AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 « Always there to help. » Will & Anaëlle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar




Invité
Invité




MessageSujet: « Always there to help. » Will & Anaëlle   Sam 14 Mai - 21:04

Always there to help.
Will & Anaëlle

Il faisait chaud à Oxford, et pour une fois, la pluie n’était pas au rendez-vous. C’était agréable de voir tout le monde prendre l’air. Certains révisaient leurs cours contre un arbre, d’autres jouaient au foot et d’autres encore s’étaient organisé un pique-nique complet. Il y avait tellement de monde dans le parc de l’université que j’avais eu du mal à trouver un coin plus ou moins calme pour m’asseoir et jouer de la guitare. J’avais beau être prof, je n’aimais pas m’isoler dans une salle de classe pour faire ce que j’aimais faire. Je me retrouvais là, entre les étudiants, à les observer en pratiquant ma plus grande passion, et je m’y sentais bien.

Assis contre un arbre à l’ombre, je laissais mes doigts filer le long des cordes de ma guitare pour aligner des mélodies et des accords. Accorder des accords, c’était l’une des bases de l’apprentissage de cet instrument, c’est ce que j’expliquais chaque année à mes nouveaux élèves. De temps à autres, je pris mon crayon en main pour noter mes plus belles trouvailles sur une partition vide, de mon écriture soignée habituelle. Lire une partition dont on ne reconnaissait même pas les notes, c’était la pire des choses. Je travaillais la composition de la nouvelle chanson des Dingoes, après notre petit brainstorming de la semaine. Ce groupe de musique était sans aucun doute mon préféré, mais j’évitais bien soigneusement de le leur dire. Pour ne pas qu’ils prennent la grosse tête, vous voyez.  

Une petite brise se leva et j’appuyai la tête contre mon arbre pour mieux en profiter, fermant les yeux sans m’arrêter de jouer. J’obligeais souvent mes élèves à jouer à l’aveugle, parce qu’ils en auraient besoin plus tard. Pour lire de nouvelles partitions à vue, et puis sur scène pour garder un certain contact avec le public. Les guitaristes étaient souvent les éléments qui attiraient le plus le regard des gens avec les chanteurs et il fallait leur apprendre à gérer tout ça.  

En rouvrant les yeux, mon regard vert se posa sur une jeune blonde qui passa devant moi. J’interrompis ma musique en remarquant qu’elle n’allait pas trop bien, elle semblait tituber et elle était plus pâle que moi en hiver, ce qui était un exploit. J’abandonnai ma guitare par terre, sur sa housse, pour m’avancer vers la blonde. Une élève de l’université, probablement.

« Tout va bien, mademoiselle ? Vous feriez mieux de vous asseoir un peu je pense. » Je fronçai les sourcils. Je n’avais jamais vu quelqu’un d’aussi pâle, surtout que la couleur de ses cheveux accentuait celle de sa peau. « Evitez de mourir quand même, ce serait dommage… Et on va croire que c'est ma faute. » Un peu d’humour pour éviter de stresser, ça passait à tous les coups, non ?  
 

Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
avatar




POSH — rich, class, spoilt, filthy


☆ date d'arrivée : 14/10/2015
☆ potins balancés : 233

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: « Always there to help. » Will & Anaëlle   Mer 18 Mai - 22:38



« Tout le monde a droit au bonheur, mais personne n'a le droit de détruire celui des autres. »



Always there to help. Anaelle & Will
La vie suivait son cours pour Anaëlle, elle avait trouvé un rythme qui lui convenait, même si ce n'était pas encore assez light d'après certains, et elle s'épanouissait dans ses cours. Les gens avaient souvent du mal à la comprendre, il fallait quand même être sacrément barrée pour apprécier de passer des heures aux dessus d'un bouquin, d'être plus souvent à la bibliothèque que chez soi et de mieux connaître le nom des protéines responsables de l'apoptose plutôt que les noms de ses camarades de classe. Mais c'était ainsi, Ana avait beau avoir levé le pied sur son travail, elle était tout à fait incapable de se dire qu'elle pouvait se permettre quelques impasses sur ses cours. La demoiselle n'avait pas les moyens de se rater, alors elle faisait en sorte que tout aille bien pour avoir le poste qu'elle souhaitait par la suite. Et puis il fallait le dire, elle n'avait rien de la fille populaire qui est capable de parler et de rire avec n'importe qui, d'aller invectiver une personne parce qu'elle lui plait ou parce qu'elle l'embête, non Ana était beaucoup plus renfermée, discrète, à la limite de l'introversion... Et encore, elle faisait des efforts en général.

Pour une fois il faisait beau sur Oxford et beaucoup de monde profitait de ce temps ensoleillé dans le parc de l'université. Après avoir passé une matinée en cours, Anaëlle avait rejoins la bibliothèque pour parfaire et préparer ses cours, c'était une manie chez elle, il fallait toujours que ses cours soient propres et les plus complets possible. Peut être qu'elle s'était relâchée un peu sur le temps de travail, mais pas tellement sur la quantité, elle avait juste appris à être plus organisée encore et sa méthode de travail avait nettement évoluée. La demoiselle était ensuite retournée sur l'université pour récupérer des résultats d'expériences qu'ils avaient mené dans la semaine. Ce n'était pas des plus urgents, mais elle voulait avancer sur le compte rendu qu'ils auraient à rendre et autant commencer le plus vite possible, au moins elle avait encore tout en tête. Elle profita du soleil qui lui réchauffait les épaules et de la petite brise qui faisait virevolter ses cheveux blonds. Pourquoi il ne faisait pas plus souvent ce temps là ?

Anaëlle arriva au parc et ce fut à cet instant qu'elle se sentit assez mal, elle avait des nausées et comme une bouffée de chaleur. Ça n'annonçait rien de bon tout cela ! La demoiselle savait que ça passerait, ça lui arrivait régulièrement, alors elle continua son chemin, sauf que sa vue se brouilla et pour faire comme si tout allait bien, elle continua de marcher, seulement son pas n'était plus aussi assuré et elle titubait même. De temps en temps ça lui arrivait, elle avait la vue qui se brouillait, ne voyait plus rien du tout et d'habitude elle s'arrêtait pour laisser passer le malaise, mais là elle n'avait pas vraiment le temps et elle aurait certainement l'air d'une idiote si elle s'arrêtait d'un seul coup comme ça. Elle était sur le point de tout de même s'arrêter avant de faire un véritable malaise quand on lui parla, la blonde tourna la tête vers la voix et elle sentit la tête lui tourner. Elle se laissa alors tomber doucement par terre et mit la tête entre ses jambes pour reprendre ses esprits.


"Ça va, c'est rien, juste une crise d'hypoglycémie..." Un léger rire s'échappa de ses lèvres et comme elle retrouvait totalement la vue, elle tourna la tête vers l'homme qui venait de s'adresser à elle. "Je devrais survivre, ça m'arrive de temps en temps... quand je prends pas le temps de manger"

En effet ce n'était pas très malin de sa part, mais elle n'avait pas pensé à prendre quelque chose à manger en partant le matin et elle n'avait pas eu le temps d'aller s'acheter quelque chose. Et puis bon, elle trouvait que tirer dans ses réserves de temps en temps ce n'était pas un drame... Ana s'installa en tailleur et posa son regard bleu sur son interlocuteur.

"Si je meurs... prévenez mon meilleur ami, Alexandre Herondale... il vous croira si vous lui dites que je suis morte de faim."

Et bien quoi, il plaisantait, alors elle pouvait bien enchaîner non ?! Certes, ce n'était pas son genre de faire cela avec un inconnu, mais elle était en pleine crise d'hypoglycémie, son cerveau manquait de sucre et donc ses pensées étaient un peu plus confuses que d'habitude.


BY .SOULMATES



"Smile and keep on"
And there you stand opened heart--opened doors
full of life with the world that's wanting more.
But I can see when the lights start to fade,
the day is done and your smile has gone away.♛ by endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
avatar




Invité
Invité




MessageSujet: Re: « Always there to help. » Will & Anaëlle   Mer 1 Juin - 22:09

Always there to help.
Will & Anaëlle

Je m’étais levé pour aller sauver la jeune blonde, et visiblement j’arrivais pile poil au bon moment parce que ses jambes venaient de la lâcher. Non sans mal parce que je n’avais pas l’habitude, je la rattrapai et suivis son mouvement pour éviter qu’elle se fasse mal. Elle s’assit en posant sa tête entre ses jambes et je m’accroupis près d’elle, le regard inquiet. Elle m’expliqua qu’il s’agissait d’une crise d’hypoglycémie et je soupirai doucement, un léger sourire étirant mes lèvres.

« Ah ça, je connais. J’avais peur que vous me sortiez un nom de maladie imprononçable… Je suis rassuré du coup. » Elle tourna son regard clair vers moi, qui était déjà plus fixe que quelques secondes avant, ce qui me rassura aussi. Elle n’avait pas pris le temps de manger ? « C’est malin… manger c’est la vie ! Je m’en fiche de ce que vous avez à faire, je vous emmène grignoter quelque chose dès que vous aurez retrouvé un peu de couleur sur vos joues. »

Un rendez-vous ? Tant pis. Un cours ? Re-tant pis. Je ne la laisserais pas partir avant de l’avoir vue manger, ça c’était clair. Elle finit par s’installer en tailleur comme si de rien était et je fis de même, puis l’entendis prononcer un nom qui m’était vraiment très familier, Alexandre Herondale.

« Eh bien, si Alexandre Herondale a l’habitude de vous voir en crise d’hypoglycémie, c’est pas bon signe. Il ferait mieux de porter plus d’attention à son entourage plutôt qu’à sa batterie. »

Je souris doucement. Oui, je connaissais Alexandre. C’était le batteur des Dingoes et moi j’étais leur compositeur, enfin à mi-temps. D’ailleurs, cette jeune femme devait être Anaëlle Collins si le batteur était son meilleur ami. Je ne me mêlais pas vraiment aux conversations des membres du groupe, mais je les entendais discuter et j’avais une bonne mémoire. Je n’en dis pourtant rien à la jeune blonde, ça l’aurait probablement plus effrayé qu’autre chose.

« Ne bougez pas, je vais juste chercher ma guitare avant qu’on me la vole. » Je souris et me levai pour agripper ma guitare et l’enfermer dans sa housse. Je jetai un rapide coup d’œil aux poches de celle-ci dans l’espoir d’y trouver quelque chose à manger, mais elles étaient vides. En revenant près de la blonde, je remarquai que le rouge était revenu sur ses joues. « Ca va mieux ? » lui lançai-je doucement. « Comment ça se fait que vous n’avez pas mangé ? Pas eu le temps ? Ou pas l’envie ? » Mon regard se fit quelque peu inquiet, parce que des histoires d’anorexie et des trucs dans le genre, il y en avait tous les jours à Oxford. Si Alexandre veillait sur elle ça m’aurait étonné qu’elle ait ce genre de soucis, mais on ne savait jamais. Et puis, c’était un peu mon boulot de faire attention aux élèves, même si ce n’étaient pas les miens.  
 
 

Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
avatar




POSH — rich, class, spoilt, filthy


☆ date d'arrivée : 14/10/2015
☆ potins balancés : 233

Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: « Always there to help. » Will & Anaëlle   Mar 14 Juin - 23:18



« Tout le monde a droit au bonheur, mais personne n'a le droit de détruire celui des autres. »



Always there to help. Anaelle & Will
Ce genre de petit malaise arrivait réhulièrement à Ana, ce n'était rien de grave, juste une baisse de son taux de sucre dans le sang, donc rien de dramatique. Pourtant cela pouvait très vite se transformer en grosse nausée et même en vomissements si elle ne faisait pas un peu plus attention, sauf qu'elle était un peu tête de mule lorsqu'il s'agissait de manger alors qu'elle était pressée... elle se disait toujours qu'elle avait bien des réserves qui pouvaient être un peu utilisées. Sauf que là, sa petite crise avait lieu dans le parc de l'université et elle sentait bien qu'elle allait au moins devoir ralentir, si ce n'était même s'arrêter sous peine de foncer dans quelqu'un ou dans un arbre ou une poubelle sans le voir arriver. Anaëlle fut néanmoins secouru par quelqu'un, un homme c'était certain, qui vint l'aider à se poser sur le sol. Il y avait donc des gens bien dans le coin, c'était vachement bon à savoir ça !

Une fois sur le sol, elle expliqua ce qui lui arrivait à la personne qui l'avait aidée et ce qu'il lui répondit la fit sourire. C'était vrai qu'il était facile de gérer une crise d'hypoglycémie, il suffisait en général de donner à manger quelque chose. Si la personne n'était pas tombée inconsciente avant. Ana enchaîna avec un semblant de raison sur le fait de cette crise d'hypoglycémie, en même temps c'était assez logique qu'elle se produise parce qu'elle n'avait pas mangé. Lorsqu'il lui dit que peu importait ce qu'elle avait à faire et qu'il l'emmenait manger, la blonde posa son regard bleu, surprise. Elle ne le connaissait pas du tout, elle n'avait pas la moindre idée de ce qu'il faisait à l'université, elle n'avait même pas l'esprit assez clair pour savoir s'il avait l'air d'un malade mental qui allait la kidnapper au détour d'une ruelle... La demoiselle s'installa en tailleur et reprit ses esprits, il n'avait clairement pas une tête de malade mental. Alors pour plaisanter elle parla de son meilleur ami qui irait certainement la chercher jusqu'au royaume des morts pour la tuer de nouveau parce qu'elle n'avait pas pris le temps de déjeuner.

L'allusion à Alex sembla parler au jeune homme et Ana en eut la confirmation lorsqu'il évoqua la batterie du jeune homme. Bon donc déjà, il connaissait son meilleur ami, ce ne devait vraiment pas être un fou furieux. Ana ne chercha pas à savoir qu'elle était la relation que cet homme entretenait avec Alex, elle demanderait au concerné le moment venu, ce n'était quand même pas le but de faire un interrogatoire en force. Elle le regarda donc rejoindre sa guitare et pendant qu'il cherchait quelque chose, Ana glissa sa main dans son sac pour vérifier l'heure sur son téléphone, elle avait un peu de temps, mais pas des masses, si elle voulait être à l'heure elle allait devoir faire vite pour manger. Quand l'homme revint vers elle et lui demanda si ça allait mieux, elle acquiesça avec le sourire
.

"Ça va mieux, j'ai juste pas pris le temps de manger, avec les révisions, les cours, enfin tout ça... j'ai pas vraiment regardé l'heure et je suis partie sans manger. C'est totalement moi ça."

Ana se releva lentement et même si ce n'était pas tout à fait clair autour d'elle, elle savait pas expérience que ça allait aller mieux dans quelques instants. Avisant la guitare de son sauveur, la demoiselle se demanda s'il faisait partie du même groupe qu'Alex ou si s'était juste une coïncidence.

"Vous êtes dans un groupe ?"

Bah quoi ? peut être qu'elle ne voulait pas faire d'interrogatoire mais elle était quand même hyper curieuse et puis autant parler un peu s'il l'emmenait manger quelque chose. Anaëlle le suivit sans trop se poser de question, elle qui était d'ordinaire assez mal à l'aise avec les gens en général, elle se disait qu'il l'avait vu surement au pire moment et qu'il l'avait aidé alors pour maintenant...


BY .SOULMATES



"Smile and keep on"
And there you stand opened heart--opened doors
full of life with the world that's wanting more.
But I can see when the lights start to fade,
the day is done and your smile has gone away.♛ by endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
avatar




Invité
Invité




MessageSujet: Re: « Always there to help. » Will & Anaëlle   Sam 13 Aoû - 3:16

La jeune fille n'avait pas mangé à cause des révisions et des cours, et c'est vrai qu'en étant prof, on en oubliait souvent à quel point tout ça était éprouvant. J'en demandais beaucoup à mes élèves et je le savais bien, mais l'idée que l'un d'entre eux puisse en tomber malade ne m'avait jamais traversé l'esprit. Ils s'étaient souvent plaints d'avoir trop de boulot, mais ils finissaient toujours - ou presque - par s'en sortir alors je n'avais jamais réellement songé à leur accorder quelques instants de répit. Après tout, les études de musique étaient exigeantes et c'était bien connu. Je leur en parlerais, un de ces quatre. J'étais peut-être dur comme prof, mais ils avaient aussi le droit de parler - et surtout qu'on les écoute. 

"Si vous avez des soucis au niveau de la gestion du temps, parlez-en à vos professeurs", lui conseillai-je simplement. C'était la réponse typique d'un prof, mais je ne pouvais pas faire grand-chose d'autre pour l'aider. Tous les professeurs n'étaient pas sympathiques ici, certains pouvaient parfois paraître impressionnants - moi le premier, selon certains élèves, mais parler d'éventuels soucis ne faisait pas de mal. "Je peux aussi leur faire passer le mot, si vous voulez. Je suis prof de musique ici, je connais à peu près tout le monde.

J'en avais presque oublié de lui dire ce que je faisais à l'université, mais maintenant au moins elle savait. La jeune fille se leva et je fis de même, le regard rivé sur elle, prêt à la rattraper si jamais elle s'écroulait à nouveau. Elle était encore toute pâle mais elle semblait tenir debout, ce qui était déjà une bonne chose. Je me mis en route direction la cafétéria, qui serait probablement déserte à cette heure-ci. La blonde me demanda alors si j'étais dans un groupe, avisant ma guitare, et je lui répondis : 

"Pas vraiment... enfin en quelque sorte si. J'aide à la composition de certaines chansons pour les Dingoes, dont Alexandre fait partie justement. Je donne des idées, je donne un avis externe sur ce qu'ils font. Mais je ne joue jamais avec eux en public, alors je ne fais pas vraiment partie du groupe." J'avais des connaissances plus théoriques au niveau de la musique, alors j'apportais ces choses-là au groupe. Souvent je n'avais pas besoin de faire quoi que ce soit parce que les membres du groupe avaient un talent fou, mais certaines petites choses techniques pouvaient parfois être corrigées. "Alexandre est un excellent musicien, le groupe connaîtrait probablement moins de succès sans lui. C'est donc un ami à vous, c'est ça ?

Alex choisissait bien ses amies, c'était le moins qu'on puisse dire. Anaëlle était magnifique, et je n'avais aucun mal à les imaginer en couple. Une idée basée purement sur le physique, bien sûr, parce que je ne connaissais absolument pas la jeune fille. Au bout de quelques minutes, je poussai la porte de la cafétéria et la tins à Anaëlle, puis m'avançai vers le comptoir. 

"Salut Mary !" lançai-je à la vieille dame qui se trouvait derrière. Elle me salua à son tour en souriant à pleines dents. "Un café pour moi et... Vous prenez quoi ?" ajoutai-je en me tournant vers Anaëlle. Je vouvoyais toujours mes élèves, c'était automatique. Mon café en main, je choisis une table - la cafétéria était effectivement déserte - puis jetai un coup d'oeil à ma montre. "Vous avez cours à quelle heure ?
Revenir en haut Aller en bas




Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: « Always there to help. » Will & Anaëlle   

Revenir en haut Aller en bas
 
« Always there to help. » Will & Anaëlle
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Fan-Fiction] Une histoire courte: L'Arène des Visorak
» + Registre des baptêmes +
» Arrivée d'Anaïs Vellini.
» Anniversaire Anaïs ! :D

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jusqu'à l'excès  :: Le coin des petits whiskies :: Archives Administratives-
Sauter vers: