford quelque mois auparavant. Certes, elle n'a rien perdu de sa méfiance, mais Seyrah reste Seyrah, ceci en est la preuve. Pour le reste, elle a retrouvé un éclat dans le regard qui rassure Anastasia. « Ah ! Hé bien, c'est un dur à cuir, le genre de type qui veut se la montrer caïd mais qui est un grand sensible, comme mon père. Il est plutôt franc. Enfin pour l'instant, je le trouve intéressant. » Anastasia sourit à cette description plutôt fascinante du frère de sa meilleure amie. « C'est un truc de famille de se la jouer Caïd non ? » demanda-t-elle, tirant la langue à sa meilleure amie, un air entendu et moqueur sur le visage. Pas qu'elle se moque véritablement, mais clairement Terminator c'est pas le surnom qu'on accorde en général à une petite blonde assez mignonne. Seyrah était terrifiante quand elle le voulait, mais Anastasia savait qu'elle avait aussi un coeur énorme et qu'elle ne demandait qu'à partager ses sentiments avec le reste du monde. Anastasia la connaissait comme personne, parce que Seyrah était naturelle avec elle. Elle lui faisait confiance, et de fait elle laissait tomber ses barrières.

C'est ainsi qu'elles en vinrent à parler de Killian, adorable jeune homme qui donnait des cours de guitare à son professeur - à un professeur - étrangement faire cette distinction devenait importante pour Anastasia. « Bien sûr va ! Je suis hyper attentive tu sais. Et non, je suis pas son prof, il est dans la filière musicale, donc y'a aucune chance qu'il soit mon élève directement...Enfin voilà quoi, c'est juste un élève qui m'apprend la guitare. » Levant les yeux au ciel devant un tel manque de conviction, Anastasia ose prendre la main de Seyrah pour la serrer dans la sienne. « Flirter avec ton magnifique étudiant - ou professeur de Musique - ne t'engage à rien Sey. Tu as le droit de t'amuser. » Est-ce qu'elle portait vraiment ce genre de discours ? Les hormones la déglinguaient. Ou plutôt, l'idée de voir Seyrah heureuse lui importait plus que le restant de ses convictions et de sa morale. « T'es toujours aussi sexy tu devrais en profiter Chérie. Y a pas de mal à se faire du bien. » Clin d'oeil complice, alors que l'horloge montre que l'heure du rendez-vous a été dépassé déjà. Qu'importe, elle profite de la présence de sa meilleure amie et de sa fille et ca lui convient totalement. Sans compter que ca laisse encore du temps à Ezeckiel pour arriver. « Puis ca restera entre nous promis. J'te couvre. Comme au bon vieux temps. »




Salvation
Revenir en haut Aller en bas
avatar




TEACHER — guide du savoir.


☆ date d'arrivée : 03/09/2015
☆ potins balancés : 695

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: The new born is coming (Ana & Seysey)   Mer 13 Juil - 21:22

The new born is coming
Ana & Seyrah

La première échographie ✻✻✻ Contrairement à son amie, Seyrah s'est toujours habillée comme un garçon manqué. Elle ne fait réellement aucun effort quand elle est à la maison où quand elle sait que c'est un rendez-vous entre filles. Disons que son besoin de féminité n'est pas aussi grand qu'Ana, bien que les deux amies aient quasiment le même look. Elles sont comme deux siamoises, le même caractère, le même genre de mec, c'est d'ailleurs pour ça que leur amitié est aussi durable, en plus des années et des soucis surmontés ensembles, mains dans la mains comme un couple. Les deux blondes sont inséparables et le resteront encore longtemps. L'avenir leur appartient, et cette grossesse est un don du ciel pour Ana qui a longtemps été malchanceuse concernant ses histoires d'amour. A dire vrai, Seyrah n'est pas en reste. Elle aussi a vécu des mésaventures amoureuses, des déboires qui lui ont appris à se méfier de tous les hommes sur Terre, ou presque. Rares sont ceux qui parviennent à gagner sa confiance. Ses vrais amis se comptent sur les doigts d'une main.
Lily et elle échangent un sourire complice tandis qu'elles abordent le sujet de son demi-frère dont elle vient de découvrir l'existence.

Un choc pour elle, qui a toujours vu on père comme un homme bon, sincère et fidèle à sa femme. La française est tombée de haut en apprenant la vérité. Elle a la désagréable sensation que sa vie est faite de mensonges. William n'y est pour rien, lui aussi a subit, alors, elle veut apprendre à le connaître et développer une relation fraternelle plus tard. L'espoir fait vivre.

- Ouais, c'est pas faux, on est de vrais durs.

Dit-elle en riant légèrement, son amie a de suite cerner les personnalités de sa famille. Une fratrie de policiers qui reçoivent une éducation irréprochable. Une éducation de militaire à la dure. Les enfants doivent apprendre à être autonomes. Le sujet épineux revient sur la table, la jeune femme se crispe, pas franchement convaincue.

- Je sais pas...Enfin j'ai pas envie de m'enflammer, c'est quand même mal...Non mais rien se passera.

Elle secoue négativement la tête, affichant une moue. Têtue ? A peine. Enfin, bornée plutôt.
✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.



I am not nothing. I was never nothing.
Revenir en haut Aller en bas




Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: The new born is coming (Ana & Seysey)   

Revenir en haut Aller en bas
 
The new born is coming (Ana & Seysey)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Coming soon... SPACE HULK !!
» Magic Online Pro Tour Born of the Gods Qualifiers
» 08/09 - PTQ Born of the Gods - Metz
» 19/10 - PTQ Born of the Gods - Dortmund
» 23/11 - PTQ Born of the Gods - Antwerpen

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jusqu'à l'excès  :: Oxford, Royaume-Uni :: East Oxford :: John Radcliffe Hospital-
Sauter vers: