AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 « Music was my first love, and it will be my last. » Will & Ruby

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar




Invité
Invité




MessageSujet: « Music was my first love, and it will be my last. » Will & Ruby   Ven 13 Mai - 23:56

Music was my first love, and it will be my last.
Will & Ruby

« Ecoute ta partenaire, Stephen, t’es pas en rythme ! »

L’élève grimaça et fit rire le reste de la classe, ce qui me fit soupirer. Les fins de journées étaient les pires, les élèves étaient tout sauf attentifs et contrairement aux apparences, je commençais à fatiguer aussi. J’entendais le même quatre-mains pour la quinzième fois aujourd’hui et pour la quinzième fois, ce clown se trompait de rythme. Pour ne pas m’énerver, je préférai me concentrer sur la dite partenaire de Stephen, Ruby. Elle au moins s’appliquait, n’en mettait pas une à côté et avait compris comment utiliser ses oreilles pour éviter les catastrophes musicales. Elle n’était pas parfaite non plus, les fausses notes elle connaissait, mais sa motivation et son ambition me faisaient chaud au cœur. La plupart des élèves ici étaient motivés, mais au final, il y en avait très peu qui se battaient pour mériter leur place dans le monde de la musique. Ruby, elle, se battait.

Un coup d’œil à ma montre m’apprit qu’il était bientôt cinq heures et demie, ce qui me fit sourire intérieurement. J’attendis patiemment la fin du quatre-mains, avant de lancer : « C’est tout pour aujourd’hui, on reprendra dans deux jours. D’ici là, j’aimerais que vous me travailliez à fond ce qu’on a vu aujourd’hui, celui qui se plante payera une bière à toute la classe ! Et au professeur aussi, alors vous avez intérêt à vous appliquer. » Je souris et me mis à ranger mon agenda et mes partitions en jetant un regard rapide sur mon téléphone. Pas d’amis. Mon regard se porta à nouveau sur les élèves qui s’empressaient de sortir de la classe, et plus particulièrement sur Ruby, qui se trouvait parmi les dernières à sortir. Un sourire en coin m’étira les lèvres, j’avais une proposition à lui faire et j’en étais totalement fier.  

« Ruby ! Tu as deux minutes ? J’ai un truc à te proposer… » Je m’assis à moitié sur mon bureau, avant de commencer mes explications lorsqu’elle s’approcha. « Le concert de fin d’année approche, et comme tu le sais, chaque année les profs préparent quelques chansons pour attirer les nouveaux élèves. » C’était plus une tradition qu’autre chose, mais généralement il y avait pas mal de futurs élèves présents à ce concert. Par conséquent, il s’agissait du moment le plus important de l’année à côté des examens, et on attendait de nos élèves qu’ils aient un niveau à la hauteur de nos espérances. « Je cherche quelqu’un pour m’accompagner au violon, parce que monsieur Bennett n’est plus disponible. Et j’aimerais que ce soit toi, parce que t’as le talent et les connaissances nécessaires pour le faire. » Un léger sourire vint m’étirer les lèvres. C’était elle ou rien. Ce n’était pas dans mes habitudes d’avoir des élèves préférés, mais elle avait la musique dans la peau et c’est ce genre de perles dont l’université avait plus que besoin. « Alors, qu’est-ce que t’en dis ? »  

Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
avatar




STUDENT — l'élitisme est maitre mot


☆ date d'arrivée : 20/09/2015
☆ potins balancés : 497

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: « Music was my first love, and it will be my last. » Will & Ruby   Dim 15 Mai - 19:00


« Music was my first love, and it will be my last. »
Ruby & Will
Ma journée de cours avait été longue et compliquée, il fallait l'avouer. J'avais eu pas mal de travail d'acquisition et de restitution à faire, sans compter un exposé sur les différences de sonorités produites par un violon en fonction du bois composant l'instrument. C'était avant tout une étude qualitative appuyée sur la mise en exergue des particularités sonores des différentes essences en jouant un même morceau, et malgré l'intérêt de ce travail puisque le violon était l'un de mes instruments fétiches, ça avait été compliqué et éprouvant nerveusement à présenter. Toujours était-il que, de fait, mon dossier à gros coefficient pour l'un de mes matières était passé, et bien passé même, alors le partiel devenait presque anecdotique.

La journée avait finalement touché à sa fin progressivement. Le dernier cours relevait de la pratique d'un morceau à quatre mains, ce soir, et c'était aussi intéressant d'écouter les autres et d'arguer sur les points forts et points faibles de chaque personne dans une prestation, que de faire soit même la démonstration. A mon tour, je m'étais donc installée sur la petite estrade au centre de l'amphithéâtre pour jouer le morceau. Après un regard à mon partenaire pour l'exercice, nous avions commencé sur le même temps, bien comme il le fallait, et j'avais joué avec application. Jusqu'à perdre mon partenaire. C'était impossible de rester juste et calé sur le métronome si mon partenaire prenait le rythme à contre-pied. Il fallait reprendre, jusqu'à agacer notre professeur.

La réflexion qu'il fit à mon partenaire n'était pas inhabituelle avec ce professeur, qui se montrait régulièrement dur avec nous, mais qui pour autant n'était pas totalement injuste. Il avait beau nous pousser dans nos retranchements, il savait aussi nous dire quand les choses étaient bien faites. Avant de reprendre une dernière fois, je quittais ma bulle de concentration un instant, posant d'abord mon regard pétillant sur le professeur, avant de le poser de nouveau sur mon partenaire, cherchant dans son attitude l'instant où il jouerait. Suite à quoi j'inspirais une bonne fois avant de me reconcentrer sur mon instrument et de finalement venir à bout de cette partition. Une fois fait, le professeur annonça la fin de la séance, et sa pseudo-menace pour celui qui se tromperait la semaine suivante me fit rire, comme pas mal de personnes dans l'amphi. En regagnant ma place pour ranger mes affaires, j'échangeais une petite plaisanterie avec Stephen qui avait l'air d'être tout juste passé à l'échafaud, et qui n'était pas dans son état de concentration normal.

J'avais finalement réuni mes affaires et j'étais parmi les dernières personnes encore présentes dans la salle. Un grand échange d'au revoir à travers la pièce plus tard, certains étaient sortis et j'avais passé la sangle de mon sac à bandoulière autour de mon épaule. Nouant mon foulard autour de mon cou, j'avais commencé à descendre les marches afin de quitter la salle et la voix du professeur m'interpellant m'arrêta dans mon élan. Curieuse, je tournais la tête vers lui, un sourire aux lèvres, me dirigeant vers le bureau.

« Bien sûr, j'arrive. »

Je déposais finalement mon sac au sol en écoutant ce que monsieur Rivers avait à me proposer. Je hochais doucement la tête en l'entendant parler du concert de fin d'année, me demandant avec une certaine curiosité où il voulait en venir, mais je connaissais bien le principe de l'événement, puisque ce serait le troisième auquel j'assisterais et même participerais avec l'Oxford University Choir. En manque de nouveaux adhérents, la chorale ferait sa petite démonstration, et en temps que co-présidente j'y serais, bien entendu. Quand le professeur me fit part de sa proposition, la surprise passa sur mon visage, avant qu'un sourire rayonnant ne la détrône.

« Ce serait un honneur ! Il faudrait que je consulte le planning de l'événement pour être sûre de pouvoir être présente quand le Choir aura besoin de moi, mais si le timing coïncidait, ce serait avec plaisir que je vous accompagnerais. »

C'était habituellement des élèves de cinquième année minimum qui accompagnaient les professeurs en cas de besoin, sur ce genre d'événement, et que le professeur Rivers pense à moi pour cette occasion était extrêmement gratifiant. Mais ce n'était pas suffisant pour assouvir ma curiosité, bien entendu, et mon regard pétillant se vrilla dans celui du professeur.

« Vous interpréteriez quel morceau ? »

Ça c'était la seule grande question.  

Emi Burton


But are we all lost stars,
trying to light up the dark ?
Please don't see just a girl caught up in dreams and fantasies. Please see me reaching out for someone I can't see. Take my hand, let's see where we wake up tomorrow. best laid plans sometimes are just a one-night-stand.
Revenir en haut Aller en bas
avatar




Invité
Invité




MessageSujet: Re: « Music was my first love, and it will be my last. » Will & Ruby   Mar 17 Mai - 21:37

Music was my first love, and it will be my last.
Will & Ruby

Ce qui était bien avec Ruby, c’est qu’elle était toujours partante. Pour les trucs stressants, pour les trucs cools, pour le travail comme pour l’amusement. Je n’avais qu’à prononcer les premiers mots de ma question pour qu’elle dise oui, et c’était probablement pour ça que j’appréciais tellement lui enseigner mon savoir. Oui, ça fait grand sage africain, mais vous voyez le truc. J’avais rencontré peu d’élèves comme elle dans ma – relativement – courte carrière de professeur de musique, et encore… Aucun d’entre eux n’avait eu autant de motivation que Ruby. Un vrai plaisir. C’est dans un grand sourire qu’elle accepta donc ma proposition, en me disant que ce serait un honneur. Elle était douée pour flatter l’égo aussi, j’oubliais de le préciser. Je souris doucement et hochai la tête lorsqu’elle m’annonça qu’il faudrait qu’elle s’arrange côté planning. Effectivement, elle chantait dans la chorale de l’université – raison de plus pour l’adorer.

« Bien sûr, je peux regarder pour toi si tu veux. Mais normalement ça ne devrait pas poser de problèmes, le concert des profs se fait rarement en même temps que la présentation de la chorale. » J’étais ici depuis un bon petit bout de temps et je connaissais le fonctionnement de l’université sur le bout des doigts. « En tout cas, tu me fais un plaisir immense en acceptant, mais j’avoue que je m’y attendais venant de toi. T’es incapable de refuser un challenge pareil, de toute façon ! »

Je ris doucement, puis Ruby me demanda ce que je comptais jouer, ce qui ne m’étonna pas non plus. Elle gardait toujours les pieds sur terre et ne perdait pas le nord. En ce qui concernait la musique, j’avais passé des nuits entières à réfléchir. Il fallait quelque chose qui représente l’université, où l’on jouait principalement de la musique classique peu connue par les gens qui ne connaissaient pas ce monde-là. Les élèves s’amusaient avec des chansons plus populaires – comme de la musique de films par exemple – en dehors des cours, mais pendant leur parcours scolaire on s’intéressait plutôt à Mozart, Bach, Tsjaikovski, ce genre de compositeurs.

« De ce côté-là, j’avais pensé à une sonate de Bach qu’on a faite il y a quelques mois. Les élèves ont eu du mal à la jouer en général mais toi, tu l’as presque jouée à la perfection à l’examen. Va falloir bosser parce que ça fait longtemps, mais j’ai confiance en toi. » Je souris doucement puis enchaînai : « Si tu as des idées ou des envies, je t’écoute. » C’était elle qui m’accompagnerait et pas l’inverse, mais elle avait aussi son mot à dire ! Je me levai ensuite de mon bureau et lui lançai : « Je ne vais pas te retenir beaucoup plus longtemps parce que la journée a été longue pour tout le monde, mais faudra se mettre au boulot rapidement. Tous les élèves ont un emploi du temps de ministre ici, alors… Dis-moi, t’es disponible quand ? » J’étais persuadé qu’elle était plus occupée que moi d’ailleurs, alors autant lui poser la question directement !

Clique :rubix::
 
 

Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
avatar




STUDENT — l'élitisme est maitre mot


☆ date d'arrivée : 20/09/2015
☆ potins balancés : 497

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: « Music was my first love, and it will be my last. » Will & Ruby   Mar 30 Aoû - 9:15


« Music was my first love, and it will be my last. »
Ruby & Will
Bien entendu, je n'aurais eu aucun intérêt à dénigrer la proposition du professeur. Jouer un thème lors du gala de fin d'année était un honneur, généralement accordé aux élèves bien plus qualifiés que moi. Et encore plus lorsqu'il s'agissait d'accompagner l'un des professeurs. Il fallait quelqu'un de particulièrement concentré, qui ne se laisserait pas déstabiliser par les personnes présentes dans la grande salle. Ça ferait beaucoup plus de monde qu'en amphi. Autant que pour un gala de conservatoire. C'était assez flippant, à bien y réfléchir, mais pour autant j'avais envie de tenter l'expérience, et je savais par avance que la foule ne me faisait pas peur. J'avais déjà assuré quelques premières parties de concerts et aussi quelques petits concerts dans des salles londoniennes, et le public ne m'impressionnait pas vraiment. Enfin, si, parfois, mais j'avais la chance de ne pas totalement me tétaniser, même si je pouvais de fait ne pas être parfaite. Il faudrait que je travaille énormément la partition pour réussir à la jouer sans la moindre petite irrégularité mais je pensais en être capable, et Rivers également puisqu'il m'avait proposé le travail. Surtout avec ce qu'il ajoutait.

« Merci monsieur, c'est très aimable de votre part. Et puis, s'il fallait faire décaler l'une ou l'autre des prestations ne serait-ce que de cinq minutes, je pense que vous auriez plus de chances que moi d'y arriver. »

Un sourire amusé étira mes lèvres. Le programme était tellement serré qu'il n'était pas impossible que j'ai à peine le temps de traverser le campus d'un bout à l'autre pour pouvoir palier à toutes mes obligations, mais dans tous les cas je ferais mon maximum pour y parvenir, quitte à rester en tenue de chorale pour traverser l'université.

« Tout le plaisir est pour moi. Vous me faites un vrai cadeau en me proposant de jouer sur un tel événement. Ça me permettra de faire mes preuves. » J'eus un léger rire. « Et en effet, c'est un défi beaucoup trop attrayant pour le refuser. »

C'était fou ce que ce prof pouvait me connaître. En même temps, ce n'était pas difficile de deviner que j'aimais les défis et surtout me surpasser. Je n'étais jamais aussi appliquée que sur un morceau d'une extrême complexité. J'obtenais mes meilleurs résultats là où parfois mes camarades pêchaient un peu. À vrai dire, quand les choses étaient trop faciles, je n'avais pas spécialement envie de les travailler. C'était un tort de ma part, j'en étais tout à fait consciente, seulement je pouvais me contenter d'assez peu pour obtenir de bonnes moyennes, et ça me suffisait. Par contre, dès que les choses devenaient trop ardues pour moi, je m'y accrochais avec hargne jusqu'à ce qu'elles me paraissent d'une facilité déconcertante. Lorsque finalement le professeur annonça le morceau d'étude, mes yeux s'arrondirent rapidement. Ça pour un défi … C'était l'un des morceaux qui m'avait donné le plus de fil à retordre, et même après un travail intense, je n'avais pas été contente de moi pour la présentation d'examen. Il ne me restait donc plus qu'à m'accrocher encore plus pour réussir à me surpasser. Je hochais finalement la tête.

« C'est un vrai défi, donc. » Je fis mine de réfléchir une seconde. « Challenge accepté, monsieur. J'espère réussir à m'améliorer depuis l'examen. »

Puis finalement vint la proposition de me libérer – ce qui me laisserait dès ce soir le temps d'étudier de nouveau la partition – mais pas avant que je n'ai donné mes libertés. D'un geste rapide, je sortis mon emploi du temps que j'étudiais en vitesse.

« Pour les deux prochaines semaines, je termine chaque jours à dix-sept heures et je reprends pour la chorale à dix-neuf heures les mardis, jeudis et vendredis. J'ai aussi du temps libre le samedi matin. »

Et normalement, le samedi matin, c'était examens. Sauf que là je n'avais rien de prévu, pas avant la grande série de partiels qui allait bientôt pointer son nez. La fin d'année à Oxford risquait d'être éprouvante, mais ça aussi c'était un défi que je me sentais prête à relever.

Emi Burton


But are we all lost stars,
trying to light up the dark ?
Please don't see just a girl caught up in dreams and fantasies. Please see me reaching out for someone I can't see. Take my hand, let's see where we wake up tomorrow. best laid plans sometimes are just a one-night-stand.
Revenir en haut Aller en bas




Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: « Music was my first love, and it will be my last. » Will & Ruby   

Revenir en haut Aller en bas
 
« Music was my first love, and it will be my last. » Will & Ruby
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» love and hate
» Habbo Love 2007 = Pourrave
» plugin music - mp3
» [OJN] Recherche testeur pour plugin "music"
» all you need is love

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jusqu'à l'excès  :: Le coin des petits whiskies :: Archives Administratives-
Sauter vers: