AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 HOT * Un jour j'irai là-bas (yoelow)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar




STUDENT — l'élitisme est maitre mot


☆ date d'arrivée : 04/03/2016
☆ potins balancés : 223

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: HOT * Un jour j'irai là-bas (yoelow)   Lun 19 Sep - 13:03


un jour j'irai là-bas
Yoenai & Willow
Séraphin était complètement malade - elle en était venue à cette conclusion lorsque son meilleur ami avait débarqué dans sa chambre en exigeant qu'elle fasse sa valise pour se tirer en Ecosse. Comme cela, soudainement. Willow se trouvait à son bureau à revoir les Books de plusieurs artistes qu'elle avait rencontré dans l'année, et essayait de se retenir d'appeler Yoenai pour la supplier de venir passer la nuit chez elle. Son meilleur ami était venu la pousser à faire sa valise, lui assurant que Yoenai était déjà prête et qu'ils partaient tous les trois. Pour toute réponse la jeune femme lui avait fait un immense sourire, et l'avait pris fortement dans ses bras. Séraphin était comme cela - imprévisible et généreux. Il l'était avec elle en tout cas, et c'est tout ce qui comptait aux yeux de Willow. Elle avait terminé ses études, elle rentrait dans le milieu professionnel, et elle avait passé une partie de son été à travailler et à rechercher un travail en plus pour la rentrer; Quatre jours de vacances étaient les bienvenus.
Elle avait simplement laissé un message à son patron qui lui avait assuré qu'il était - aussi - déjà au courant.

Soudainement elle s'était retrouvé dans l'avion, puis dans un taxi, puis dans un hôtel, avec Yoenai et Séraphin ,et d'un commun accord ils décidèrent que la première soirée se ferait au calme. Depuis leur voyage à Paris c'était la première fois que Yoenai et Willow se retrouvaient ensemble, éloignées d'Oxford. C'était la première fois qu'elle se retrouvaient loin de la famille de Willow, et des quelques visages connus. Séraphin était au courant pour elle, et il les soutenait - ce voyage en était une preuve de plus.
Rapidement Séraphin quitta la chambre, demandant à Willow de prendre soin de son chien qui faisait partie du voyage. Willow se retrouva alors seule, face à Yoenai. Ils avaient loué deux chambres - une simple, adjacente à une double. Elles se trouvaient dans la double. Toutes les deux. Seules.

Willow l'observa, soudainement, la bouche entre ouverte comme si elle ne réalisait pas vraiment ce qu'il se passait. Yoenai était tout simplement magnifique - elle s'en faisait la remarque chaque fois qu'elle se retrouvait en sa présence. Elle s'approcha d'elle, souriant, posa sa main sur sa nuque, et l'approcha pour l'embrasser. Un baiser doux, d'abord timide, avant de venir taquiner ses lèvres pour quémander l'entrée à sa bouche. Elle frissonna. Elle se serra un peu plus contre sa maitresse, la serrant dans ses bras, fortement, gémissant contre ses lèvres avant de sourire, et de reculer. « quatre jours avec toi, fais moi penser à remercier Séraphin comme il se doit. » Dit-elle en posant son front contre celui de Yoenai. Elle se sentait bien, incroyablement bien, et entendait profiter de ces vacances du mieux qu'elle pouvait.

Connaissant son meilleur ami, elles avaient la nuit pour elles toute seule. « Que dirais-tu de prendre une douche ? Puis d'aller trouver un restaurant dans le centre ville ? Un diner en tête à tête ... comme en Italie tu te souviens ? » proposa-t-elle avec des étoiles dans les yeux, se reculant pour ôter son t-shirt, et aller vers la salle de bain - avant de faire un court demi -tour : « Ensemble, la douche, évidemment. » rajouta-t-elle avec un clin d'oeil lubrique, courant vers la salle d'eau en laissant ses vêtements dans son sillage.



Carpe Diem Avec le temps, tout ça nous apparaît à la fois plus clair et plus complexe. Ce n’était pas inévitable, ces épreuves ont trempés nos âmes, et dans l’épreuve, nous nous sommes dépassés... S’il ne me restait qu’une nuit à vivre je voudrais la passer auprès de toi...
Revenir en haut Aller en bas
avatar




WORKER — vivre pour travailler.


☆ date d'arrivée : 14/03/2016
☆ potins balancés : 39

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: HOT * Un jour j'irai là-bas (yoelow)   Sam 24 Sep - 18:20

Un jour j'irai là-bas.
YoLow
Le matin même, en regardant son téléphone, elle a remarquée 8 appels en absence de Séraphin, le meilleur ami de Willow. Entre les sms et les messages vocaux laissés par Séraphin, elle a cru que quelque chose de grave c'était passé et cela a provoqué une peur panique en elle. Puis lorsqu’elle a eu le bel homme au téléphone -car Séraphin est beau, à n'en pas douter- elle a compris qu'il leur avait préparée une surprise concernant Willow, elle même et enfin Séraphin en personne. Un voyage en Écosse, tout un week-end tous les trois, une véritable folie que le jeune homme a fait sans compter. Sur le message qu'il lui a laissé il lui demandait de faire ses sacs et de l'attendre pour l'heure suivante. Yoenaï a pressée le pas, se rendant compte que l'heure tournait et qu'il ne lui restait qu'une demi-heure avant qu'il n'arrive. Fourrant quelques vêtements dans une valide, des tenues de soirée, des chaussures et ds sous-vêtements, elle a à peine eu le temps d'envoyer un sms à Willow que Séraphin arrivait en voiture. Beau comme un dieu, gentleman comme jamais elle n'en avait connu, il c'est montré adorable et surexcité à l'idée de partir en Écosse avec elles. Plusieurs fois elle lui a assurée qu'il faisait des folies mais il s'en foutait, d'après ses multiples dires.

Ainsi, en moins de temps qu'il ne faut pour le dire ils ce sont retrouvés dans un avion en partance pour l’Écosse avant d'arriver à l'hôtel après le voyage. C'est enfin entre les murs de leur chambre double que Yoenaï a pu souffler, réalisant où elle était et surtout avec qui. Le petit chien de Séraphin sur le lit, attendant que son maître rentre après quelques verres bus au bar de l'hôtel et Willow non loin, attendant un peu d'intimité pour enfin partager un moment. Elle pose sa valise dans un coin et en profite pour s'étirer le dos, faisant craquer les muscles de ses épaules. C'est à ce moment là qu'elle remarque que Willow se rapproche, avec un sourire mutin sur les lèvres. Et en quelques secondes elles se retrouvent collée l'une à l'autre, se dévorant les lèvres comme si elles ne c'étaient pas vus depuis des mois. « quatre jours avec toi, fais moi penser à remercier Séraphin comme il se doit. » « Je le remercierais également... » Dit-elle en posant ses mains sur la nuque de son amante pour l'embrasser encore, savourant le fait de la sentir enfin contre elle. « Que dirais-tu de prendre une douche ? Puis d'aller trouver un restaurant dans le centre ville ? Un diner en tête à tête ... comme en Italie tu te souviens ? » « Ho oui je me souviens... L'idée est merveilleuse ! » L’Italie, le pays qui a vu naître leur première fois à toute les deux, leur première nuit, leur premier baiser. Elle regarde son amante ôter son tee-shirt, luttant contre l'envie de se mordre la lèvre sous la vision sexy qu'elle lui offre. Mais elle se contient, refuse de passer pour une obsédée alors qu'elles viennent de poser leurs bagages dans la chambre d'hôtel. Elle en profite pour ouvrir sa valise et en sortir une robe rouge allant très bien avec son teint halée. Lorsque Willow fait demi tour elle reste étonnée un instant, sans comprendre. « Ensemble, la douche, évidemment. » « Économie d'eau. » Dit-elle d'un air faussement sérieux avant d'ôter son tee-shirt également en arrivant dans la salle de bain. Avec délice elle se glisse sous le jet tiède après avoir ôté ses vêtements. Pendant de longues secondes elle reste simplement là, sans bouger à se rafraîchir.

Puis vient le moment où elle sent le corps de Willow contre le sien, la cabine étant assez étroite les deux femmes sont obligées d'être presque collée. Elle pose ses yeux sur le visage de Willow et lui sourit doucement, sentant le rouge lui monter aux joues comme lorsqu'elle était encore adolescente et que Willow la bouffait des yeux. Puis, ne tenant plus, elle vient se coller contre son amante et l'embrasse comme si sa vie en dépendait, profitant de l'effet de surprise pour glisser ses mains contre les hanches de Willow afin de la maintenir fermement contre son corps. Doucement, sa bouche glisse dans le cou de son amante qu'elle embrasse plusieurs fois avant de glisser plus bas, sur ses seins qu'elle commence à peine à caresser, voulant prendre son temps pour faire monter le désir. « 4 jours pour profiter de toi et uniquement de toi, te faire tout ce dont je rêve depuis des mois... » Dit-elle d'un sourire lubrique en remontant jusqu'à ses lèvres, pendant que ses pousses frôlent les tétons de la belle rousse.


Stay
Aimer, c'est espérer tout gagner en risquant de tout perdre, et c'est aussi parfois accepter de prendre le risque d'être moins aimé que l'on n'aime.
Revenir en haut Aller en bas
avatar




STUDENT — l'élitisme est maitre mot


☆ date d'arrivée : 04/03/2016
☆ potins balancés : 223

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: HOT * Un jour j'irai là-bas (yoelow)   Jeu 13 Oct - 17:58


un jour j'irai là-bas
Yoenai & Willow
Se retrouver seule dans une chambre d'hôtel en compagnie de Yoenai n'était peut être pas la meilleure des situation pour la pousser à découvrir Glasgow - elle avait pourtant envie de profiter de l'occasion pour sortir avec la jeune femme sans se soucier que quelqu'un les voit et murmure sur leur passage. Hé ! C'est pas les deux lesbiennes détraquées là ? Mais oui, elles ont buté le mari - et le frère jumeau - qui se mettait entre elles pour pouvoir se sauter dessus . Les rumeurs les plus folles pouvaient circuler, Willow les recevait avec un grognement et un regard tourné vers le ciel. Ces rumeurs étaient merdiques, elle aimait vraiment Yoenai, et qu'importe qu'elle eut été la femme de son frère jumeau à présent décédé. Elle l'avait toujours aimée.
Et elle ne lui résistait que difficilement. Une fois que Séraphin leur avait laissé la chambre libre, elles se retrouvaient rapidement l'une contre l'autre, à se dévorer la bouche, lançant des phrases désordonnées comme pour se donnaient l'impression d'avoir une conversation civilisée. Ou pour retarder le moment de se mettre à nue pour hurler de plus en plus fort. Elle voulait - elle voulait profiter de la ville. Elle tentait de s'en convaincre. Elle voulait prendre une douche pour se débarrasser de l'impression de saleté laissé par le voyage et pouvoir sortir diner avec Yoenai. « Je le remercierais également... » Promit la jeune italienne avant de venir encore lui offrir un baiser qui fit voler en éclat toutes les bonnes résolutions de Willow. Elle allait avoir du mal à se contenir, c'était une chose certaine, et de toute façon Yoenai n'était pas dans un meilleur état qu'elle. Même cette promesse de remercier Séraphin pour sa délicate attention s'envola bien vite, d'autres considérations plus importantes prirent sa place.

Comme celle d'avoir Yoenai, nue contre elle, le plus rapidement possible. NON. Elle devait diner, elle devait avoir des pensés moins perverses, et penser leur relation avec plus de chasteté et de romantisme. Pas que WIllow l'eut déjà fait. Elle n'était pas romantique, - elle avait grandit dans un univers masculin où le romantisme était laissé de côté pour montrer combien on pouvait être macho et virile. Mais avec Yoenai elle voulait l'être. Elle voulait profiter de l'instant, et ne pas la brusquer. Elle avait parfois l'impression que Yoenai pourrait se renfermer à tout moment - à cause de William, de leurs sentiments, de ce qu'il y avait entre elles et qu'elles ne pouvaient pas combattre. C'était trop. Juste trop. Alors elle proposa d'être sage, de prendre une douche, et de diner en ville. « Ho oui je me souviens... L'idée est merveilleuse ! » Le ravissement de l'italienne la fit sourire. « A la douche alors ! » Dit-elle en courant vers la salle de bain, laissant ses affaires tomber sur le sol sur son chemin.

Elle se retrouva rapidement sous le jet d'eau brûlant - et la porte s'ouvrit pour laisser une Yoenai en tenue d'Eve totalement - et incroyablement - séduisante. Prenant au pied de la lettre l'invitation de Willow. « Économie d'eau. » « Il faut sauver la planète. » Assura-t-elle avec sérieux, avant de l'attirer contre elle, l'eau coulant sur leur peau échauffée. Et rapidement elles se retrouvent l'une contre l'autre - et au Diable l'idée d'être prude et chaste et de prendre son temps. Elles se dévorent la bouche avant que Yoenai ne descendent sur la poitrine offerte de son amante. « 4 jours pour profiter de toi et uniquement de toi, te faire tout ce dont je rêve depuis des mois... » Dit-elle avant de venir jouer avec les tétons de la rouquine qui grognait de contentement contre ses mains baladeuses. « Et que rêve-tu de me faire ? » Demanda-t-elle en venant picorer son cou, sa main descendant déjà entre les cuisses de Yoenai pour venir jouer avec son bouton de plaisir qu'elle devinait gonfler. « J'ai pas envie de prendre mon temps, Balek des préliminaires, j'veux te faire jouir. » Dit-elle en venant la caresser de manière indécente, la bouche contre sa jugulaire qu'elle léchait et embrassait.


Carpe Diem Avec le temps, tout ça nous apparaît à la fois plus clair et plus complexe. Ce n’était pas inévitable, ces épreuves ont trempés nos âmes, et dans l’épreuve, nous nous sommes dépassés... S’il ne me restait qu’une nuit à vivre je voudrais la passer auprès de toi...
Revenir en haut Aller en bas
avatar




WORKER — vivre pour travailler.


☆ date d'arrivée : 14/03/2016
☆ potins balancés : 39

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: HOT * Un jour j'irai là-bas (yoelow)   Dim 16 Oct - 17:46

Un jour j'irai là-bas.
YoLow
Besoin d'être contre elle malgré les jugements et les regards mauvais qui existent à Oxford car nulle doute que si elles se montraient, elles auraient droit aux jugements de toutes les personnes autours d'elle. Surtout quand cela ne les regarde pas, les gens ont tendance à se mêler des histoires des autres sans avoir été invité. Yoenaï refuse cela, la remarque de trop, celle qui pourrait la blesser et lui ouvrir le cœur alors qu'elle peine à le guérir. Chose qu'elle ne fera jamais vraiment, l'image de William sera toujours l'eau. Beau comme un dieu son putain de héros, son mari qu'elle ne pourra jamais oublier car il est encré en elle, dans sa chair, dans tout ce qu'elle est. Mais soit elle se laisse bouffer soit elle avance et elle doit reconnaître que la présence de sa belle sœur est une aide précieuse. Certes il y a plus que cela entre elles mais Willow ne lui met pas la pression, elle lui offre ses bras et ses baisers lorsqu'elle le veut, sait s'éloigner et se faire petite lorsque l'Italienne veut simplement pleurer son amour perdu. Elle accepte, au diable les mauvaises langues qui diraient qu'elle fait un transfert. Faux évidemment, Low et William ne se ressemblent pas malgré ce que tout le monde peut dire, mais ça elle est une des rares personnes à le savoir tant elle les a connue ensemble. Ainsi loin de tout elle peut se laisser aller et surtout, elle pense à remercier Séraphin. Pour ce week-end, pour ne pas les juger alors que leur histoire est tout de même étonnante, que cela ferait se dresser les cheveux sur la tête de toute la famille Leah-Rose.

Elles ne pourront jamais leur dire, c'est évident que personne ne comprendrait les deux femmes de toute façon. Plus doux, le sujet devient sensuel maintenant qu'elles parlent de prendre une douche. En temps normal l'Italienne essayerait de calmer le feu ardent dans son bas ventre mais ses racines latines, son amour pour les étreintes charnelles la pousse à laisser tomber ses barrières. Là où elle tente de refréner ses envies sinon elle sauterait sur Low tous les jours, aujourd'hui elle peut s'avouer vaincu lorsque ses hormones prennent le dessus. Tant pis, elle réfléchira demain où tout à l'heure, contre le corps chaud de Willow après l'amour. « Il faut sauver la planète. » Évidemment, unique excuse pour une douche à deux, la planète et uniquement elle, pour la préserver c'est logique. Elle vient se coller contre Willow, cherchant à l'embrasser et à allumer la flamme de désir dans son regard, comme à chaque fois qu'elles vont faire l'amour. Elle pousse un râle d'envie lorsqu'elle sent les mains de son amante frôler sa peau, son épiderme s'enflamme alors qu'elle se consume déjà de désir pour sa partenaire. « Et que rêve-tu de me faire ? » Lui répond son amante alors qu'elle sourit, mordillant un bouton de chair qu'elle a coincée entre ses lèvres tantôt. Déjà elle sent la main joueuse de Willow glisser entre ses cuisses, la faisant gémir lorsqu'elle rencontre ce point si sensible et qu'elle le caresse, doucement, glissant dessus jusqu'à faire perdre la tête à la jeune latine.

« J'ai pas envie de prendre mon temps, Balek des préliminaires, j'veux te faire jouir. » Elle écarte aussitôt les cuisses, offrant son intimité aux caresses de son amante. Mais, insoumise qu'elle est, elle vient rapidement embrasser Willow avant de la pousser contre le mur en face, la faisant se retourner pour que son amante pose ses mains sur le mur. « Je rêve de te faire tout ça... » Murmure Yoenaï en venant glisser ses mains sur le dos de Willow, embrassant chaque parcelle de peau offerte, savourant enfin le plaisir de l'avoir pour elle seule pendant les heures à venir. Sa bouche trace un chemin de son épaule jusqu'à ce qu'elle vienne s'agenouiller derrière elle. « Retourne toi. » Dit-elle dans un souffle, l'ordre claquant en même temps que son désir s'exprime, son impatience de la toucher maintenant. Lorsqu'elle se retrouve à genoux devant Willow, un sourire charmeur naît sur ses lèvres avant que ses mains ne viennent se poser sur les hanches de son amante. Là, sans prévenir, après un dernier regard, elle plonge sa langue en elle, affamée de la sentir et de la voir prendre enfin du plaisir.


Stay
Aimer, c'est espérer tout gagner en risquant de tout perdre, et c'est aussi parfois accepter de prendre le risque d'être moins aimé que l'on n'aime.
Revenir en haut Aller en bas




Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: HOT * Un jour j'irai là-bas (yoelow)   

Revenir en haut Aller en bas
 
HOT * Un jour j'irai là-bas (yoelow)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LA FINALE
» Un jour j'irai a Nouille(orque) avec toi ! ♫
» LE JAPON ! un jour j'irai !!!
» LE JAPON ! un jour j'irai !!!
» Clément & André: Le jour de la pizza(Sortie de 25)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jusqu'à l'excès  :: Oxford, Royaume-Uni :: The United Kingdom :: Glasgow-
Sauter vers: