AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 10 YEARS LATER

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage




PNJ — vous ne passerez pas !


☆ date d'arrivée : 17/10/2014
☆ potins balancés : 894

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: 10 YEARS LATER   Lun 14 Nov - 18:46


10 YEARS LATER
jusqu'à l'excès
Ou quand il faut dire au revoir

Année 2016: les célébrations d'Halloween se terminent de nouveau d'une manière tragique. Sans vie, le corps d'un ancien élève de Cambridge est retrouvé dans le Parc. Si certains avancent que James Lewis Caroll le mérite, d'autres continuent à penser qu'il était seulement au mauvais endroit, au mauvais moment. Les compétences du Doyen étant mises en doute, pour la deuxième année consécutive, Hamilton se voit dans l'obligation de démissionner, laissant à Leanne Stevenson - directrice adjointe - la direction d'Oxford.

Travaillant main dans la main avec les autorités, ce n'est qu'en 2018 que ce clot l'histoire du meurtrier d'Halloween. Francis Hendricks, fidèle bras droit de Margaret Flemming, se fait finalement piéger. Le visage hargneux, il laisse échapper aux journalistes qu'ils l'ont mérité, qu'il n'a jamais eu la reconnaissance qu'il mérite, que les RIOT l'ont toujours considéré comme l'un des leurs - mais pas vraiment - et qu'être bras droit de la gouvernante des POSH n'avait été qu'une triste récompense.

Et s'il devait tomber, les groupes élitistes allaient tomber avec lui.

Bien des années plus tard (10 ans depuis le deuxième meurtre, exactement, en 2026), force est de constater que les choses ont bien changé. Si certains professeurs sont toujours présents, beaucoup en ont profité pour voir de nouveaux horizons. La plupart des élèves, aussi, a pris le recul nécessaire. Et l'on pourrait presque dire: tout est bien qui fini bien.


Dire au revoir - situation des OS

Un OS (ONE SHOT) est un sujet unique, qui ne contient qu'une réponse. Un OS permet de traiter de n'importe quoi, de quelque chose qui ne suffit pas à un RP classique. Nous vous proposons donc, à la suite de ce sujet, de poster ce qu'il advient de votre personnage 10 ans plus tard. Bien entendu, si vous voulez aller encore plus loin et raconter toute sa vie, ne vous gênez pas!

Dire au revoir - les RPs classique

Au contraire, si vous voulez jouer une rencontre RP entre deux de vos personnages 10 ans plus tard, c'est aussi tout à fait possible. Pour cela, veuillez seulement ouvrir un nouveau sujet dans cette catégorie et ... work away.



VOTEZ POUR NOUS TOUTES LES DEUX HEURES !

classement prdesien
jusqu 039 039 exces
Revenir en haut Aller en bas




STUDENT — l'élitisme est maitre mot


☆ date d'arrivée : 17/05/2015
☆ potins balancés : 330

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: 10 YEARS LATER   Mer 16 Nov - 21:39

Aujourd’hui, sonne la fin d’Halloween. Je me souviens encore de cette révélation sur les posh et les riots, sur Francis et Margareth. Le dernier corps que nous avons vu gisant par terre était il y a dix ans. Je suis déguisé en clown psychopathe comme à cette époque, j’ai ressorti mon vieux déguisement qui me va toujours à ravir. Mais en me voyant, les souvenirs remontent je me souviens de cette personne que j’étais. Un élève peu studieux arrivant tout de fois à avoir des notes raisonnables, fuyant le mariage que son père à programmer, tentant de relever la tête face au décès de sa mère, fumant et buvant sans aucune limite se réveillant parfois sur des bancs sans aucun souvenirs. Je ne me souviens plus de la dernière fois que j’ai bu à en avoir mal à la tête et cela fait cinq ans que je n’ai plus mis un joint dans ma bouche. Ma vie n’a pas été facile, les cinq premières années ni même la sixième et la septième. J’ai fini par flanché dans l’alcool et la drogue bien plus que je ne le craignais lorsque je me suis retrouvé marié à cette femme sans pouvoir dire mot. Mon père a réussi à gagner suite au chantage qu’il m’a fait, il tuerait cette femme que je prétendais haïr à l’université d’Oxford. J’ai failli y passer. C’était un soir d’été, je me trouvais seul sous un ciel étoilé, j’avais fini par passer du joint à l’opium. Je ne me suis pas senti partir, je ne me souviens de rien à part de ce réveil douloureux, de ma tête qui tournait. Il y a une séquelle qui m’a forcée à arrêter mes erreurs, je me suis retrouvé handicapée, paralysée de la jambe gauche à cause d’une crise cardiaque pendant cette overdose. J’ai mis un an à sortir à la fois de cet enfer qui est la drogue, du mariage, et un peu plus pour réussi à accepter ma situation d’handicapée. J’ai rencontré une infirmière dont je suis tombé amoureux grâce à elle aujourd’hui je remarche plus ou moins normalement en tout cas, je ne suis pas dans un fauteuil roulant mais plutôt avec une canne. Les larmes me viennent en repensant à cette période, comment ai-je fait pour flanché autant, faire honte à ma mère de là-haut. « PAPA » Cette voix, c’est la sienne celle de cette personne que j’aime plus que tout, ma princesse Eva âgée de deux ans. « Oui princesse, excuse-moi papa était ailleurs. »


lost in paradise

Il arrive un jour où tu te rends compte que tu veux être personne de ton entourage. Tu veux être personne de ta putain de famille. Tu veux pas être toi-même, tout ce que tu veux c’est partir en courant et sortir à fond la caisse de l’endroit où tu te trouves. ©shinouh

Revenir en haut Aller en bas
 
10 YEARS LATER
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Great Campaigns of the Thirty Years War - GMT
» Crash ★ Who says nothing is impossible ? I've been doing nothing for years.
» Street Fighter: The Later Years
» Félicitation Milrael tout mes voeux de bonheur !!!
» Guerre de 100 Ans

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jusqu'à l'excès  :: Administration universitaire :: Vers la fin d'un cycle-
Sauter vers: