AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 oh comme on se retrouve - Eden

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar




STUDENT — l'élitisme est maitre mot


☆ date d'arrivée : 04/06/2016
☆ potins balancés : 40

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: oh comme on se retrouve - Eden   Mar 14 Juin - 15:59

Aujourd'hui, je n'avais pas de cours ce matin. Et j'avais décidé d'aller me promener histoire de prendre l'air. Surtout qu'il faisait beau donc autant profiter du soleil. Et puis, ces derniers temps, je n'avais pas eu beaucoup l'occasion de profiter du soleil avec tous mes cours et les examens à préparer. Je souris en coin en inspirant tranquillement l'air ambiant.

J'avais décidé de mettre une chemise blanche et un jean puis une veste beige. Je mettais mes lunettes de soleil sur mon nez car j'avais mal aux yeux dû à la luminosité. J'arrivais à hauteur d'un parc et décidais de m'y rendre afin de me poser sur un banc et j'écoutais le chant des oiseaux. Je me sentais bien à cet instant. Libre comme l'air. Que c'était agréable aussi de voir autre chose que L'ile de Sercq. J'aimais découvrir le monde et être autre part que sur l'ile. Tellement de choses à voir en dehors de celle-ci. Etre à Oxford était une véritable chance et j'aimais le fait de pouvoir profiter de cette vie-là. Je me sentais moins l'héritier en ces lieux. Je repris ma route au bout d'un moment et alors que je marchais, je percutais quelqu'un sans faire attention. Je rattrapais la personne avant qu'elle ne tombe. Pardon, je ne vous avais pas vu. Je m'immobilisais regardant la jeune femme et j'écarquillais les yeux en reconnaissant le visage d'Eden... Eden? c'est vraiment toi? dis-je, surpris. Quelle bonne surprise, j'ignorais que tu étais dans le coin, ajoutais-je, après quelques instants. Qu'est-ce que tu deviens?

Je ne pensais pas en me levant ce matin que je ferais une telle rencontre. Mais, j'étais content de retrouver Eden. ça faisait bien longtemps que je ne l'avais pas vu. Je souris en coin alors que j'attendais sa réponse.
Revenir en haut Aller en bas
avatar




ASTRAL — against the system


☆ date d'arrivée : 17/04/2015
☆ potins balancés : 2573

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: oh comme on se retrouve - Eden   Ven 17 Juin - 12:06


    

❝Oh, comme on se retrouve❞
Jamie & Eden

Pour une fois, il faisait beau à Oxford. Enfin il faut avouer qu’en Angleterre en général, il faisait moche. J’étais donc sortie afin de profiter de la douceur, me poser dans un parc, au soleil, avec une clope ou deux. Alors je suis sortie, habillée d’un jean et d’un sweat aux couleurs d’Oxford. J’étais frileuse aussi et malgré les températures, je me devais quand même d’avoir des manches. J’ai vite trouvé un banc et je m’y suis posée, profitant des rayons du soleil. Puis j’ai pris mon téléphone et j’ai décidé d’appeler mon père. Une sonnerie, deux sonneries, trois sonneries et répondeur. Bien évidemment. Monsieur Winchester devait être occupée ou en réunion. Je souffle et je retente, sait-on jamais. Mais répondeur, encore une fois. Je m’y entendais de toute façon, il ne répond jamais à mes appels. Je range mon portable dans la poche ventrale de mon sweat et je me lève afin de marcher un peu. Après tout, ce n’était pas comme si je n’avais plus aucune famille. Non, ce n’était vraiment pas comme si.

J’étais dans mes pensées, regardant mes pieds, shootant dans des cailloux. Je ne me préoccupais pas des gens autours. Des gens parlaient, des enfants riaient et jouaient et moi j’étais au milieu de cette jungle, marchant sans but précis. Puis quelqu’un me percuta et alors que je pensais tomber,  cette personne me rattrapa et j’étais de nouveau stable. Je levai les yeux vers lui et il s’excusa. Son visage. Il me disait quelque chose. Je fronçai les sourcils avant de marmonner un vague :

« C’est de ma faute, pardon. »

Je détaillais son visage et ça me revint. Et ça lui revint aussi apparemment. Jamie. Jamie mon cousin. Je ne l’avais pas vu depuis un bail. Et il n’avait pas vraiment changé. Toujours ce visage enfantin. Il me demanda alors si c’était bien moi et je ris.

« Mon dieu Jamie, tu n’as pas changé. Et oui, c’est bien moi. Eden Winchester première du nom »

Je fis une révérence avant de glousser. Il m’a manqué. Il m’a vraiment manqué. Mon cousin ajouta que c’était une surprise et je ne pouvais qu’acquiescer.

« Je ne savais pas que tu étais ici, à Oxford ! Ça fait longtemps ? »

Comme quoi le monde est petit. Je le savais perdu sur une île mais jamais je n’aurais pensé qu’il puisse être à Oxford. Il me demanda ce que je devenais. Ouais, j’en avais des choses à lui dire, je n’étais plus vraiment la jeune fille propre sur elle avec ses jupes et ses chemisiers. Je fumais, je buvais à outrance, je me droguais. Il vaut mieux que je commence par lui dire des choses… neutres. Je me remis à marcher, l’incitant à me suivre.

« Eh bien écoute, je n’ai jamais quitté Oxford. J’étudie la musique, je suis en troisième année. Et puis… je bosse au Deepers aussi, le petit bar étudiant sympa »

Ouais ça c’est neutre, c’est bien, c’est mieux. Je n’allais pas directement lui dire que j’avais un amant différent tous les soirs, ça ne l’aurait pas fait. Pas du tout. Je le regarde et je lui demande alors :

« Et toi dis-moi ? Parti de ton île dont je ne retiens jamais le nom ? »

Je ris doucement parce que c’était vrai. Je ne retenais jamais le nom de l’île sur laquelle il vivait. Et là je réalisai quelque chose. J’avais de nouveau une famille.



    
© Pando



- Ils vivent parce qu’ils se cherchent et les soleils tomberaient en poussières si l’un d’entre eux cessait d’aimer. -
Revenir en haut Aller en bas
avatar




STUDENT — l'élitisme est maitre mot


☆ date d'arrivée : 04/06/2016
☆ potins balancés : 40

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: oh comme on se retrouve - Eden   Dim 19 Juin - 14:27

Alors que je percutais la personne elle me répliqua c'est de ma faute. Pas vraiment, dis-je. Je ne regardais pas vraiment ou j'allais donc je suis un peu fautif pour le coup. C'est alors que j'avais écarquillé les yeux en reconnaissant le visage de ma cousine Eden. J'étais tellement surpris de la voir ici et lui demandais de ces nouvelles, ce qu'elle devenait.

Je ris à la réponse de ma cousine « Mon dieu Jamie, tu n’as pas changé. Et oui, c’est bien moi. Eden Winchester première du nom » Elle fit la révérence dans la foulée. Je souriais à nouveau. Un sacré numéro, ma cousine. J'ignorais également que tu étais à Oxford, répondais-je alors que je marchais à ses côtés.

Je l'écoutais me raconter un peu ce qu'elle devenait « Eh bien écoute, je n’ai jamais quitté Oxford. J’étudie la musique, je suis en troisième année. Et puis… je bosse au Deepers aussi, le petit bar étudiant sympa » Tiens, je ne l'ai jamais vu dans ce bar et pourtant j'y passe beaucoup de temps. Hum, pas une bonne idée qu'elle sache cela, si? Je revenais à l'instant présent quand elle enchaina pour savoir un peu à mon sujet. Eh bien, ça fait quelques années maintenant. Je vais passer en 6ème année de Médecine. Et pour ce qui est de l'île c'est Sercq son nom.

Je riais également car il est vrai qu'elle n'avait jamais réussi à le retenir du temps ou on se voyait plus. Je reprenais un peu mon sérieux avant d'enchainer... alors tu étudies en musique... tu veux monter un groupe? être musicienne? chanteuse? Désolé, je suis un peu curieux à vrai dire.

J'ajoutais, ça me fait vraiment plaisir de te revoir depuis tout ce temps. Je ne pensais pas qu'on se croiserait ici, comme quoi, le monde est petit. Et je ne pensais pas que je parviendrais à convaincre mon père de partir. Il était vraiment réticent à l'idée de me voir partir de l'île. Mais, j'ai besoin de voir un peu autre chose. Etre héritier n'est pas toujours facile mine de rien. Bref, on ne va pas s'étaler là-dessus. En tout cas, c'était vrai ce que je disais. Je devais toujours faire attention à mon comportement en public. IL ne fallait pas que je fasse de scandale, chose étonnante: ce n'était pas arrivé depuis mon départ au vu de ce que je faisais. Je passais entre les gouttes jusqu'à maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
avatar




ASTRAL — against the system


☆ date d'arrivée : 17/04/2015
☆ potins balancés : 2573

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: oh comme on se retrouve - Eden   Mar 28 Juin - 0:03


    

❝Oh, comme on se retrouve❞
Jamie & Eden

Il m’arrivant souvent de rentrer dans des personnes. J’étais toujours la tête dans les nuages à penser à tout et à rien où à être tout simplement trop stoned pour regarder devant moi. Et aujourd’hui, j’ai foncé dans ce gars, ou il m’a foncé dedans, parce que je rêvassais, je pensais à mon père, et j’étais trop concentrée sur mes pieds. Je m’excuse, répliquant que c’est de ma faute et il réplique de nouveau, disant qu’il est le fautif. J’hausse les épaules, lui lançant un sourire puis c’est là que je le reconnais. Jamie. Mon cousin. Il me sourit lorsque je lui fais une révérence et me dis qu’il ignorait que j’étais à Oxford.

« Mais c’est fou que l’on se retrouve ici, à Oxford ! Jamais je n’aurais pensé te revoir ici ! »

La dernière fois que je ne l’avais vue, c’était à mes dix ans, quand je l’avais invité. Et puis avec l’adolescence, on s’était perdus de vue. Mais maintenant qu’il était là, je comptais bien rattraper le temps perdu. Je commence par faire un rapide point sur ma vie puis il fait de même, m’informant qu’il va passer en sixième année de médecine. Six ans. Et je ne l’ai jamais croisé. Il me reprécise le nom de son île et je suis sure que je l’aurais oublié d’ici ce soir.

« Médecine ? Monsieur, excusez du peu ! Sercq, Sercq, Sercq… j’aurai oublié ce soir ! »

Je ris et il rit aussi. Notre relation n’aura pas changé malgré les années et j’aime le retrouver. On s’arrête de rire et il reprend, me questionnant sur ma vie.

« Et bien rien de tout ça figure toi ! J’ai toujours baigné dans la musique et je ne me voyais pas étudier autre chose. Et je veux monter une école de musique faite pour les démunis. »

Je souris en pensant à ce rêve qui ne m’avait jamais quitté. Puis il ajoute qu’il est heureux de me voir et me parle de ses problèmes d’héritiers. Ouais, je ne connais pas tout ça moi et heureusement. Faire attention à tout et tout le monde, ne pas faire un seul pas de travers, respecter les conventions et tout ce bordel. J’hoche la tête, acquiesçant avec lui avant de répondre :

« Ça me fait plaisir aussi ! et ton père a toujours été comme ça, à tout planifier pour toi, à planifier ton héritage et le reste. Mais c’est cool de voir autre chose non ? »

Je lui souris tendrement avant de m’agripper à son bras alors que l’on continue de marcher dans ce parc. Et je me rends compte que je ne veux pas qu’il me laisse, qu’il reparte sur son île. Il est mon cousin, potentiellement la seule famille qu’il me reste vu l’absentéisme de mon père.

« Dis Jamie, une fois diplômé, qu’adviendra-t-il de ta vie à Oxford ? Tu vas repartir sur l’île de Sercq ? »

Ouais, j’étais légèrement inquiète. Et je lui parlerai surement de ma vie mais plus tard, pas tout suite. Pour l’instant, je ne voulais pas qu’il voie l’Eden débauchée, dépravée, celle qui boit, se drogue et couche avec n’importe qui. Je voulais juste qu’il voie sa cousine, la même qu’il y a treize ans.



    
© Pando



- Ils vivent parce qu’ils se cherchent et les soleils tomberaient en poussières si l’un d’entre eux cessait d’aimer. -
Revenir en haut Aller en bas
avatar




STUDENT — l'élitisme est maitre mot


☆ date d'arrivée : 04/06/2016
☆ potins balancés : 40

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: oh comme on se retrouve - Eden   Dim 10 Juil - 10:45

Je ne pensais pas du tout que je tomberais sur ma cousine alors que je me promenais dans le parc. Mais, j'étais bien heureux de la revoir. Cela faisait tellement longtemps alors je profitais de ce moment pour prendre de ses nouvelles, savoir un peu ou elle en était.

Oui, je confirme. C'est complètement fou de se revoir ici.

Je l'informais par la suite ce que je faisais et je souris en coin en l'entendant dire "médecine?"
Et oui, médecine... je suis loin d'être bête, riais-je avant de l'entendre répéter le nom de l'île à plusieurs reprises. On s'en fiche que tu l'oublies, il y a plus grave, ajoutais-je amusé.
Mange plus de poissons, c'est bon pour la mémoire, la taquinais-je.

Je repris alors la conversation à savoir ce qu'elle comptait faire et je fus quelque peu surpris mais ravi par son idée d'école de musique. Oh, c'est un super projet! Tu as une brillante idée et je te souhaite d'y parvenir. Et pour ce qui est de mon père, oui, à mon grand malheur, il planifie tout. Et je sens qu'il va me parler d'ici peu du fait que je dois me marier dont je me fiche éperdument pour le moment. Et je confirme, c'est même plus que cool d'être ici. Je me sens enfin libre de vivre ma vie. Bien que ça reste illusoire vu ma situation mais je me plais en tout cas et je n'ai pas envie de retourner sur l'île.

Je marchais à ses côtés dans le parc quand elle me demanda ce que j'allais devenir une fois mes études terminées, chose dont j'essayais en vain de ne pas y penser. Je soupirais. Comme je viens de te le dire, ma vie ici n'est qu'une illusion... je suis dans l'obligation de retourner sur l'île. Je suis l'héritier, j'ai des responsabilités mais l'idée ne me plait pas du tout.

Et si mon père savait ce que je fabrique ici, je serais surement déjà rentré, songeais-je en pensant à tout ce qui s'était produit depuis que j'étais venu faire mes études à Oxford. Je souris malgré tout à ma cousine. Ne tant fait pas, j'ai encore le temps de voir avec mon père pour la suite. Je n'ai pas fini mes études avant un moment.
Revenir en haut Aller en bas
avatar




ASTRAL — against the system


☆ date d'arrivée : 17/04/2015
☆ potins balancés : 2573

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: oh comme on se retrouve - Eden   Lun 29 Aoû - 17:07


    

❝Oh, comme on se retrouve❞
Jamie & Eden

Au fond, le père de Jamie et le mien était similaires, c’est sans doute pourquoi ils s’entendaient si bien. Les affaires avant le reste. La richesse, la gloire, les costumes hors de prix. Et puis à côté, derrière, il y avait nous. Jamie et moi. Nous qui n’aimions pas cette vie. Lui qui voulait voir autre chose que son ile et moi, qui voulait voir le monde d’une autre manière, tout simplement. C’est surement à cause de ma rébellion envers tout ça que j’ai perdu contact avec lui. Je n’avais plus son numéro ou même son adresse. Plus rien. Alors je me suis dit qu’un jour, je retournerai sur son île pour reprendre contact, prendre des nouvelles, rire autour d’une tasse de thé à la vanille. Mais le destin ce fourbe, s’est permis une folie en mettant Jamie sur ma route ce jour-là. Et quelle merveilleuse surprise.
Nous rattrapions le temps perdu en rigolant, en marchant. Ça faisait un bien fou de la retrouver après toutes ses années. Il me taquine sur ma mémoire, je me contente de lui tirer la langue telle une enfant. Il s’est toujours plu à me taquiner. Il est plus âgé que moi et de ce fait, ce comportement à des allures de celui d’un grand frère. Et ça me plait bien. Il est comme mon grand frère. Puis on en vient à parler de nos projets futurs. Je lui parle alors de l’école de musique que je souhaite ouvrir. Il me parle de son père et avec un sourire, je lui réponds :

« Tu sais, Oxford est une bonne échappatoire. Je te montrerai un peu mon monde et tu verras, tu ne voudras plus retourner sur l’île »

Je ris doucement en pensant à Jamie, avec qui je n’ai jamais été en soirée, boire des shots, dansé collé-serré et s’arracher les cordes vocales sur une musique. Ou des vingtaines. Ça ne colle pas avec l’image que j’ai de lui mais qui sait ? Il a surement dû changer. Je lui demande ensuite ce qui l’adviendra de sa vie à Oxford une fois ses études terminées il me répond, sans grande surprise, qu’en tant qu’héritier, il devra retourner sur l’île. Bien évidemment, à quoi je m’attendais ? Un petit sourire sur les lèvres, je lui réponds :

« Tu sais, tu peux faire comme moi et te rebeller. Ce n’est pas la vie que tu veux alors pourquoi le faire ? »

Il me dit de ne pas faire, que j’ai le temps de voir venir et j’acquiesce en souriant. Nous passons devant une espèce de cabanon qui vend des smoothies, glaces, granitas, gaufres et autres. Je demande alors à mon cousin :

« Une gaufre ça te dit ? Ou à moins que tu veuilles prendre autre chose mais perso, je meurs de faim ! »

Je commence à me diriger vers le cabanon et j’attends mon tour alors que Jamie me rejoint dans la file d’attente.

    
© Pando



- Ils vivent parce qu’ils se cherchent et les soleils tomberaient en poussières si l’un d’entre eux cessait d’aimer. -
Revenir en haut Aller en bas
avatar




STUDENT — l'élitisme est maitre mot


☆ date d'arrivée : 04/06/2016
☆ potins balancés : 40

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: oh comme on se retrouve - Eden   Mer 7 Sep - 22:44

J'eus un sourire en coin. Là-dessus, j'étais tout à fait d'accord avec elle. Oxford était le meilleur des échappatoires, et je me plaisais, dans cette nouvelle vie. L'ile ne me manquait pas le moins du monde. Ce serait avec plaisir de connaitre ton monde, chère cousine. Histoire de te connaitre un peu plus et rattraper le temps perdu. Tu as surement des tas de choses à raconter sur ta vie tout comme moi. Et c'est déjà le cas, je ne veux pas retourner sur l'île.

Je songeais à mes études actuelles puis à mes diverses sorties en soirée et mes diverses conquêtes. Si mon père l'apprenait, je passerais sans doute un mauvais moment. Mais, j'assumais complètement et puis j'avais besoin de vivre ma propre vie, de profiter. J'étais jeune après tout.

Je soupirais à sa nouvelle réflexion. Disons que mon père n'est pas facile à convaincre. Mais, j'y travaille car je n'ai pas envie de quitter Oxford. Je me plais, ici. Et je suis ravi de te retrouver. Et j'ajoutais également que j'avais du temps devant moi, ce qui était vrai. J'étais loin d'avoir fini mes études donc je trouverais surement une solution d'ici là. Enfin faut espérer.

Elle me proposa alors de manger une gaufre. Bonne idée, dis-je en la suivant dans la file d'attente.

Je commence à avoir un creux aussi, et ça fait un moment que je n'ai pas mangé de gaufre donc ça sera parfait avec un bon café. Car, je sens la fatigue me gagner. Je dors peu ces derniers jours. Entre les cours et... le travail qui va avec... J'avais failli dire et les soirées de folie qui s'enchaine. Mais, je ne savais pas trop si je devais lui en parler. Elle serait sans doute surprise d'apprendre que je n'étais pas si coincé, bien au contraire. J'eus un sourire aux lèvres en pensant à mes soirées.

Et côté cœur, tu es toujours libre comme l'air ou tu as trouvé chaussure à ton pied comme on dit si bien.... tu vas dire que je suis trop curieux mais c'est histoire aussi de prendre des nouvelles et de faire la conversation. Mais, si tu veux éviter le sujet, je comprendrais aussi. Ne le prends pas mal hein... je lui fis un clin d'œil.
Revenir en haut Aller en bas
avatar




ASTRAL — against the system


☆ date d'arrivée : 17/04/2015
☆ potins balancés : 2573

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: oh comme on se retrouve - Eden   Jeu 29 Sep - 17:53


    

❝Oh, comme on se retrouve❞
Jamie & Eden

Lorsque Jamie me dit qu'il veut connaitre mon monde, ça m'étonne de lui. Je veux dire, mon monde n'est que soirée, drogue, cigarettes et on recommence le lendemain, la gueule de bois de la veille encore bien présente. Mais bon, tant d'année sont passées, il a surement changé. Et il doit surement avoir des vices cachés, comme la plupart des personnes peuplant cette terre. Alors je ris doucement avant d'ajouter:

"Dans ce cas là, vient avec moi en soirée ce soir. Et là, tu verras telle que je suis réellement."

Je lui fais un clin d'oeil puis nous continuons de marcher dans le parc. Puis je repense à ce qu'il m'a dit, au fait qu'il ne veut plus retourner sur l'île et je le comprends tellement là-dessus. Cette île est froide et aucune échappatoire possible. Seuls au milieu de l'océan. Ou de la mer. Je ne sais plus. Je ne suis pas forte en géographie. Je l'incite alors à se rebeller, comme je l'ai fait moi-même et il soupire, m'expliquant les problèmes avec son père. Je le comprends. Je le comprends tellement. Égoïstement, j'ai envie qu'il reste ici, avec moi. Il est ma famille. Je ne veux pas le perdre o nouveau. Alors je lui réponds:

"Profitons d'abord de l'instant présent, nous verrons bien par la suite comme ça se goupille."

Je lui souris doucement. Je suis sure qu'à l'intérieur de lui brûle une flamme qui ne demande qu'à se propager en un véritable incendie. Je lui propose ensuite de manger un bout et il me suit alors dans la file d'attente, me disant aussi qu'il aurait bien besoin d'un café, qu'il est fatigué. Je décèle un non-dit dans sa voix mais je ne dis rien, souriant en pensant au fait qu'il puisse lui aussi enchainer les soirées.

"Je vais prendre un café moi aussi tiens! Histoire de tenir le choc encore ce soir."

Je ris doucement, attendant patiemment notre tour. Puis il reprend la conversation, me demandant si j'ai quelqu'un dans ma vie. J'explose alors de rire, faisant retourner quelques patients. Je me calme et la voix toujours rieuse, je réponds:

"Oh mon dieu non, je suis libre comme l'air, je papillonne à droite à gauche, j'enchaine les conquêtes. Et t'inquiètes, ça ne me dérange pas. Et toi alors dis moi? "

L'amour? Les sentiments? Une vraie plaie. Je ne compte pas me poser de sitôt. C'est enfin notre tour et je commande alors deux gaufres et deux grand café. Je paie vite fait, ne laissant pas le temps à mon cousin de régir et je lui lance:

"C'est pour moi, en guise de cadeau de retrouvailles"

La dame nous donne alors un plateau avec deux gaufres nutella/chantilly et les deux gobelets de café. Je le prends puis je vais à une table. Une fois que nous sommes assis, je lui demande alors:

"Tu m'as dis que tu travaillais tout à l'heure. Tu travailles où et dans quoi?"

Je bois une gorgée de mon café chaud et je soupire de bien-être lorsque le liquide chaud descend le long de ma gorge.
    
© Pando



- Ils vivent parce qu’ils se cherchent et les soleils tomberaient en poussières si l’un d’entre eux cessait d’aimer. -
Revenir en haut Aller en bas
avatar




STUDENT — l'élitisme est maitre mot


☆ date d'arrivée : 04/06/2016
☆ potins balancés : 40

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: oh comme on se retrouve - Eden   Dim 13 Nov - 11:50

D'accord, pas de soucis. ça peut-être sympa de passer une soirée ensemble, chère cousine.
Elle risquait également de voir comme j'étais également en soirée. J'étais loin d'être le mec coincé. Elle risquait d'être bien surprise à ce niveau. J'eus un sourire, quelque peu amusé.

Oui, tu as raison. Chaque chose en son temps et nous verrons bien ce que ça donne. Mais, il est clair que je ne vois pas mon avenir sur l'île. Je préférais rester dans le coin. Je me plais bien par ici. En même temps, difficile de ne pas trouver mieux que l'endroit d'où je viens.

Nous nous retrouvions dans une file d'attente et alors que nous patientons je lui demandais si elle avait quelqu'un ce qui la fit bien rire. Je ne m'attendais pas à lui provoquer un fou rire. Je souris en coin et l'écoutais avant de regarder un instant devant moi. Hum... que répondre? Je finis par dire.
Dans ce cas, nous ne sommes pas de la même famille pour rien... Je croisais son regard. On peut dire que je suis comme toi, libre comme l'air, actuellement et j'ai eu plusieurs conquêtes depuis que je suis à Oxford et je ne m'en plains pas.

Ce fut notre tour de commander et je n'ai le temps de réagir qu'elle avait payé pour nous deux. Je soupirais un peu. Je pouvais payer.. bon soit... comme tu veux. A nos retrouvailles, dis-je en levant mon café alors que nous venions de nous installer à une table. Je bus une gorgée après avoir soufflé un peu dessus. Elle me demanda alors ce que je faisais comme boulot. Je reposais le gobelet sur la table. Je travaille en tant qu'aide-soignant à l'hôpital des weekend, afin de me faire un peu d'argent bien que j'en ai pas forcément besoin mais c'est histoire de me débrouiller seul et de ne pas dépendre de mon père. J'aime débrouiller par moi-même.
Revenir en haut Aller en bas




Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: oh comme on se retrouve - Eden   

Revenir en haut Aller en bas
 
oh comme on se retrouve - Eden
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vous avez quoi comme téléphone portable ?
» arbalette ou un truque comme ca
» [Sondage] Jolival 2011 - Rien ne sera jamais plus comme avant!
» Nouvelles figurines EDEN
» Hotspots, objets (comme à chaque fois)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jusqu'à l'excès  :: Oxford, Royaume-Uni :: Flash Back-
Sauter vers: