AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Maybe a new family (Iosef & Lex)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar




RIOT — rich, rotten, spoilt, filthy


☆ date d'arrivée : 12/10/2015
☆ potins balancés : 403

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Maybe a new family (Iosef & Lex)   Dim 22 Mai - 20:53

Maybe a new family
Iosef & Lex

One choice can transform you ✻✻✻
Ce matin, le réveil ne sonne pas pour le jeune homme qui n'a pas cours aujourd'hui. Enfin, normalement si, mais le cours est inutile, alors il préfère rester dormir chez lui et récupérer ses heures de sommeil. Lex est sortit hier soir, mais sans abuser, pour une fois. Peut-être que les séances chez la psychologue font mouche chez lui. Peut-être que finalement, il comprend que s'auto-détruire ne sert à rien. Qu'il ne doit pas gâcher sa santé pour son histoire d'amour gâchée. Non, il doit cesser cela, car un jour il finira sa nuit à l'hôpital, ou pire encore. Et puis, il se doit d'être en forme pour bosser dans le cabinet d'avocat. Donc, il faut oublier les soirées alcoolisées à outrance. Il se limite les sorties et s'en octroie seulement le week-end. Et grâce à ça, il se sent déjà un peu mieux, étant plus propice à travailler. Le blondinet sait que son boss remarque son air fatigué et le fait qu'il est plutôt lent d'esprit à cause de la gueule de bois. C'est sûr que ça influe sur sa productivité qui est plutôt limitée dans ce cas là. Il a déjà eu des remontrances et des menaces, ce qui lui a fait prendre conscience qu'il allait sans doute trop loin.

La journée de boulot débute vers 10 heures et se termine 8 heures plus tard. Le juvénile, vêtu de son costard de travail, se rend au marché couvert afin de s'acheter de la nourriture, des chaussures et une coque de téléphone. Enfin des babioles. Il marche dans l'allée principale en sifflotant, avant de s'arêter à une échoppe. Lex observe les chaussures et se décide d'essayer des converses noir et blanche. En levant son regard, il remarque la présence du docteur qu'il a rencontré quelques jours plus tôt. Ce dernier est avec son fils qui est dans sa poussette. Le blond s'empresse de s'approcher de cet homme empli de bonté. Il lui en doit une, évidemment. Tout sourire, comme un gamin, il prend la parole. Bien loin du Lex sombre et lunatique. Avec lui, il se sent incroyablement à l'aise, comme si ce dernier l'aide à voir le meilleur en lui, chassant ses vieux démons qui lui gâchent la vie.

- Bonjour Iosef ! Tu te souviens de moi ?
✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.



Sans solitude, sans épreuve du temps, sans passion du silence, sans excitation et rétention de tout le corps, sans titubation dans la peur, sans errance dans quelque chose d'ombreux et d'invisible, sans mémoire de l'animalité, sans mélancolie, sans esseulement dans la mélancolie, il n'y a pas de joie. — Pascal Quignard.
Revenir en haut Aller en bas
avatar




Invité
Invité




MessageSujet: Re: Maybe a new family (Iosef & Lex)   Jeu 26 Mai - 18:31

Maybe a new family
Alex & Iosef
Aujourd'hui il est de repos et un magnifique soleil brille au dessus de la ville, lui donnant envie de sortir. Timéo semble aussi avoir envie de bouger, pour preuve sa façon de regarder son père en désignant du doigt une fenêtre donnant sur l'extérieur. Son fils veut prendre l'air et comme toujours lorsqu'il fait beau, ils vont sortir. Mais pour l'heure il doit faire sa sieste alors, il met son fils au lit pour une bonne heure et part ranger un peu l'appartement avant de bouger. Aujourd'hui le marché couvert sera en ébullition, tous les étals seront ouvert et ils peuvent aller y faire un tour pour se changer les idées, qui plus est Timeo est un enfant curieux qui aime découvrir des nouvelles choses, nul doute qu'un fruit inconnu attirera son attention et lui donnera envie de goûter. Ainsi Iosef part s'habiller après avoir pris une douche rapidement pendant que Timéo termine sa sieste de l'après midi, il se dépêche car une minute d'attention suffit pour qu'un enfant aussi jeune que son fils, se fasse mal. Ainsi, propre et bien habillé il rejoint la cuisine où il se fait couler un café bien chaud en attendant que son garçon se repose. Après une bonne heure de sieste il entend Timéo l’appeler par quelques babillages adorables, ce qui fait sourire Iosef alors qu'il vient récupérer son petit garçon. Il lui laisse le temps de se réveiller, lui donne un goûter léger car nul doute que Timéo voudra manger au marché. Il devrait trouver un stand de crêpes, de quoi offrir quelque chose de sucré et de délicieux à son petit garçon. « Pa' ! » Appelle Timéo avec un sourire, heureux des quelques mots et sons qu'il parvient à exprimer depuis plusieurs semaines. « Papa. Répète après moi, Papa ! » Mais son petit garçon lâche le même son ; ce qui arrache un sourire au professeur alors qu'il termine de l'habiller. Une fois prêt il lui fait une légère toilette du visage et enfin, quitte l’appartement pour aller prendre la poussette qui est en bas, dans le hall. Timéo trépigne d'impatience à l'idée de sortir si bien qu'il ne veut pas tout de suite aller dans la poussette, il veut d'abord faire quelques pas en tenant la main de son père. Son fils grandit tellement vite que Iosef ne le voit pas pousser !

Il prend conscience que dans six mois maximum, son fils marchera et saura se faire bien comprendre. Il a l'impression que c'était hier le coup de fil de cette femme lui annonçant qu'elle attendait son bébé. Le temps passe et cela lui fait peur, mais il n'a pas l'occasion de penser à cela que déjà, son garçon demande à aller dans la poussette. Finalement ils rejoignent le marché couvert et bien vite le professeur se fond dans la masse, na sachant pas vraiment quoi chercher. Peut-être des fruits et des légumes pour cuisiner ce soir ainsi que de la viande fraîche et du poisson, il n'a pas toujours l'occasion de cuisiner pour ce garçon, ce jour de repos est une chance pour lui. « Bonjour Iosef ! Tu te souviens de moi ? » Il sursaute presque et se tourne vers la personne qui vient de lui parler. « Alex ! Quel plaisir ! » Lâche le professeur en lui souriant tout en venant serrer sa main. Alex est un jeune homme qu'il a rencontré au parc il y a quelques semaines de ça. Il avait des doutes mais maintenant il n'en a plus aucun, Alex est son demi-frère. Iosef savait qu'il avait un demi-frère et il connaissait aussi son nom et son prénom pour l'avoir trouvé dans son dossier d'adoption. Mais il n'a jamais cherché à en savoir plus, laissant son demi-frère vivre sa vie. Il semblerait en revanche que cette dernière ai préférée faire rencontrer les deux frères, ce qui laisse à Iosef l'étrange impression qu'il va devoir tout révéler à Lex d'ici quelques temps. « Comment tu vas ? » Dit-il en lui souriant alors que Timéo lâche une protestation, voulant que son père tourne la poussette pour mieux voir le nouvel arrivant, ce que Iosef fait aussitôt. « Toi aussi tu fais tes courses ? » Début de conversation pas terrible, mais il doit avouer qu'il n'a pour l'instant, pas trouvé mieux.
Revenir en haut Aller en bas
avatar




RIOT — rich, rotten, spoilt, filthy


☆ date d'arrivée : 12/10/2015
☆ potins balancés : 403

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Maybe a new family (Iosef & Lex)   Lun 13 Juin - 22:33

Maybe a new family
Iosef & Lex

One choice can transform you ✻✻✻ La journée est magnifique. Le soleil est au rendez-vous, donnant du baume au coeur chez l'étudiant au tempérament plutôt versatile. En effet, il a du mal à rester stable ces derniers temps, cachant une petite dépression. Leigh lui manque terriblement, il n'y a pas un jour qui passe sans que ces pensées ne soient tournées vers elle. Le juvénile est cependant optimiste en ce jour ensoleillé. Il se sent revivre, entendant les cris des oiseaux mélodieusement annonçant l'arrivée de l'été. Les températures augmentent tandis que les filles se déshabillent peu à peu, rangeant les gros manteaux au placard pour de bon. Elles ressortent donc les robes et les jupes pour le plus grand plaisir de la gente masculine qui se rince les yeux. Lex ne s'en cache pas, revoir les femmes en petit tenue n'est pas désagréable. Il est bisexuel, mais jamais il ne rechigne à admirer le corps d'une femme. Selon lui, les corps sont beaux à leur manière. Il aime tout le monde, son amour du sexe n'a aucune limite. Surtout en ce moment. D'ailleurs, il se réveille seul ce matin, son lit vide. Rentré seul de la soirée d'hier, le juvénile se réveille doucement, heureux d'avoir fait le choix de rester dormir. Le cours est futile de toute façon. Il n'y apprend rien et demandera à ses potes de lui fournir tout ça.

Quittant son antre peu avant 10h, il se rend au boulot, le cabinet d'avocats où il est stagiaire depuis le début de ses études. La journée passe plutôt vite, entre affaires de divorce et autres litiges. Il apprécie ce travail, et étrangement fait preuve d'une grande politesse. Vêtu de son costard, il quitte son boulot pour se rendre au marché, afin de prendre de quoi manger ce soir. N'étant pas un grand cuisinier, il opte pour des légumes et des fruits. A la recherche de son graal, l'étudiant remarque rapidement la présence du médecin, Iosef qui l'a aidé il y a de cela quelques jours. C'est avec une joie immense qu'il s'adresse à lui, le faisant sursauter. Il n'a pas pu s'empêcher de lui parler, cet homme éveille en lui des sentiments étranges, familiers. Il a la sensation de le connaître depuis toujours.

- Oh bah ça va bien et toi ?

Il adresse un sourire au petit garçon avant de reporter son attention sur le professeur face à lui, auquel il hoche la tête.

- Ouais, j'ai plus rien dans mon frigo, enfin, c'est ça d'être étudiant, et mauvais cuisinier en plus.
✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.



Sans solitude, sans épreuve du temps, sans passion du silence, sans excitation et rétention de tout le corps, sans titubation dans la peur, sans errance dans quelque chose d'ombreux et d'invisible, sans mémoire de l'animalité, sans mélancolie, sans esseulement dans la mélancolie, il n'y a pas de joie. — Pascal Quignard.
Revenir en haut Aller en bas
avatar




Invité
Invité




MessageSujet: Re: Maybe a new family (Iosef & Lex)   Lun 20 Juin - 16:38

Maybe a new family
Alex & Iosef
Qu'elle belle journée pour profiter de son petit garçon ! Dés qu'il le peut, Iosef s'accorde du temps auprès de Timéo, être avec son fils a toujours été un réel plaisir et il n'échangerait ces journées là pour rien au monde. Il est un père célibataire qui se dévoue totalement à son garçon et même si parfois on lui assure qu'il devrait rencontrer quelqu'un et refaire sa vie, il sait que ce n'est pas facile avec déjà un bébé en bas age. Surtout qu'il se donne entièrement à Timéo et à son travail, l'un passe avant l'autre certes mais il ne sait pas si un jour il aura du temps à donner à quelqu'un. Il devrait s'en donner les moyens un jour c'est certain, mais pas pour l'heure, il n'en a pas envie il doit l'avouer. Il est bien avec son fils, ils sont tranquille tous les deux et Timéo profite à fond d'avoir son père juste pour lui. Ainsi Iosef est de repos aujourd'hui et il n'attend pas avant de se préparer et d'en faire de même pour son garçon, en profitant pour s'accorder une balade au marché. La journée est belle mais pas trop chaude, malgré le soleil qui brille haut. Comment penser rester enfermer alors qu'une journée est accueillante. Même Timéo semble heureux car il tend ses petites mains vers plusieurs fruits très colorés, voulant tout goûter et tout connaître. Il est dans l'age en plus où il cherche à tout manger et se faire une idée sur tout ce qu'il met à la bouche. Autant dire que c'est assez difficile pour Iosef car il surprend souvent son fils avec des choses étranges en bouche. Alors qu'il est perdu dans ses pensées, il sursaute lorsque quelqu'un arrive prés de lui.

Lex a un sourire rayonnant et une mine bien meilleure que la dernière fois, il semble tout aussi heureux que toutes les personnes ici. « Je vais très bien merci ! » Dit-il avec un sourire charmant. « Et Timéo aussi, il suffit de le voir faire ! » Une jeune vendeuse, tenant un stand de fruits, se penche vers Timéo et lui donne une cuillère de fruits de la passion. L'enfant la prend et goûte aussitôt, grimaçant sous le goût nouveau et étrange du fruit exotique. Iosef sourit à la jeune fille pour la remercier et se met à rire lorsque son fils lui tend la cuillère, refusant d'en manger plus encore. Il écoute Lex et hoche la tête en mangeant le reste du fruit tout en se tournant vers lui. « Tu ne sais pas cuisiner ? » Dit-il en marquant la fin de sa phrase d'un petit rire. Il s'arrête devant un stand et achète quelques tomates bien mure, son fils adore ça avec une pointe de vinaigre. « Tu as l'air d'aller mieux, je suis content pour toi ! » Dit-il, sincère. « Et puis avec une journée pareille on ne peut pas aller mal. » Puis il se rend compte qu'il a quelque chose à dire à Lex, une chose importante. « On doit parler Lex... Peut-être qu'on pourrait prendre un verre non ? » Il doit lui dire qu'il a retrouvé dans son dossier, la preuve qu'ils sont demi-frère.
Revenir en haut Aller en bas
avatar




RIOT — rich, rotten, spoilt, filthy


☆ date d'arrivée : 12/10/2015
☆ potins balancés : 403

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Maybe a new family (Iosef & Lex)   Jeu 30 Juin - 20:21

Maybe a new family
Iosef & Lex

One choice can transform you ✻✻✻ Rares sont les fois où Alexander sort de chez lui la journée pour faire des emplettes ou une simple balade. Il vit la nuit, et surtout à la manière d'un étudiant et ne sort que tard le soir. Son rythme de vie a toujours été décalé par rapport aux gens normaux qui se contentent de vivre la journée et de dormir le soir. Lui est un oiseau de nuit. Néanmoins, depuis ses séances avec sa psychologue, il commence à retrouver le goût à la vie, à reprendre l'habitude d'une existence plus apaisée loin de la drogue, du sexe, de l'alcool. Et surtout loin de la manipulation qu'il use si souvent. Il a envie de devenir un homme honorable qui veut renouer avec l'honnêteté. Peu à peu, ses démons du passé disparaissent, laissant place à un homme différent. Quelqu'un qui s'énerve moins et qui sait communiquer par les mots plutôt que par la bagarre. Les poings ne sont plus la solution, il l'a désormais bien compris. Sacha l'a visiblement aidé dans sa rédemption. Sans elle, il ne serait pas là, à acheter des fruits et légumes mais à l'hôpital à cause d'une overdose. Cette si belle journée le met de bonne humeur et cela se lit aisément sur son visage dont les traits sont détendus. Un sourire franc et sincère l'illumine quand son chemin croise celui de Iosef et de son enfant, un don du ciel.

Le garçon goûte le fruit de la passion, sa grimace ne manque pas d'amuser l'étudiant qui éclate de rire avant de reposer son attention sur le jeune homme qui fait quelques centimètres de plus que lui.

- Nan pas vraiment, enfin disons que je sais suivre une recette mais que ma cuisine ressemble à Tchernobyl après.

Sa pauvre cuisine peut en témoigner. Elle est dans un état déplorable à chaque tentative de cuisine. Rien que d'y penser, il en rigole. Lex soupire en riant légèrement avant de reprendre.

- C'est pas faux, ça fait plaisir. Et bien sûr, allons au café le plus proche.

Il acquiesce ensuite, se dirigeant donc en sa compagnie vers le café situé dans le marché, un endroit convivial et chaleureux. L'étudiant salue le barman qu'il connaît bien avant de s'asseoir à une table facile d'accès pour l'enfant qui les accompagne. Il pose les coudes sur la table, subitement impatient, un fin sourire.

- Je t'écoute.
✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.



Sans solitude, sans épreuve du temps, sans passion du silence, sans excitation et rétention de tout le corps, sans titubation dans la peur, sans errance dans quelque chose d'ombreux et d'invisible, sans mémoire de l'animalité, sans mélancolie, sans esseulement dans la mélancolie, il n'y a pas de joie. — Pascal Quignard.
Revenir en haut Aller en bas
avatar




Invité
Invité




MessageSujet: Re: Maybe a new family (Iosef & Lex)   Jeu 7 Juil - 16:42

Maybe a new family
Alex & Iosef
Il est heureux de croiser Alex et de se rendre compte que son visage semble serein, doux et apparemment bien dans sa peau. Beaucoup mieux que lorsqu'il l'a croisé dans le parc, imbibé d'alcool et manquant sans doute de faire un malaise si personne n'avait fait attention à lui. Iosef été là pour le jeune homme car il a pensé que cela été son rôle, après tout il aide souvent les jeunes qui sont mal en point. Lui même lorsqu'il était jeune, a été aidé par des professeurs lorsque ses soirées finissaient mal. Rarement certes car il ne sortait pas souvent, mais tout de même il n'a pas oublié ça et tente de le rendre maintenant qu'il est un adulte responsable et qu'il peut rendre service. Le jeune homme affiche un sourire franc et apaisé, ses trais sont détendus et il semble reposé, parfait pour le médecin qui a quelque chose à lui dire maintenant. Avant cela il engage la conversation et se demande si Lex a un peu de temps à lui accorder. « Nan pas vraiment, enfin disons que je sais suivre une recette mais que ma cuisine ressemble à Tchernobyl après. » Il éclate de rire sous la déclaration et hoche la tête. « Je t'inviterais à manger à la maison un de ces jours, tu pourrais être surpris ! » Après tout il cuisine un minimum, il prend quelques cours de cuisine pour son fils mais rien n'est brillant pour l'instant. Mais bon, deux mauvais cuisiniers ensemble peuvent peut-être sortir quelque chose de passable, on peut penser que du négatif fini par sortir du positif. Il devra essayer avec Lex en tout cas. Finalement en voyant que le jeune homme semble libre il lui propose d'aller prendre un verre, satisfait de voir que Lex accepte sans hésiter. « C'est pas faux, ça fait plaisir. Et bien sûr, allons au café le plus proche. » Ils se mettent en route vers un café non loin, en plein dans le marché. Heureusement lorsqu'ils arrivent dans le bâtiment, les bruits du marché et les odeurs disparaissent alors qu'un parfum délicieux de café maison flotte dans l'air. Même Timéo semble aimer cette odeur car il arrête de mordiller son jouet pour relever le nez et sentir l'air ambiant. Il est magnifique son fils, il s'en rend compte à chaque fois qu'il croise son regard. Ils s'installent et aussitôt, Iosef sent l'angoisse monter en lui. Il va devoir lui annoncer quelque chose de délicat. Lors de leur dernière rencontre ils ce sont mutuellement échangés leur carte. Le prénom et le nom d'Alex a laissé Iosef perplexe alors qu'il se disait qu'il l'avait déjà entendu où seulement lu quelque part. Il ne se trompait pas, il a lu ce prénom et ce nom dans son dossier d'adoption, lorsqu'il était encore adolescent.

Puis il a pensé que cela devait rester secret et qu'il devait garder ça pour lui. Il a hésité pendant un long moment avant de se dire que si il devait tout avouer à Alex, le moment viendrait. Finalement il vient de le croiser et il prend cela comme un signe du ciel, une façon de lui faire comprendre qu'il doit tout avouer. « Je t'écoute. » Il sourit et baisse les yeux un instant pour sortir du sac de son fils, un biberon de jus de fruits. Timéo le prend et sirotte tranquillement, l'air ailleurs et apparemment fatigué après cette balade. « Je vais devoir te parler de quelque chose qui est terriblement personnel et d'avance, je m'en excuse. » Dit-il en joignant ses mains devant lui et en levant la tête, pour regarder l'homme en face de lui. « J'angoisse car au final tu ne me connais pas vraiment et tu vas sans doute me prendre pour un fou. » Dit-il en laissant l'ombre d'un sourire passer sur ses lèvres. « Lorsque j'avais à peine quelques jours j'ai été adopté. Par un couple de Mexicain. Ils voulaient un fils et moi... Je devais bénifier d'un protection car mon père, mon vrai père du moins, était violent. Il était membre d'un mafia Russe... Je ne l'ai pas connu et c'est bien mieux comme ça. » Dit-il en haussant les épaules. « L'adolescence a emmenée en moi un besoin de rébellion. Ca et autre chose mais ce n'est pas le sujet aujourd'hui. Tout ça pour te dire que j'ai un jour trouvé mon dossier d'adoption. Je l'ai lu, entièrement. Il était régulièrement mis à jour par mes parents adoptifs. J'ai découvert ce jour là que j'étais adopté. » Il baisse les yeux et prend le temps de souffler un peu. « Et que j'avais un petit frère. Qui s'appelle Alexander Norrington. Et je pense que c'est toi... »
Revenir en haut Aller en bas
avatar




RIOT — rich, rotten, spoilt, filthy


☆ date d'arrivée : 12/10/2015
☆ potins balancés : 403

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Maybe a new family (Iosef & Lex)   Jeu 28 Juil - 13:03

Maybe a new family
Iosef & Lex

One choice can transform you ✻✻✻ Peu-être que les séances avec sa psychologue portent leurs fruits. Lex semble un peu moins stressé, colérique, il est un peu plus apaisé. Le chemin de la rédemption reste long car il doit renouer avec ses vieux démons, et surtout se pardonner à lui-même. Son histoire d'amour avec Leigh n'est pas de sa faute. Ils étaient tous les deux jeunes, stupides utopistes. Des enfants qui pensaient que la liberté leur était acquise. Aujourd'hui, le jeune homme est sur le bon chemin, bien que cet équilibre reste encore fragile et peut s'ébranler à la moindre secousse. Il a besoin d'être entouré, mais avec la disparition de Leigh, il ne sait plus vers qui se tourner. A part sa psy, il n'a personne, rares sont ses amis. Donner sa confiance est quelque chose de difficile, et pour cause, les gens ici sont faux, surtout quand on fait parti de l'élite, du Riot Club. Là, il a la sensation de vivre une vie plus apaisée, croiser Iosef ne fait que le conforter dans son envie d'aller mieux, et de quitter ce monde de débauche.

- Avec plaisir ! Tu me donneras des cours, j'en ai bien besoin.

Pour sûr que la cuisine n'est pas son domaine favoris. Sa cuisine ressort dans un état médiocre à chaque fois. Le terme Tchernobyl est représentatif du carnage. Autant en rire qu'en pleurer évidemment. Lex n'a jamais été bon cuisinier, ce n'est pas maintenant que ça va changer, mais il a envie de faire des efforts. Etrangement, le professeur Gonzales lui est familier, il a le sensation de pouvoir lui faire confiance, en plus de son extrême gentillesse. Chose rare chez les habitants de cette ville qui plonge peu à peu dans l'excès. Lex esquisse un grand sourire en se dirigeant vers le café proche du marché. Le brouhaha de ce dernier laisse place à un calme chaleureux et l'odeur alléchante du café. Odeur que Timéo semble apprécier, l'anglais ne manque pas de le remarquer en jetant un coup d'oeil sur l'enfant. Un beau gamin qui fera tourner toutes les têtes.

L'étudiant s'installe à la table et joint ses mains sur celle-ci avant de poser ses prunelles bleues sur son interlocuteur, l'eau à la bouche, curieux de savoir ce qu'il souhaite lui dire. Il est tellement loin de s'imaginer la réalité. Alors, il le laisse parler en restant silencieux. Cela ne fait qu'attiser encore plus sa curiosité. Puis la bombe tombe. Iosef est son frère abandonné par ses parents, par son père et sa mère. C'est le bordel dans la tête du juvénile qui affiche une bouille choquée. Il est abasourdi par la nouvelle. L'information monte au cerveau et il reprend ses esprits, clignant des yeux, signe qu'il revient sur Terre.

- Oh la vache, pour une nouvelle, c'est une sacré nouvelle. M-Mais pourquoi mes parents t'auraient abandonné ?

Il bafouille, se triture les doigts avant de reprendre dans un fin sourire.

- Alors ça veut dire que toi et moi sommes frères ?
✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.



Sans solitude, sans épreuve du temps, sans passion du silence, sans excitation et rétention de tout le corps, sans titubation dans la peur, sans errance dans quelque chose d'ombreux et d'invisible, sans mémoire de l'animalité, sans mélancolie, sans esseulement dans la mélancolie, il n'y a pas de joie. — Pascal Quignard.
Revenir en haut Aller en bas
avatar




Invité
Invité




MessageSujet: Re: Maybe a new family (Iosef & Lex)   Dim 31 Juil - 3:18

Maybe a new family
Alex & Iosef
Il doit le lui dire, le plus vite possible tant qu'il le tient et qu'il a le temps de lui annoncer une telle nouvelle. Il ne sait pas comment Lex va réagir, se lever et partir, le prendre mal, peut-être lui en coller une pour oser dire des choses pareilles, Iosef se prépare à tout. Peut-être que l'autre homme au contraire réagira bien et prendra la nouvelle avec le sourire où alors il sera complètement soufflé, il ne sait pas, il n'ose pas penser à cela, ça le fait angoisser de se dire que Lex pourrait ne pas le croire. Après tout tel est son droit, il peut penser que Iosef ment où qu'il se crée cette histoire de toute pièce, il aimerait pouvoir dire que ce n'est pas vrai. Arriver dans la vie d'un jeune homme et lui annoncer cela, ça peut totalement chambouler son existence. Alors il se lance après avoir pris place autour d'une table. Il lui raconte tout, la découverte de son dossier d'adoption et les lettres qui allaient avec, les mises à jour de ses parents adoptifs et le fait qu'il existe un autre être que lui dans ce monde qui porte son sang, le même ADN que lui, un petit frère dont il a même pu découvrir le prénom. Alexander. Il l'a cherché pendant quelques temps et a abandonné l'idée lorsqu'il ne l'a pas trouvé, se disant que peut-être ce frère ne voudrait pas connaître l'existence d'un grand frère, qu'après tout il n'avait pas le droit de s’immiscer dans sa vie de la sorte. Ainsi il a laissé faire la vie et voilà qu'elle a fait se rencontrer les deux frères.

Iosef en est heureux mais surtout, il a hâte de terminer son récit pour voir la réaction de l'homme en face de lui. Enfin il termine et pour cacher son trouble, il se tourne vers son fils et s'assure que ce dernier a bien tout ce qui lui faut. Il lui sort un biberon d'eau fraîche et le donne à Timéo qui s'empresse d'avaler deux bonnes gorgées. « Oh la vache, pour une nouvelle, c'est une sacré nouvelle. M-Mais pourquoi mes parents t'auraient abandonné ? » Il grimace et se rend compte que son explication n'est pas complète. Alors il joint ses mains devant lui et s'empresse de rectifier ce qu'il a dit tantôt. « Non... Nous n'avons pas le même père. Ta mère m'aurait eu avant toi... Avec mon père. Je ne l'accuse pas de tromperie hein ! Surtout pas ! Mais je ne sais pas comment ça c'est passé... Il semblerait que je sois arrivé deux ans avant toi. » Dit-il avec un sourire. « Alors ça veut dire que toi et moi sommes frères ? » Il partage le même sourire avec Lex et hoche timidement la tête. « Nous sommes demi-frère oui... » Dit-il simplement pour expliquer ce nouveau lien qu'ils partagent. « J'ai hésité à te le dire, je craignais ta réaction. Mais je me dis que tu as le droit de savoir, même si tu décides après ça de ne plus jamais me voir. Je le comprendrais, sincèrement et je ne t'en voudrais pas. » Dit-il simplement et se tourne vers son fils. « Et Timéo est ton neveu. » Qu'elle famille compliquée !
Revenir en haut Aller en bas
avatar




RIOT — rich, rotten, spoilt, filthy


☆ date d'arrivée : 12/10/2015
☆ potins balancés : 403

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Maybe a new family (Iosef & Lex)   Mer 31 Aoû - 19:39

Maybe a new family
Iosef & Lex

One choice can transform you ✻✻✻ Pour sûr que les séances chez la psychologue ont largement été salutaires pour lui. Le changement est visible tant sur le fond que sur la forme. Il est désormais maître de ses faits et gestes, ne laissant plus l'impulsivité prendre le dessus comme avant. Peut-être que sa surconsommation de drogue modifiait son caractère, en mal. La nouvelle a le don de l'abasourdir, tant et si bien qu'il ne sait comment réagir. L'homme se tenant face à lui s'avère avoir un lien de parenté. Lex souffle mais garde un sourire collé aux lèvres, témoignant de son état de trouble, l'information doit monter jusqu'au cerveau, le temps que cela l'atteigne est assez long. Ce n'est pas tous les jours qu'on apprend qu'un professeur s'avère être son demi-frère. Mais en son for intérieur, le blondinet est heureux de savoir qu'il a de la famille ici, à Oxford. Et qu'il n'est plus tout seul. Puis, Iosef lui raconte tout son aventure, allant de la découverte de son dossier d'adoption et les lettres jusqu'à la découverte de l'ADN. L'étudiant laisse son sourire faner peu à peu. Mais ce dernier reprend du poil de la bête lorsqu'il entend les mots concernant leur lien. Demi-frères.

Ses prunelles claires se posent ensuite sur le petit Timéo, désormais son neveu. Un sourire fier illumine alors son visage. Il se gratte la nuque en reposant ensuite son attention sur son interlocuteur. Sa voix est pleine d'émotion, et pour cause.

- Je ne peux pas résister à une telle bouille. Tu sais...Je suis heureux de cette nouvelle en fait. Et maintenant que nous nous sommes retrouvés, formons une vraie famille.

Une vague de bonheur l'envahit et son sourire devient enfantin, imbibé d'espoir, celui de refonder un cocon familial. Sa tête se met soudainement à se secouer, comme pour lui faire comprendre que non. Jamais il ne coupera les ponts en sachant que désormais ils sont liés par les liens du sang. Lex n'est pas suffisamment idiot pour tourner à la seule famille qui lui reste aujourd'hui. Et puis, ça lui donne encore plus le désir de devenir quelqu'un de meilleur. Ce à quoi il aspire depuis tellement longtemps.

- Apprenons à nous connaître ! Il faut que je sois un oncle modèle pour Timéo !
✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.



Sans solitude, sans épreuve du temps, sans passion du silence, sans excitation et rétention de tout le corps, sans titubation dans la peur, sans errance dans quelque chose d'ombreux et d'invisible, sans mémoire de l'animalité, sans mélancolie, sans esseulement dans la mélancolie, il n'y a pas de joie. — Pascal Quignard.
Revenir en haut Aller en bas




Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Maybe a new family (Iosef & Lex)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Maybe a new family (Iosef & Lex)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» N°4832; SWEET FAMILY | liam
» Family day le samedi 23 mars 14h-18h
» ☆La culture des noeuds☆
» Bazar de Vermina
» Marseille ? c'est quoi ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jusqu'à l'excès  :: Le coin des petits whiskies :: Archives Administratives-
Sauter vers: